dimanche, 25 février 2018 20:07

Mountain bike 3.0: les sentiers du futur - Darco Cazin, expert en tourisme MTB - Allegra Tourisme

 


Comparaison de 8 régions de pratique Mountain Bike  et leurs concepts 

Il y a plus de cyclistes que de skieurs. Certaines régions utilisent très bien ce potentiel. Huit exemples différents d'Allemagne, d'Autriche, de Suisse, d'Ecosse et du Canada en comparaison.

Ils ont l'argent, les infrastructures d'accueil et les remontés. Néanmoins, il a fallu quelques années aux grands domaines de ski alpin pour découvrir la source de revenus que sont les vététistes. Mais maintenant, ils attaquent et se disputent la faveur de la belle clientèle estivale. Surtout: Sölden dans l'Ötztal. Il est peu probable que la région des glaciers souffre d'avantage du manque de neige par rapport à d'autres stations de ski, et pourtant ils mettent tout sur la carte du vélo de montagne. Et cela au milieu de l'Autriche, où le Mountain Bike était jusque là cantoner au route de gravier sous peine de terminer au tribunal. Sölden s'est affranchi de du droit local et a sculpté sept Flowtrails dans les flancs des hautes montagnes et a proclamé la "République du vélo".

Dans d'autres régions on s'empresse  d'inventer des nouveau concepts et à embellir l'offre pour les riders. Ainsi, les Bikes Parc se sont agrandis pour attirer non seulement la clientèle de descente, mais aussi les autres bikers et même les familles. Dans des régions comme la forêt du Palatinat, le vélo de montagne est soigneusement intégré dans les réseaux de randonnée existants. Et surtout dans la zone frontalière germano-tchèque, des trails  park ont vu le jour rendant possible le départ même sans téléphérique. Avec l'aide de Darco Cazin, expert en tourisme MTB (Allegra Tourisme en Suisse), nous avons voulu savoir lequel de ces concepts semble avoir le plus de chance de succès dans les années à venir

Darco, autrefois vous avez acheté un guide Moser et conduit de belles visites guidées. Pourquoi les régions ont-elles besoin d'un concept MTB?
Pour deux raisons principales: Premièrement, les besoins et les demandes des bikers ont changé. Cela arrive dans tous les marchés. Deuxièmement, il est plus efficace pour une région de définir les bases avant de développer une offre de vélo de montagne.

Qu'est-ce qu'un concept spécial pour les vététistes?
Il y a beaucoup de formes et de tailles. Chez Allegra, nous examinons d'abord l'environnement macro et micro, l'évolution du marché et l'infrastructure existante d'une région. Ceux-ci ont une influence sur le modèle d'affaires d'une région de vélo de montagne. Et cela à son tour décrit les groupes cibles, les canaux, les propositions de valeur, les mesures et le retour sur investissement. Ces paramètres sont ensuite utilisés pour dériver les trois éléments de conception: sentiers, services et identité.

Comment pensez-vous que le vélo de montagne se développera jusqu'en 2030?
Le sport de vélo de montagne est en manque d'une base de pratiquant de niveau sociale large. Pour développer le marché, nous avons besoin de structures facilement accessibles - par exemple des pistes faciles à rouler, des parcs à vélos, des centres regroupant  des sentiers ou même des pistes de pompes mobiles. Le sport VTT doit être installé beaucoup plus dans les grandes villes et devenir ainsi accessible aux jeunes. Une fois qu'ont suscité la curiosité, c'est le terreau pour un ancrage plus large du vélo de montagne dans la société. Mais nous verrons un effondrement du marché si l'industrie du vélo ne sort pas de son créneau et ne répond pas aux besoins changeants des bikers. Ensuite, pour reprendre les mots d'Uli Stanciu, "en tant qu'élite arrogante, nous détruirons tout sport". Je pense que la phrase l'amène au point extrêmement. Le vélo est devenu beaucoup plus un sport pour tous - plus indépendant de l'âge, des opportunités économiques et de la mobilité.

Mais si nous gagnons les enfants sur les pistes de Pump et les parcs à vélos, les cyclistes de randonnée classiques ou les pratique en milieu alpin existeront-elles encore dans le futur?
Mais oui. Le besoin d'expérience de la nature et d'aventure continuera d'augmenter dans notre société. Seul le crosser alpin continuera à se développer. Les exigences en matière de visites, d'hébergement, de remontés mécanique et de confort vont changer. Les régions de vélo devraient s'y préparer.

Selon vous, quel est le concept le plus réussi des Alpes?
Je dirais "Grisons Bike". Il y a quelques années, 150 employés dédiés au vélo ont élaboré les bases qui permettent de répondre plus facilement aux besoins de nos clients.

"Pour plus de croissance, notre sport a besoin d'expériences faciles d'accès telles que les flowtrails, mais si l'industrie du vélo ne sort pas de sa niche, nous nous effondrerons." - Darco Cazin, Allegra-Tourisme.ch

Bike Magazine 
Gitta Beimfohr le 19.02.2018

8 régions MTB et leurs concepts en comparaison
Bike Park Bischofsmais, Allemagne
Bike Park Palatine Forest, Allemagne
Rabenberg, Allemagne
Pod Smrkem, République tchèque
Bike République Sôlden Autriche
7 Stanes, Schottland
Graubünden/Oberengadin, Suisse
Whistler Mountain Bike Park, Canada

Lu 426 fois Dernière modification le dimanche, 25 février 2018 20:48