Proposer un premier salon du vélo à Strasbourg  complètement hétéroclites  pour répondre aux pratiques multiples relève de la gageure. L'Expo du Vélo a connut un beau succès ce weekend à Strasbourg  le pari était loin d'être gagné . Néophytes et passionnés du cycles à pédales ont enfin un grand rendez-vous à la taille de l'enjeu écologique de la capitale Européenne.

Publié dans News



On souhaitait faire une surprise à Adrien de Bordeaux qui était en vacances en Alsace. La météo annoncait du beau pour lundi alors on s'est lancé dans la recherche de 3 VTTAE polyvalents à un prix correct.
Alsace Bike Tour propose des Stevens E-Maverick +. Ce modèle est bien placé en termes de puissance et de confort. Equipés d'un moteur Bosch Performance CX, d'une suspension SR Suntour fourche Aion35, d'un amortisseur arrière DUAir avec débattement avant + arrière de 140 mm, d'une transmission Shimano Deore XT/SLX et de freins à disque Shimano BR-MT400 (180/180 mm) et d'énormes pneus Schwalbe Magic Mary/Hans Dampf de 27,5+. 

Nous avons décidé de nous faire livrer nos vélos à Thann et c'est là que nous prenons nos bikes en compte. 
Visuellement les vélos impressionnent, ils semblent plus taillés pour l'enduro que pour une simple ballade dans les Vosges. Petit topo sur la sécurité, explication des commandes au guidon et hop c'est parti pour une ballade de 4h proposé par notre guide du jour.
On attaque par une montée dans une ruelle à 14 % idéale pour la prise en main et tester les différents niveaux d'assistance. On gravit la côte à 12 km/h ! Plus loin le chemin se transforme en piste puis en single et continue de monter, tout le monde est bluffé par la facilité déconcertante avec laquelle nous gravissons le dénivelé et passons les obstacles marches et racines.

A-Alsace-Bike-Tour-Croix-de-Lorraine-Thann-Staufen-alsace-haut-rhin-68800

En a peine quelques mn nous nous retrouvons auprès de la Croix de la Lorraine au Staufen.

IMG1955

 

 

 

 

Un chemin large nous emmène vers l'abri du plan Diebolt Scherrer. Sur les faux plats, il est possible de se passer complètement de l'assistance malgré les 23.5 kg de ces bêtes. On pousse jusqu'au nouvel abri du Weierlé et de là on rejoint  le sentier de liaison tracé VTT sur une mono trace qui va nous permettre de jauger la capacité de franchissement en mode Turbo dans de la caillasse à plus de 17%. Adrien réussit le passage Caro échoue et moi je passe limite. Arrivé en haut c'est l'enthousiasme voire l'euphorie, incroyable jamais on n'aurait pensé pouvoir grimper de telles pentes sur des sols fuyants et techniques. On bascule sur Rammersmatt pour se restaurer aux Trois Sapins. Les accus affichent encore une grande réserve en énergie tant mieux. L'après midi c'est ballade sur des tracés ludiques, on monte on descend sans cesse avec quelques haltes sur des points de vue superbes. On fait un rapide petit calcul 50 € pour une journée de smile et de ride, c'est vraiment un bon deal.

Merci

Alsace-Bike-Tour

   
   
   
   

 

Publié dans News

KRUTH-WILDENSTEINDécouvrir la montagne à vélo… et sans fatigue

Un nouveau produit touristique, ouvert à tous, vient d’être créé dans la vallée de Saint-Amarin : la location de VTT à assistance électrique. Vingt balades sont proposées.

Aujourd'hui 05:00 par Isabelle BOLLÈNE , actualisé Hier à 20:27 Vu 1069 fois
François Tacquard, président de la communauté de communes de Saint-Amarin, a présenté les nouveaux VTT électriques  en présence des élus, des représentants du Pays Thur Doller et du Club vosgien.  Photo L’Alsace/I.B.
François Tacquard, président de la communauté de communes de Saint-Amarin, a présenté les nouveaux VTT électriques en présence des élus, des représentants du Pays Thur Doller et du Club vosgien. Photo L’Alsace/I.B.
 

Entre 23 et 25 millions de Français pratiquent régulièrement le vélo, notamment grâce à la démocratisation des vélos électriques (255 000 vendus en 2017). En parallèle, la demande de produits de loisirs vélo/VTT (vélo tout-terrain) est en hausse constante.

La communauté de communes de la vallée de Saint-Amarin vient donc d’acheter une trentaine de VTT à assistance électrique, dans le but de créer un nouveau service pour les touristes, mais aussi et peut-être surtout pour les habitants, afin de promouvoir ce mode de déplacement agréable et écologique, tout en rendant le territoire plus attractif. L’achat des vélos a été subventionné par le fonds TEPCV (Territoire à énergie positive pour la croissance verte) dont le Pays Thur Doller a été lauréat.

C’est la société Moustache, basée à Golbey (Vosges), qui a été retenue pour l’acquisition de ces vélos, et la gestion de ces derniers a été confiée au parc Arbre Aventure, au lac de Kruth-Wildenstein, qui louait déjà des VTT classiques.

Un service de livraison à domicile

C’est donc au Parc Arbre Aventure que le public pourra louer des VTT électriques adultes mais aussi enfants, à des prix conformes à ceux pratiqués dans le massif des Vosges (tarifs spéciaux pour les enfants). Pour un adulte, compter 30 € la demi-journée, 40 € la journée, 80 € les deux jours, 120 € les trois jours… jusqu’à 210 € les six jours. Pour un VTT enfant, le tarif est de 25 € la demi-journée, 35 € la journée, 70 € les deux jours, 100 € les trois jours… jusqu’à 190 € les six jours.

Et pour celles et ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas se rendre jusqu’au lac de Kruth-Wildenstein, un autre service innovant est proposé : la livraison en « livrer-chercher » des vélos directement à domicile ou, pour les touristes, à leur hébergement, à condition que ce soit dans la vallée de Saint-Amarin. Livraison à partir de 7,50 € par trajet et par VTT (livraison gratuite pour les 3e  et 4e  vélos).

Les VTT adultes, « samedi 27 off 4 », proposent plusieurs tailles afin de répondre à tous les besoins. Le VTT « Samedi 26 off Kid-2018 » est destiné aux enfants dont la taille est comprise entre 1,33 et 1,60 m. Le réglage de la selle est automatique et l’autonomie d’environ 100 km (selon usage de l’assistance électrique). Moyennant un petit supplément, le casque est fourni.

Avoir un VTT électrique, c’est bien, mais encore faut-il savoir où aller ! Les itinéraires de VTT grand public, mis en place dans les années 2000, n’étaient parfois plus entièrement balisés, voire obsolètes. Un groupe de travail, composé notamment d’élus et de membres du Club vosgien, a choisi 20 beaux itinéraires, soit environ 200 km, sélectionnés en fonction de leur intérêt paysager, de la finalité de la balade -comme l’accès aux fermes-auberges ou à des panoramas -, la facilité technique des chemins choisis, les balades s’adressant au grand public, et la cohabitation avec les autres usagers de la montagne : randonneurs, chasseurs, agents forestiers, agriculteurs…

Du VTT « tranquille »

«  Des communes traversées ont posé trois conditions à leur accord, explique François Tacquard, président de la communauté de communes, «  q u’il n’y ait pas de pratique du VTT en nocturne, qu’une régulation soit mise en place durant la période du brame du cerf et qu’un bilan soit effectué à la fin de l’année. » Et François Tacquard de préciser : «  N ous avons voulu définir un schéma de VTT tranquille » , en opposition au VTT enduro qui fait l’objet dans la vallée de pratiques parfois sauvages. Pour l’enduro aussi, des pistes seront mises en place dans un deuxième temps.

Les 20 balades proposées ne sont pas encore toutes balisées, il faudra attendre deux ans pour cela, mais des plans sont disponibles chez les hébergeurs et à l’office de tourisme de Saint-Amarin. En attendant la mise en place d’une application pour smartphone. À noter que l’une des balades passe par la route de contournement du lac, désormais fermée à la circulation automobile.

Pour François Tacquard, ces VTT électriques sont «  l ’ outil parfait pour découvrir les “hinterland” méconnus de nos villages et les partager ensuite avec les touristes venus vivre la nature sauvage de notre vallée ». Tout un chacun pourra ainsi accéder, sans trop se fatiguer, aux sommets des montagnes et aux fermes-auberges chez lesquelles, cerise sur le gâteau, on pourra même recharger le vélo…

LOUER ET S’INFORMER Parc Arbre Aventure, tél. 03.89.82.25.17 ou 06.75.50.75.43.

 
 
Publié dans Reportage
jeudi, 06 juillet 2017 21:38

VAE moteur BROSE

 

 
BROSE est une société qui travaille dans l’industrie automobile pour fournir des moteurs électriques pour les voitures.
Ils ont donc transférer leur expérience dans le domaine des moteurs électriques pour vélos avec leur système qui comprend le moteur, le pack batterie avec chargeur et l’ordinateur de commande.
Ce moteur central à engrenages  à triple capteur, compact et léger et composé de pièces en magnésium et aluminium et d'une courroie en carbone qui garantit un moteur silencieux.
Le moteur est intégré au cadre avec un impact visuel minimum et un centre de gravité bas. Il permet l'utilisation d’un groupe de transmission conventionnel à double plateau ou un moyeu à vitesses intégrées. Autre avantage de moteur électrique Brose, il n'offre aucun type de résistance en mode "sans assistance". Le moteur BROSE devient rapidement une référence grâce à son silence de fonctionnement et sa compacité. Il est monté dans le pédalier pour une meilleure stabilité du vélo et ses dimensions compactes et son poids de 3400 grammes permette d'avoir un VAE maniable et dynamique.
Le moteur BROSE se décline en deux puissances avec 250W et 500W avec une tension de 36V et un couple de 90 Nm.
Le moteur BROSE peut également être monté d’au moins trois manières différentes, ce qui permet une bonne intégration à différents types de cadres.
L’unité de commande centrale permet de sélectionner trois niveaux différents d’assistance avec l'aide des boutons latéraux
La batterie BROSE d’une puissance nominale de 500 Watts garantit une autonomie de 40 à 150 kilomètres selon l’utilisation et les parcours.
Les vélos électriques qui sont équipés du système BROSE ont rapidement rencontré un vif succès,
Publié dans News
 
 


La remorque inventée par Nüwiel a de quoi se faire oublier lorsqu’elle est tractée par un vélo. Grâce à son moteur électrique, elle soulage le pédalage du cycliste tout en embarquant jusqu’à 90 kg.

 

 

Les possesseurs d’un vélo traditionnel avaient déjà à leur dispositions plusieurs formules pour convertir leur monture aux joies de l’électrique. La roue tout-en-un ou le kit roue/batterie à bricoler soi-même sont parmi le formes les plus connues. Mais il existe désormais une nouvelle alternative qui séduira les cyclistes souhaitant transporter des charges lourdes ou encombrantessans trop d’effort. Il s’agit d’une remorque motorisée. Réalisée par la jeune société allemande Nüwiel originaire d’Hambourg, cet accessoire s’adapte à tous types de vélos et se charge d’aider la bicyclette à avancer.

Remorque vélo électrique 

Remorque intelligente

Cette carriole 2.0 possède un moteur électrique et une batterie située sous son plancher. Elle utilise également un capteur logé dans sa barre de remorquage afin de détecter le mouvement du vélo. L’électronique embarquée utilise ensuite cette information pour ajuster la puissance motrice de la remorque, jusqu'à une vitesse maximale de 25 km/h. Comme sur un vélo à assistance électrique classique, si le cycliste ne fait pas l’effort de pédaler le moteur de la remorque ne s’active pas. Selon le constructeur, l’engin "sait exactement quand accélérer, ralentir ou freiner".


Régénération au freinage

Point fort du système, sa fonction régénération active lors des décélérations. Elle permettant au Nüwiel de recharger partiellement ses batteries en phase de freinage et de freiner la remorque pour éviter qu’elle ne pousse le vélo. La capacité de chargement de la remorque est d'environ 90 kg, elle peut recevoir des marchandises ou des enfants
.

Publié dans News

 

Le VTT à assistance électrique connait un engouement croissant du public, qui voit en celui-ci de nombreux avantages. Pour autant, si l’assistance électrique laisse à penser à une démocratisation possible du VTT, il est important de prendre en considération les barrières qu’elle peut lui constituer.

lire la suite sur MBF.fr

Publié dans News

Après un recul de son chiffre d’affaires en France, le marché du cycle en 2014 semble bien se porter. Selon le Conseil National des Professionnels du Cycle, les ventes de cycles, d’équipements et accessoires ont progressé de 7,5%. L’attrait des consommateurs pour la mobilité douce se confirme. En témoigne la croissance soutenue des ventes de vélos à assistance électrique (VAE) avec 77 500 unités vendues en 2014, soit une belle progression de 37% par rapport à 2013. Pour le marché des VAE, c’est ainsi la septième année consécutive de hausse. Une évolution qui peut s’expliquer par une amélioration technique, notamment des batteries qui ont gagné en autonomie et en temps de charge, mais aussi par la crise économique – le vélo électrique devient une bonne alternative à l’achat d’une seconde voiture réservée aux trajets courts.

MBF-antennes

 

Publié dans News

Dans le cyclisme, on connaissait le dopage physiologique. Dimanche 31 janvier, une nouvelle étape a été franchie puisque le premier cas de tricherie mécanique a été découvert aux championnats du monde de cyclo-cross, en Belgique. Jusque-là, seuls des soupçons avaient été émis. "Nous pensons clairement qu'il y a eu fraude technologique, il y avait un moteur caché", a déclaré le président de l'Union cycliste internationale (UCI), Brian Cookson, au sujet du vélo suspect de la participante belge Femke Van den Driessche.

Groupe-travail-MBF

La cycliste de 19 ans, soupçonnée de dopage mécanique s'est défendue en larmes. "Ce n'était pas mon vélo, mais celui d'un ami, identique au mien", a-t-elle soutenu, "Cet ami est allé reconnaître le parcours samedi avant de déposer son vélo au camion. Un mécanicien, pensant qu'il s'agissait de mon vélo, l'a nettoyé et me l'a préparé pour la course", a-t-elle poursuivi en jurant qu'elle "ignorait totalement" que le vélo qu'elle utilisait dissimulait un moteur. 
                 

Selon le règlement, la jeune cycliste belge risque une disqualification des championnats du monde de cyclo-cross, une suspension de six mois minimum et une amende qui peut atteindre 200.000 francs suisses (192.000 euros). Ironie du sort, la coureuse, favorite de la course Espoirs, avait abandonné à mi-parcours après des problèmes mécaniques.

                                              

 

Publié dans News

Les  vélos cargo électriques sont des  véhicules qui vont potentiellement révolutionner le transport de marchandises en ville, en libérant les routes des camions bruyants et encombrants.

Foodlogica, vélos électriques cargo

De nombreuses entreprises proposent déjà de tels services, même avec de simples vélos (non-électriques). L’assistance du moteur permet évidemment d’augmenter considérablement la capacité de charge, rendant ces moyens encore plus compétitifs. Les vélos cargo électriques, comme tous les vélos, peuvent bénéficier de la présence d’un écosystème urbain qui répond aux nécessités des cyclistes. Des villes comme Amsterdam sont ainsi à la pointe, permettant la création de nouvelles entreprises et donc d’emplois.

La municipalité d’Amsterdam, dans le but de rendre les rues de la ville encore plus habitables, voit un grand potentiel dans l’amélioration du système de la distribution alimentaire. Chaque année, les véhicules utilisés pour la distribution de nourriture à Amsterdam parcourent un total de 24 millions de kilomètres. Il y a quelques mois, un document sur ces questions a été présenté, dont le but est de promouvoir l’utilisation de moyens plus respectueux de l’environnement.

Il est vrai que l’on voit de plus en plus de camions électriques, qui résolvent le problème de la pollution de l’air dans les villes. Toutefois, il s’agit de véhicules grands et lourds, souvent inaptes à circuler dans les rues étroites d’une ville aux origines très anciennes, conçue à l’époque où les voitures et les camions n’étaient pas même concevables.

Dans ce domaine veut s’insérer Foodlogica, une nouvelle société qui utilise des tricycles électriques pour la distribution de la nourriture localement. Deux tricycles sont rangés dans un conteneur placé dans un point stratégique de la ville, à proximité des fournisseurs de produits alimentaires. Les conteneurs sont équipés de panneaux électriques pour recharger les batteries de vélos électriques avec lesquels les marchandises sont distribuées. Foodlogica ne possède actuellement qu’un seul conteneur, mais le projet est d’arriver à 4 en un an.

Foodlogica veut aussi être une plate-forme pour unir les distributeurs et les consommateurs d’aliments cultivés de manière durable. Ce sont souvent les premiers utilisateurs des services offerts par la compagnie fondée par Francesca Miazzo. Elle est aussi l’un des co-fondateurs de CITIES Foundation, une organisation dédiée à l’analyse et la recherche sur l’environnement urbain.

Les tricycles électriques peuvent être utilisés pour déplacer des charges d’environ 225 kg (le poids total, cycliste compris, est de 300 kg), avec des dimensions maximales de 120 x 80 x 140 cm. Foodlogica est à la recherche de personnes qui veulent travailler sur le projet, prêts à pédaler entre 3 et 10 heures par semaine. Les tricycles électriques Foodlogica peuvent également être sponsorisés par des entreprises qui souhaitent communiquer sur les questions environnementales.

Portail d'informations, actualités et guide de l'achat de vélos électriques

Publié dans News

Un test publié dans le magazine A Bon Entendeur de la TSR en collaboration avec Kassensturz et Velojournal  a permis de départager 12 vélos de marques achetés dans divers magasins de Suisse.  Ils ont d'abord été testés en laboratoire, puis par sept experts en conditions réelles, sur route. La gamme des prix va d’un peu moins de 1500 CHF à plus de 4000 CHF. Un écart important qui se retrouve aussi dans les différences de qualité et de performances. Lire la suite 

Publié dans News
Page 1 sur 2