Comme chaque année, les Journées de l’architecture proposent des parcours vélo, accompagnés et commentés par des architectes, sur le principe convivial de la visite guidée.  Participation libre + Renseignements  MEA  +33 (0)3 88 22 56 70 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. www.europa-archi.eu

Le parcours vélo de Riedisheim

Au départ de la gare de Mulhouse, vous parcourez environ 7 km (comptez deux bonnes heures) pour découvrir différents lieux de Riedisheim, dont l’architecture vaut le détour : la nouvelle base de canoë-kayak, l’EHPAD, des logements sociaux, la salle de la grange, un restaurant scolaire et l’Aronde.

#L'aronde #Riedisheim #LaGrange #BaseCanoeKayack #EHPAD #FestivalJA #LesjournéesArchitecture

 

> deux départs : dimanche 7 octobre ou dimanche 14 octobre, à 15h devant de la gare à Mulhouse.

 | Radtouren Architektur mit dem Rad erkunden Wie jedes Jahr bieten die Architekturtage von Architekten begleitete und kommentierte Radtouren in lockerer Atmosphäre an.| Teilnahme frei Auskünfte | EA | +33 (0)3 88 22 56 70 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. www.europa-archi.eu

14 Parcours pour découvrir l’architecture à vélo

Di | So 30.09 ©10:00 STRASBOURG Construisons ensemble! Autopromotion à Strasbourg | Lasst uns zusammen etwas bauen! Baugruppenprojekte in Strasbourg Départ | Abfahrt: Place de Zurich

Di | So 7.10 ©10:00 COLMAR Vivre ensemble | Zusammen leben Départ | Abfahrt: Place Rapp

 Di | So 7.10 ©10:00 STRASBOURG Découvrons l’architecture à Hautepierre! | Lasst uns Architektur in Hautepierre entdecken! Départ | Abfahrt: Arrêt de tram | Tramhaltestelle A – Cervantès

So | Di 7.10 ©14:00 FREIBURG Gemeinsamer | Ensemble Abfahrt | Départ: Architekturforum, Guntramstraße 15

Di | So 7.10 ©15:00 MULHOUSE Ensemble à vélo | Gemeinsam Radfahren Départ | Abfahrt: Gare centrale | Hauptbahnhof

Sa | Sa 13.10 ©14:30 STRASBOURG Balade à vélo sur les fronts de Neudorf | Fahrradtour entlang der Ränder von Neudorf Départ | Abfahrt: Parvis du Centre administratif de l’Eurométropole | Vor dem Verwaltungsgebäude der Eurométropole 1, parc de l’Étoile

Di | So 14.10 ©10:00 COLMAR Vivre ensemble | Zusammen leben Départ | Abfahrt: Place Rapp

 Di | So 14.10 ©10:00 STRASBOURG Construisons ensemble! Autopromotion à Strasbourg | Lasst uns zusammen etwas bauen! Baugruppenprojekte in Strasbourg Départ | Abfahrt: Place de Zurich

So | Di 14.10 ©14:00 FREIBURG Space vs. Place Abfahrt | Départ: Architekturforum, Guntramstraße 15

Di | So 14.10 ©15:00 MULHOUSE Ensemble à vélo | Gemeinsam Radfahren Départ | Abfahrt: Gare centrale | Hauptbahnhof

Sa | Sa 20.10 ©10:00 STRASBOURG Les logements sociaux à vélo | Den sozialen Wohnungsbau mit dem Fahrrad entdecken Départ | Abfahrt: Place d’Austerlitz Sur inscription | Anmeldung erforderlich: https://automne18vah.eventbrite.fr

So | Di 21.10 ©14:00 FREIBURG Gemeinsamer | Ensemble Abfahrt | Départ: Architekturforum, Guntramstraße 15

 Di | So 21.10 ©14:00 STRASBOURG Découvrons l’architecture à Hautepierre! | Lasst uns Architektur in Hautepierre entdecken! Départ | Abfahrt: Arrêt de tram | Tramhaltestelle

Publié dans News

En lançant sur les routes du monde une trentaine de vélos solaires, The Sun Trip souhaite porter un message très concret sur l’eco-mobilité et ainsi participer à la mutation énergétique qui anime nos sociétés.

bandeau carte ok EN

Avec The Sun Trip, il est offert à chaque participant de parler à sa manière de cette question environnementale. Par la performance technique de leur vélo électrique solaire ou par leur propension à faciliter les rencontres et l’échange avec l’autre, chacun pourra s’exprimer librement.

L’expérience du premier Sun Trip en 2013 a démontré que le vélo solaire permet d’aller vite (200 km par jour pour les plus rapides) tout en permettant à un public éloigné du sport et de l’esprit de compétition de goûter aux joies de l’aventure à vélo.

 

 

Publié dans News

 

Strasbourg est l'une des capitales européennes du vélo mais pas du vélo électrique. Les prix élevés et l'absence de relief incitent les Strasbourgeois à avancer à la force des mollets

Philippe Dezempte

 
vélo électrique

 

Les vélos à assistance électrique (VAE) qui roulent depuis des années déjà en Chine ne représentent qu'un marché très confidentiel à Strasbourg. Il y a plusieurs raison à cela et d'abord le prix. Comptez entre 700 et 3500 euros en fonction des marques et surtout de la puissance des moteurs. Et même s'il l'on souhaite monter un kit électrique sur son vélo classique, il en coûte près de 1000 euros. Résultat : le VAE représente moins de 4% des acheteurs dans une grande enseigne spécialisée à Strasbourg qui se targue pourtant de proposer le meilleur rapport qualité prix du marché.
 
 
Le vélo à assistance électrique souffre aussi d'une mauvaise image : pas assez vélo, pas assez écolo voire réservé au troisième âge ! Les Strasbourgeois n'ont pas envie non plus de se le faire voler. Strasbourg, contrairement à Lyon, Paris ou Besançon par exemple, est une ville avec peu de relief où l'assistance électrique n'a finalement que très peu d'utilité. Pourtant, dès que les trajets s'allongent, entre le domicile et le travail le plus souvent, ceux qui ont essayé n'ont plus envie de revenir aux vélos classiques.

Enfin, contrairement à d'autres villes en France comme Colmar ou Paris, Strasbourg n'a pas fait le choix d'attribuer une subvention pour l'acquisition d'un VAE. Les Parisiens reçoivent jusqu'à 30 % du prix d'achat d'un VAE.
 

 

Publié dans Reportage

Les ateliers vélo d'autoréparation ont besoin des collectivités pour fonctionner... et si l’inverse était également vrai ? Les collectivités ont aussi besoin des ateliers pour remplir leurs missions de développement de l’usage du vélo, de réduction des déchets et de politique de la ville.

Sans le soutien des acteurs sociaux sur le terrain, l’action publique n’aurait que peu de répercussion sur la réalité.échet

Doc: Recyclage déchets & vélos.pdf

Changeons de point de vue et "renversons la vapeur" !

Publié dans News

Les enjeux économique et de santé public prennent pied aux État Unis qui pour bon nombre d'Européens reste le pays de la bagnole... 

2058512e5ebcee3d0c_ypm6i6l04

Un des enjeux défendu par l’association cyclistes People for Bikes aux Etats Unis est la mise en place de pistes cyclables protégées en agglomération, symbole d’une sécurité renforcée pour les cyclistes de tout niveau. L’opération semble bien fonctionner, bien que tout soit relatif car la taille  du territoire est telle qu’il est difficile de faire des comparaisons avec les aménagements crée en France. Quoiqu’il en soit cet exemple mérite d’être connu et diffusé le plus largement possible, en espérant que les urbanistes de notre beau pays prennent des dispositions identiques pour favoriser l'intégration de pistes cyclable sécurisé dans les rénovations et les projets d'urbanisation.

Protected bike lanes are on the rise.

Publié dans News

Auboulotavelo   

 

 Les associations cyclistes d’Alsace, en collaboration avec la CCI Région Alsace, Le CG 67, la communauté Urbaine de Strasbourg, les Pays et l’ADEME organisent la 5ème édition du challenge 

« Au boulot à vélo » du 12 au 25 mai 2014

Le principe favoriser un maximum de déplacements domicile-travail à vélo.

Tous les établissements publics comme privés, quelle que soit leur taille, sont invités à s'inscrire

Un classement des établissements sera établi par catégorie. Il donnera lieu à une remise des prix afin de récompenser les établissements les plus vertueux.

Pour en savoir plus sur le déroulement du Challenge, n'hésitez pas à consulter les différentes rubriques proposées sur le site:

http://www.auboulotavelo.eu/

Publié dans News

 

À Paris, malgré l’essor du Vélib’, seuls 3 % des déplacements se font à bicyclette.  Photo archives AFP

À Paris, malgré l’essor du Vélib’, seuls 3 % des déplacements se font à bicyclette. Photo archives AFP

Si l’usage du vélo progresse dans les grandes villes, et notamment à Strasbourg qui fait figure de leader, la bicyclette reste un moyen de transport marginal, victime de nombreuses idées reçues.

« Prendre un vélo pour aller travailler ? Mais c’est beaucoup trop loin. » En France, un salarié sur deux travaille à moins de 8 km de chez lui, selon l’Insee. Le vélo étant souvent le mode de transport le plus efficace pour les trajets compris entre 500 m et 10 km, comment se fait-il qu’il n’y a toujours guère que 3 % des Français à s’en servir sur des trajets quotidiens ?

Ne nous trompons pas : il ne s’agit pas de faire rouler 50 % des salariés à vélo. Mais alors que le coût au kilomètre d’un vélo représente presque moitié moins que celui d’une voiture (15 centimes d’euros contre 27 selon une étude de la Fnaut), pourquoi est-ce si difficile d’atteindre ne serait-ce que 5 % dans certaines villes, là où Bergame (Italie) est à 6 %, Strasbourg, maillot jaune français à 14 % et Bâle (Suisse) à 20 % ? Sans parler du fait qu’il s’agit d’un moyen de transport qui ne pollue pas, alors que la France a connu cet hiver un pic de pollution historique aux particules fines.

« Un truc d’écolo »

Les cyclistes vous le diront. Il suffit d’aborder le sujet au bureau ou lors d’un repas de famille pour entendre une pléiade d’idées reçues sur la pratique du vélo. Dans un ouvrage qui vient de paraître ( « Le pouvoir de la pédale » , éd. Rue de l’échiquier), Olivier Razemon, journaliste spécialiste des transports, se livre à un recensement et à un démontage méthodique de ces clichés, y compris du vélo « pour écolo », ou pire, « pour bobo », qui en règle générale, est utilisé pour mettre un terme définitif au débat. « Ces caricatures, au fond, révèlent une certaine jalousie, écrit Olivier Razemon. Le cycliste est rapide, dépense peu d’argent pour se déplacer, il entretient son corps. Il ne donne pas toujours des leçons de morale ; il est une leçon de morale ».

Pas sérieux

Voiture du pauvre, monture de sportif voire de kamikaze urbain, le vélo est surtout bien moins neuf et reluisant qu’un nouveau tramway. C’est là son autre difficulté : il n’est pas pris au sérieux, analyse Olivier Razemon. De fait, les investissements consacrés n’étant pas conséquents (à l’exception du coût des systèmes de vélos en libre-service), il ne peut donc s’agir de quelque chose d’important. Les élites françaises ne s’y sont pas trompées, « elles ne se déplacent pas à vélo », observe Pierre Toulouse, adjoint au Monsieur Vélo au ministère des Transports.

Parmi les élus, tous ne voient pas, une fois la nouvelle piste cyclable inaugurée, l’intérêt du vélo comme mode de transport à part entière (lire ci-dessous, les difficultés à instaurer une indemnité kilométrique). Faudra-t-il un mois de circulation alternée pour y revenir ? Au vu des contraintes financières qui pèsent sur les collectivités et les réseaux de transports collectifs, le vélo pourrait bien ne plus être une option, mais une priorité

Publié dans News

Cà devient un vrai casse tête d'organiser une grosse manifestation qui attire du monde ...alors pensez ecomanifestation et vous gagnerez des sous !!!

Une vidéo bien faite pour tordre le coup aux préjugés.

http://www.ecomanifestations-alsace.fr/

Publié dans News
vendredi, 22 février 2013 14:17

La Vélorution est en marche

La vélorution une autre idée du vélo

Publié dans News


La fin du serpent de mer
Le conseil général du Haut-Rhin va aménager d’ici la fin juillet une piste cyclable sur le pont SNCF entre les giratoires Foire-aux-Vins et Morat, sur la rocade Ouest. Il était grand temps de se soucier de ce problème!
Publié dans News
Page 1 sur 2