La Navette des crêtes 2019 nouvelle formule  avec une circulation quotidienne pendant trente jours du 17 juillet jusqu’au 15 août  connait enfin un début de succès malgré quelques ratés concernant la promotion de la nouvelle formule.

C'est en discutant avec le gérant de Alsace Bike Tour fin juillet que j'ai appris que pour l'été 2019 le service navette des crêtes était également proposé en semaine. Les professionnels qui accueillent les touristes n'ont malheureusement pas toujours été informé du changement de formule et des tarifs appliqués.

Plan-navette-des-cretes-2019

D'après les clients réguliers qui empruntent la navette les cyclistes sont de plus en plus nombreux. Si ce service est reconduit en 2020 par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges (PNRBV), coordinateur du projet, il faudra adapter l’offre de transport à la demande touristique du VAE en plein boum pour permettre l’acheminement depuis le réseau TER vers les points d'intérêts du massif des Vosges Renforcer l'offre de transport est la seule alternative à la circulation des véhicules individuel. Le Parc Régional des Ballons des Vosges  devra tenir compte de cette afflux  pour adapter le transport des vélos de toutes tailles avec des standards de roues pas toujours compatible avec les supports actuellement en place à l'arrière des bus. 
 

Il y a sept ligne de bus au départ des gares de Colmar, Munster, Bollwiller, Thann Cernay, Remiremont, Épinal et Saint-Dié-des-Vosges qui montent en direction de  stations et lieux d'intérêts  sur la routes des crêtes et une navette régulière qui fait des allés retours à fréquence régulière entre le Markstein situé au sud  et le Lac blanc au Nord de la route des Crêtes

 

Tarifs

  • Pass journée groupe/famille (3-5 personnes) : 15 €
  • Pass journée individuel : 6 €
  • Ticket route des crêtes : 2 €
  • Gratuité : pour les -12 ans
  • 50% de réduction sur le « Pass individuel » sur présentation d’un billet de train valide.
     
  •  

Les voyages effectués le même jour sur les lignes Navettes des Crêtes sont gratuit à condition de présenter votre reçus remis lors de votre premier trajet.A l’exception du Pass journée individuel à 6 € valable sur l’ensemble du réseau, la tarification Fluo Grand Est 88 en vigueur s’applique sur l’ensemble du réseau Fluo Vosges.

Conditions de réservation

Conditions d’utilisation des Vélos/VTT

• Sur les liaisons (vallées-crêtes) : réservation obligatoire auprès des autocaristes.
• Sur la route des crêtes dans la limite des places disponibles (pas de réservation) 

Conditions de réservation pour les groupes

• Pour les groupes de plus de 10 personnes la réservation est obligatoire auprès du transporteur

Contacts-réservations

• LK KUNEGEL : 03 89 24 65 59
• Launoy tourisme : 03 29 65 22 32
• Tchizz voyages : 03 29 50 65 16

Tarifs, infos pratiques, réservations sur le site officiel de la Navette des crêtes.

Téléchargez le passeport de la Navette des crêtes

 

 

 
 
19/07/2019 à 05:05
Vu 3506 fois
  • Noter cet article
     
     
  • Commenter
  • Partager
  •  
Publié dans News
lundi, 10 février 2014 18:45

Vélo en bois des Vosges

Vélibois : le premier prototype de vélo en bois
 
 

Après le vélo en carton, découvrez le vélo fait de bois ! En phase d’être finalisé à Epinal, dans les Vosges, le Vélibois est le premier vélo urbain en bois à assistance électrique, dont la conception a demandé plus de quatre ans de travail. Cette innovation technique devrait devenir une bicyclette libre-service très prochainement.

Après plusieurs années de recherches exécutées par trois membres du CRITT Bois (le centre régional de l’innovation et des transferts technologiques), le prototype du Vélibois est né et a été testé. Sa commercialisation est prévue d’ici un à deux ans.

Comme le vélo en carton, le Vélibois est plus léger et absorbe mieux les chocs que l’aluminium utilisé jusqu’alors. Son cadre en bois creux, en l’occurrence du frêne, le rend particulièrement maniable et aérien. Les chanceux étudiants de l’école nationale supérieure des technologies et industries du bois sont les premiers à l’avoir testé. Les cobayes témoignent d’un confort étonnant dû aux pneus larges, et le décrivent comme aussi dynamique qu’un vélo classique.

L’objectif de ce vélo s’inscrit dans les critères du développement durable, permettant « une filière courte, locale, avec des ressources naturelles et renouvelables », explique Philippe Thiriet, l’un des porteurs du projet au CRITT. Cette région étant largement touchée par la crise, la filière bois est un des principaux moteurs économiques.

Le projet a tout de même rencontré quelques difficultés avant de pouvoir être mené à bien. La première innovation est d’avoir un cadre ouvert (comme sur les vélos pour femmes), ce qui posait un problème de collage entre le bois et les éléments en métal,  ainsi que sa capacité à supporter les phénomènes de torsion. Comme le bois a tendance à s’user, les spécialistes ont dû avoir recours à des logiciels complexes de modélisation en 3D et ont dû analyser comment les avions en bois étaient construits.

Résolument design, l’assistance électrique se fait discrète, placée sous le porte-bagage et la selle en caoutchouc est de couleur bois. Il pèse une vingtaine de kilos et coûtera environ 2500 euros prix public.

Vélibois sera-t-il notre Vélib du futur ? Si la priorité est de créer de l’emploi local, ce produit haute technologie compte bien conquérir les marchés de vélos en location libre-service dans d’autres villes.

Source : AFP

Publié dans News