Vélorution "Urgence Climatique  & Urgence Cyclable"

Les marches pour le climat de ces derniers mois rencontrèrent un succès croissant  en France et à Mulhouse. La jeunesse se mobilise enfin comme Greta Thunberg qui interpelle les décideurs du monde entier pour que l’urgence climatique soit vraiment une urgence politique traduite en des actions fortes.

Comment agir ici, chez nous, dès demain et par des actions réalistes ?

Tout simplement en reconnaissant que nous négligeons depuis trop longtemps une solution facile à mettre en œuvre : l’usage du vélo.

La moitié de nos déplacements en ville font moins de 3 km, une distance facilement parcourue à vélo. Pour la lutte contre le réchauffement climatique, mais aussi pour une meilleure qualité de l’air, pour une ville plus agréable, pour une meilleur santé pour tous.

Venez nombreux manifester votre envie de faire de Mulhouse une ville cyclable en participant à notre tour pour le climat à l’occasion de la fête pour le vélo.

 

Lieu de RDV  Horaire :  Place  de la Réunion à Mulhouse - 15h00 

 

Publié dans News

Le 5e Forum social du Florival était cette année en grande partie consacré à la question de la mobilité. Dimanche une « Vélorution » a réunit un peu plus de 80 cyclistes pour faire un état des lieux des aménagement cyclable réalisé au sein de l’intercommunalité entre Soultz et Lautenbach. Certain aménagements ont été réalisé sans véritable expertise et connaissance pratique pour facilité la vie des cyclistes. L’aménagement du rondpoint sur la D430 au niveau de Buhl est un exemple d'absurdité tant le cheminement proposé nécessite un brevet de pilotage pour abordé les changement de direction quand on est un usager du deux roues. D'autres points noir ont été évoqué notamment l'accès du collège à vélo toujours inexistant depuis Guebwiller. La veille une conférence suivit de tables rondes en présence de plusieurs élus a permis de débattre autour de la mobilité active, ou coopérative transport en commun auto partage et covoiturage. François Herrb et Patrice Knorr deux membres du collectif citoyen semblaient satisfait d’avoir enfin réussit à convaincre les élus à venir discuter avec les participants du forum . Les habitants du Florival ont besoins d’être entendus et associés aux décisions prises par les politiques. Les organisateurs ont émis le souhait que les propositions qui ont émergé des débats soient pris en compte dans le futur PLUI (Plan local d’urbanisme intercommunal) qui sera un document dans lequel la futur politique de la mobilité sera également définit. 

6003597223336864202030442753788191013076992n6034227323340465935003605627508541993517056o

Publié dans News

Strasbourg accueillera  le premier salon dédié au vélo et à l’innovation technique autour du cycle en France, les 28 et 29 septembre 2019.

Strasbourg sera donc "The place where you have to be" pour toutes les activistes vélo , les entrepeneurs, les acteurs du tourisme et autres cintré de vélo....

Ce salon sera résolument tourné vers les innovations et nouveautés dans ce secteur. Pour le public, ce sera l’occasion de rencontrer les professionnels du cycle et discuter des avancées techniques, mais aussi de tester les vélos sur place et d’assister à différentes animations.
Le Mondial du Vélo Strasbourg a l’ambition de résonner auprès du public de l’Eurométropole de Strasbourg, une ville bien positionnée pour attirer un public averti au-delà de ses frontières.

De nombreuses conférences traitant largement la thématique vélo sont également programmées :

  • Innovations, numérique : comment sera le vélo de demain ?
  • Plan national vélo : quelles opportunités en Alsace ?
  • Les atouts des VAE pour les entreprises
  • Le vélo un levier de développement du tourisme en Alsace et outre-Rhin
  • Recyclage des vélos : état des lieux et perspectives
  • La place du vélo dans la ville de demain
  • Le vélo et l’insertion social

Facebook Mondial du Vélo

 

Addresse

Hall 5, Parc des Expositions
7 Place Adrien Zeller
67000 Strasbourg

 

Téléphone
06 10 94 20 96

 

Email
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Publié dans News
samedi, 22 septembre 2018 12:16

Prochain RDV de la Vélorution Mulhouse

Les cyclistes mulhousiens ont fêté leur rentrée mercredi 30 août dernier avec une ballade urbaine à vélo en début de soirée pour partager un moment convivial et sensibiliser sur la place du vélo en ville. 

Vélorution ! Derrière ce mot valise, se cache un mouvement international qui vise à donner aux déplacements cyclistes une place centrale dans les déplacements urbains. A Mulhouse, les rassemblements mensuels Vélorution, impulsés par les membres du Cadres (Cyclistes associés pour le droit de rouler en sécurité) en sont déjà à leur cinquième édition.

Rendez-vous tous les derniers mercredi du mois à 19h, devant le salon de thé Tilvist, 23, rue de la Moselle, pour une ballade urbaine et conviviale à vélo. L’occasion de partager un moment entre cyclistes mais également de porter les revendications de l’association pour un meilleur partage de l’espace public.

La Vélorution du 26 septembre rejoindra les cyclistes Riedisheimois de la " Faite du vélo" pour une petite ballade dans les rues de Riedisheim suivit d'une projection et d'un apéro débat.

Un seul mot d’ordre : « Amenez votre vélo et votre bonne humeur ! »

 

 

Gratuit – Plus d’infos sur les évènements facebook.   

Publié dans News

Les paserelles sont à nouveau ouverte   

La circulation des vélos sur les ponts cyclable est interrompue au Sud de Mulhouse vers Riedisheim . Les ouvrages franchissant les lignes ferroviaires SNCF itinéraire de l'Eurovélo6 et celui desservant  Riedisheim vers rue du Générale de Gaulle sont fermé de manière préventive suite  une inspection des ouvrages effectué par les agents du CG68. Un défaut sur les fixiation des bardages (boulon partiellement desseré).aurait  été relevé sur ces ponts. Cette anomalie tombe assez  mal puisque la ville de Riedisheim fête l'année du vélo et que ces ouvrages devaient être emprunté par la Vélorution  dans le cadre  de la manifestation "Faite du vélo" le 26 septembre 2018.

Publié dans Reportage

Premier plan vélo financé de l'histoire,  l'état Francais s'engage à budgetiser à hauteur de  50 millions d'Euros par ans sur une une durée de 7 ans le plan vélo pour d'honorer l'engagement de la France pour limiter les émanation de CO2. Objectif faire passé les déplacements domicile travail - école effectué à vélo du chiffre  actuel de moins de  3% selon les études à  environ 9% en  2027 ...soit un triplement des déplacements à vélo.

 

Olivier Schneider Président de la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette) qui globalement admet que globalement c'est une mesure qui va dans le bon sens rappel cependant que les collectivités devront aussi apporter leur soutient en s'engageant au minima à hauteur équivalente. Car l'argent risque de ne pas suffir si on doit financer les infrastructures  urbaine et périurbaine  à finir ou manquante. 

Olivier Scneider au journal de 13.00 sur France Inter : "Il faudra veiller à ce que l'argent soit bien utilisé, je veut bien voir que le verre est à moitier plein mais parmis les mesure on parle également de la formation en milieu scolaire  de 900 000 jeunes ...  "....un est vrai défit !

Des mesures pour favoriser la pratique du vélo chez les Français, derniers de peloton comparés à nos voisins européens. C’est la philosophie du nouveau plan vélo, dévoilé ce vendredi par le Premier ministre Edouard Philippe, la ministre des Transports Elisabeth Borne et le ministre de la Transition écologique François de Rugy. En tout 25 mesures sont prévues, dont voici les cinq principales.

 

Aujourd’hui, moins de 3 % des trajets domicile-travail se font à vélo et 58 % des personnes vivant à moins d’un kilomètre de leur travail s’y rendent en voiture, selon l’Insee. Le gouvernement veut créer un système plus simple que l’indemnité kilométrique facultative créée en 2016. Il va créer une indemnité vélo prise en charge par l’entreprise, sur le modèle de l’indemnité transports en commun.

« On n’est pas dans une logique d’obligation », explique Edouard Philippe dans une interview au Courrier de l’Ouest ?. Ce forfait, facultatif, pourra aller jusqu’à 400 euros par an. L’État de son côté, « en tant qu’employeur, va mettre en place (un) forfait de 200 euros pour l’ensemble de ses agents et ce, à partir de 2020 ».

 

Pour favoriser l’essor de la petite reine, le gouvernement va créer un fond de 350 millions d’euros sur sept ans pour cofinancer des infrastructures avec des collectivités, soit 50 millions par an. Un budget toutefois bien en deçà des 200 millions annuels qu’espéraient les associations de cyclistes. Ce budget servira à financer des ponts ou des tunnels au niveau d’échangeurs autoroutiers ou de rocades pour assurer la continuité des pistes cyclables.

Le plan prévoit également la systématisation en ville des sas vélos, ces espaces réservés aux bicyclettes entre les feux tricolores et une ligne où doivent s’arrêter les voitures. Le double sens cyclable, déjà obligatoire dans les zones à 30 km/h, sera étendu à toutes les rues à 50 km/h en agglomération, sauf en cas de danger avéré. 

Pour lutter contre le vol, chaque vélo, neuf ou d’occasion, sera doté d’un numéro d’immatriculation. Les modalités et le calendrier pour mettre en place cette obligation n’ont pas encore été précisés par le gouvernement.

Pour inculquer la culture vélo aux enfants, chaque élève entrant en 6e devra savoir rouler à vélo en autonomie, prévoit le gouvernement. Des programmes dédiés seront prévus en primaire autour de sa pratique et du code de la route.


 

La France en est à son troisième plan vélo en six ans. Les précédents, en 2012 et 2014, « comprenaient de bonnes idées mais pas d’éléments concrets de mise en œuvre et surtout pas de financement », explique Pierre Serne, président du club des villes et territoires cyclables.

 

Publié dans News

 

Les travaux d'aménagement de la seconde section de la voie verte tri-nationale Bâle-Huningue sont entrés jeudi dans une phase spectaculaire, avec la pose des deux premiers éléments d'une passerelle en aluminium de 182 mètres de long et 3,45 m de large.

A terme, la voie verte s’étendra de la frontière suisse à la Passerelle des Trois Pays, permettant de relier la France, la Suisse et l’Allemagne en moins de 2 km. Elle améliorera aussi les liaisons domicile-travail entre le centre de Bâle et le campus Novartis.

Porté par le Conseil départemental du Haut-Rhin, le projet de voie verte est co-financé par l'Union Européenne, les collectivités locales, la CCI Ports de Mulhouse-Rhin, VNF et l'entreprise Novartis.

Publié dans Reportage

Le jeudi 9 juillet à 10 h, la passerelle en estacade de la voie verte sera posée à Huningue . Rendez-vous à l’angle de la rue Moser et du quai du Rhin, derrière l’usine BASF. Possibilité de photographier et filmer cet aménagement.

 Plan d’accès

 

Publié dans News

Le "PAMA" : Est un dispositif du Ministère des Transports « Plan d’action pour les mobilités actives »  présenté en mars 2014 par l'ex ministre Frédéric Cuvillier. Ceplan a été largement débattu au congrès mondial du vélo Velocity, à Nantes par Alain Vidalies, son successeur secrétaire d’État.

Parmis les mesures phare l'instauration de l'amende pour stationnement très gênant sur les trottoirs les pistes et bandes cyclables.

Le décret contient plusieurs autres mesures qui visent à faciliter les déplacements à pied et à vélo. Elles avaient été discutées courant 2013 et début 2014 par le cabinet du ministre, les services de l’État, le CVTC et les associations représentant les piétons et les cyclistes, notamment la Fédération des usagers de la bicyclette.

Pédaler au milieu de la rue. Désormais, les cyclistes ne sont plus tenus de respecter « le bord droit de la chaussée ». Ils peuvent donc légalement rouler au milieu de la rue lorsqu’elle est en sens unique, ou de la voie lorsque la rue est en double sens. Pour ennuyer les automobilistes qui appuient sur le champignon derrière eux ? Non ! Pour se prémunir d’une ouverture intempestive d’une portière.

 

Par ailleurs, le décret « Pama » généralise les « double-sens cyclables » dans l’ensemble des voies limitées à 30 km/h, et non plus seulement dans les zones 30. Ainsi, même une rue isolément limitée à 30 pourra être empruntée à vélo dans le sens inverse de la circulation automobile. Là encore, il ne s’agit pas de brimer les automobilistes, mais de favoriser les déplacements à vélo. Et ce type d’aménagement est sans danger, contrairement à une idée reçue.

 

 

 

Les sens interdits, faut-il le rappeler, avaient été imaginés et largement généralisés pour « fluidifier » le trafic automobile. Les autres mesures constituent essentiellement des points techniques et juridiques qui permettent aux services des municipalités de régulariser des pratiques déjà courantes ou de se protéger juridiquement.

 

C'est pas gagné. Reste désormais aux villes, et le cas échéant aux polices municipales, à verbaliser les contrevenants. Ce n’est pas gagné. Une élue d'une ville de 30000 habitants confiait récemment, sous le strict sceau de l’anonymat : « lorsque je me plains des voitures garées sur les pistes cyclables à l’adjoint en charge de la sécurité, il me répond qu’on ne va quand même pas embêter les gens ».

 

Olivier Razemon

Publié dans Reportage

Désormais, un automobiliste qui se gare ou s'arrête sur une bande, une piste cyclable, un passage pour piétons ou un trottoir pourra encourir une amende bien plus dissuasive, pour "stationnement très gênant". 135€, c'est le montant sanctionnant un stationnement sur une place réservée aux handicapés. La mesure s’applique depuis le 1er juillet, selon un décret publié au Journal officiel… le 4 juillet.

Les deux-roues motorisés sont également concernés par ces mesures, "mais sur les trottoirs, leur stationnement reste considéré comme 'gênant' et c'est donc toujours une contravention de seconde classe qui s'applique, à 35€", observe Véronique Michaud, déléguée générale du Club des villes et territoires cyclables (CVTC).

A Nantes. DR

Le PAMA de mars 2014. contient plusieurs autres mesures qui visent à faciliter les déplacements à pied et à vélo. Elles avaient été discutées courant 2013 et début 2014 par le cabinet du ministre, les services de l’État, le CVTC et les associations représentant les piétons et les cyclistes, notamment la Fédération des usagers de la bicyclette.

 

Publié dans News
Page 1 sur 3