dimanche, 01 janvier 2017 20:33

Politique cyclable - Le soutien national aux véloroutes, voies vertes et au tourisme à vélo interrompus

Le soutien au schéma national véloroutes et voies vertes et au tourisme à vélo brutalement interrompus

Le ministère de l’environnement a décidé brutalement le 16 décembre dernier de ne plus attribuer de subventions aux associations Départements & Régions Cyclables et  France Vélo Tourisme au motif qu’elle relèveraient du tourisme à vélo !
Une décision incompréhensible étant donné que le réseau des Véloroutes et Voies Vertes contribue à encourager les déplacements à vélo dans un cadre sécurisé.  Les conséquences pour les facilitateurs de mobilité sont désastreuses !

chrystelle-beurrierChrystelle Beurrier, présidente des Départements & Régions Cyclables :
« Cet arrêt brutal du soutien du ministère de l’environnement est incompréhensible. Que cela signifie-t-il ? Quel est le message envoyé aux collectivités territoriales mobilisées sur le développement des grands itinéraires cyclables dans toute la France ?

On ne peut pas imaginer que le ministère de l’environnement se désengage du schéma national des véloroutes et voies vertes que les DRC suivent et coordonnent en son nom. S’il arrête son soutien, qui va suivre ce dossier au niveau de l’Etat ? Quelles alternatives propose-t-il ? Au même titre qu’il y a un réseau routier, fluvial ou ferroviaire, le vélo est doté de son propre schéma national qui doit bénéficier du soutien de l’Etat. 90% des utilisateurs des itinéraires cyclables du schéma national sont des cyclistes du quotidien, des habitants. Pourquoi traiter leur mobilité à vélo comme une mobilité de seconde zone ?

Une fois l’année écoulée et les actions convenues ensemble presque achevées, est-il normal de signifier à un partenaire de 10 ans, que la coopération est unilatéralement interrompue ? Cela va à l’encontre de toute relation partenariale équilibrée et de toute correction élémentaire. Les DRC endossent depuis plusieurs années des missions autrefois assurées par l’Etat. Aujourd’hui, le ministère de l’environnement met fin à son soutien aux DRC pour des missions qu’il lui a lui-même déléguées !

Les collectivités, nos adhérents, aménagent le schéma national des véloroutes et voies vertes. Depuis 1998, elles ont réalisé 12 700 km de ce schéma adopté par l’Etat. Aujourd’hui, pour le prix de 60 km d’autoroute (entre 400 et 800 millions d’euros), nous pourrions achever les 8 000 km manquants au schéma national des véloroutes et voies vertes ! »

Stephane-VillainStéphane Villain, président de France Vélo Tourisme :

« Le site de France Vélo Tourisme a enregistré 1 million d’entrées cette année. C’est la devanture numéro 1 des professionnels et des acteurs du tourisme à vélo au niveau national, au premier rang desquels les territoires et les collectivités. Le modèle économique de notre structure a été établi en fonction des subventions du ministère de l’environnement, un partenaire de la première heure de France Vélo Tourisme. En fin d’année, nous refuser cette subvention, c’est mettre en péril la pérennité de l’association et à la grande rénovation numérique entreprise pour le rayonnement des itinéraires et destinations valorisés par les collectivités qui les aménagent. La France est numéro 2 du tourisme à vélo en Europe. Ce n’est pas ainsi que nous passerons numéro 1 ! »

Lu 893 fois Dernière modification le dimanche, 01 janvier 2017 21:19