Avatar image
Olivier Béart signe l'article dans Vojo Mag
Co-fondateur de Vojo Mag, journaliste et photographe professionnel dans le monde du VTT depuis plus de 10 ans, Olivier Béart est passionné de matériel et de technique. Amateur de marathons, d'enduro et de raids multi-sports, il a mis à l'épreuve plus de 200 vélos et près d'un millier d'accessoires... et ce n'est pas fini!
 

Les esprits s’échauffaient depuis quelques jours. Entre Fédération française de moto (FFM) et Fédération française du cycle (FFC), l’avenir du vélo électrique balançait. Contacté en milieu de journée, Éric Jacoté, vice-président de la FCC et responsable de la partie VTT, sortait tout juste d’un entretien téléphonique avec David Lappartient, le nouveau président de l’UCI. Et son verdict est désormais sans appel : « L’UCI nous a donné son feu vert pour intégrer pleinement la gestion du vélo électrique au sein de notre fédération. »

Il y avait urgence à clarifier la situation. Parce que depuis l’annonce en 2015 du désormais ex-président de l’Union cycliste internationale (UCI) Brian Cookson, le vélo à assistance électrique évoluait en zone grise. Dans la bouche de l’Anglais, on avait en effet pu entendre que « la propulsion du vélo […] doit toujours résulter de l’activité humaine et non d’une forme motorisée. Les vélos à assistance électrique peuvent à certains égards être considérés comme des cyclomoteurs, ils devraient tomber sous l’égide de la FIM (Fédération internationale de motocyclisme). »

Parce que, aussi, l’univers produit du vélo à assistance électrique (VAE) est vaste. Entre les VAE limités à 25 km/h, les speedelecs qui peuvent jusqu’à 45 km/h (et tombent sous la législation des cyclomoteurs légers, donc doivent justifier d’une carte grise et emprunter les routes ouvertes à la circulation et les sentiers cadastrés), ceux mus par des gâchettes (non-homologués, donc bannis de l’espace public et réservés aux terrains privés) ou ceux dont le moteur s’actionne par pédalage, il y a de quoi y perdre son cycliste ! Sauf que l’enjeu est d’importance. Car derrière le simple fait de savoir quelle fédération (cycle ou moto) allait gérer le VAE se jouent de lourds impacts industriels et sportifs, liés à l’explosion du marché sur ce secteur.

La tenue du prochain 1er Open de France de VTT-AE, qui se déroulera à Tence (43) le 15 octobre, a cristallisé les tensions, et peut-être précipité les choses. Car ce dernier est en effet organisé par la Fédération française de… motocyclisme (FFM) et y annonce notamment trois spéciales chronométrées « typées “moto” ». Ce qui semblait un peu plus entériner le fait que le VAE allait être pris en charge par la FFM. Laquelle ne cachait d’ailleurs pas son intérêt pour le secteur. « Cette volonté procède d’un réel intérêt technologique et sportif de la part de la Fédération, explique Frédéric Lambert, responsable management au sein de l’entité moto, et parce que 2 roues, un guidon, une selle et une propulsion assistée, c’est dans l’ADN de la FFM, une évidence en quelque sorte. » À la demande de Jacques Bolle, président de la Fédération française de moto et juriste certifié, cet été, cet enduriste moto et vélo, récent adhérent à la Mountain Bikers Foundation, donc a mené un audit sportif, technique, commercial et technologique de l’activité vélo électrique. Une commande inédite, et qui « part d’une démarche sincère », précise Fred Lambert.

Il manque cette structuration nécessaire au développement sportif d’une discipline liée au vélo électrique

« Le point de départ a été mon déplacement au salon du Véhicule Hybride de Val-d’Isère, se souvient ce dernier. J’y ai consulté beaucoup de personnes, dont les 3/trois quarts m’ont fourni des éléments très enrichissants. J’ai rendu un bilan de ces rencontres très positif à ma direction. Cet audit a bien avancé, et après un point d’étape récent, il a confirmé qu’il manque cette structuration nécessaire au développement sportif d’une discipline. Ma direction a donc souhaité aller concrètement plus loin en me demandant d’aider une structure à l’organisation d’un format adapté. Cyril Bayle (Horizon 3000 à Tence 43) s’y est collé, et notre format sera effectivement novateur. Les bilans de cette épreuve (y compris le bilan dégradation) feront partie de l’audit. »

Reste que voir la FFM organiser une épreuve de VTTAE pouvait sembler incongru. C’est ainsi que l’a perçu Fred Glo, boss de Tribe Sort Group et cofondateur des Enduro World Series, qui travaille actuellement sur une insertion du VTTAE dans le cadre des EWS : « Quand j’ai entendu parler de cet Open de France, j’étais incrédule, ça m’a semblé délirant. Le plus grand succès du VTTAE repose sur son large terrain de jeu, identique à celui du VTT classique, et contrairement à celui de la moto tout-terrain. Cet accès aux nombreux sentiers , c’est précieux. Il ne faut surtout pas le perdre, car si le sport vélo électrique passe sous l’égide de la fédé moto, un amalgame sera fait, on risque fortement d’aller vers les mêmes contraintes, les mêmes restrictions que la moto tout-terrain, à savoir devoir se contenter des pistes 4×4 où une Clio passe. Je ne remets pas en cause le travail réalisé par la FFM, qui assure d’ailleurs un boulot dingue, en rachetant des terrains de motocross, par exemple, et en se levant véritablement le cul pour préserver la pratique de la moto. Mais si on cumule les pratiquants moto enduro, trial et cross, ça représente quoi ?  C’est aujourd’hui en tous cas seulement 10 000 motos neuves vendues par an. Une niche, et on risque d’y faire tomber le VTTAE. Ça sera également un signe fort pour tous les détracteurs du VTT, qui pourront s’appuyer sur ce rapprochement fédéral moto/VAE pour limiter la pratique. Et ,sur le fond, le VTTAE de 250W qui va à 25 km/h est bien un velo , pas une moto. Seuls ceux qui ne savent pas de quoi ils parlent font une confusion. Donc à la FFM la moto; et à la FFC le vélo. Cette situation n’aurait jamais dû se présenter. »

Si demain, le VTTAE est géré par la moto, on est morts !

Une alarme que partageait quelques jours plus tôt George Edwards, instigateur des premières épreuves d’ebike voilà six ans et à la tête du championnat des E-Bikes Series : « Si demain, le VTTAE est géré par la moto, on est morts ! Déjà que le simple VTT, qui a pourtant une image de sport nature, pratiqué par des gens sensibles à l’environnement, est parfois borderline auprès des officines de gestion des espaces naturels et des propriétaires pour les demandes d’autorisation de passage lors des épreuves, mais si on rapproche VTTAE et moto, c’est fini. Il est impératif que la fédé de cyclisme fasse une “OPA” sur cette famille cycliste. Parce que ça reste du vélo ! »

Cette vision alarmiste d’une partie du monde du vélo, Frédéric Lambert dit ne pas l’avoir rencontrée durant son audit : « J’échange beaucoup et “le monde du vélo” est plutôt favorable à l’arrivée de la FFM dans les débats. » Un bon œil que l’on pourrait attribuer à l’intense action de préservation de la pratique opérée par la Fédération moto, tandis que dans le vélo, celle-ci émane plutôt de structures associatives, type Mountain Bikers Foundation qui, pour pertinentes qu’elles soient, souffrent de moyens insuffisants. “Qui va gérer la partie sportive du VTTAE ? Aujourd’hui, personne ne le sait, mais nous sommes ouverts aux échanges, pour l’intérêt des pratiques sportives motorisés. Et les réticences devraient être considérées, si elles étaient avérées. »

De son côté, la FFC semble avoir pris pleinement conscience de l’importance du moment. Car depuis ce matin, elle peut officiellement donner une position tranchée : oui, elle souhaite gérer le vélo à assistance électrique. Ce qui l’en empêchait jusqu’ici ? La vision (très issue du milieu de la route) que le VAE soit une forme de « dopage technologique » ; une forme de triche contre laquelle David Lappartient, le nouveau président de l’instance internationale, entend bien lutter. Mais il fait désormais ouvertement la part des choses, laissant ainsi la possibilité à la fédération française de cyclisme de candidater pour la gestion du VAE.

« Nous avons déposé une demande de délégation pour les composantes du sport loisir et santé en vélo à assistance électrique, précise M. Jacoté. La Fédération française de moto l’a fait également de son côté, mais pour l’heure, rien n’est tranché par le Ministère. Nous ne devons pas laisser passer ce train. D’autant que nous avons le soutien des industriels et des associations type Moniteurs cyclistes de France, Mountain Bikers Foundation – que nous allons réunir lors de tables rondes afin de définir le cadre législatif et réglementaire exact de ces compétitions, qui nous permettra peut-être, pourquoi pas ? d’envisager un championnat de France de VTTAE dès 2018 –, mais aussi, désormais, de l’UCI, qui accepte le principe de compétition en VTTAE – pour l’instant, il reste un veto sur la problématique des courses sur route en VAE, car cela reste assimilé à de la tricherie – et va faire un courrier en ce sens, afin de se montrer plus conquérante sur ce dossier. Car dès qu’on pédale pour avancer, on reste dans la définition réglementaire du vélo. »

Une conférence de presse dédiée à ce sujet et organisée par la Mountain Bikers Foundation se tiendra au Roc, le 5 octobre. La FFC a prévu d’y officialiser sa position et de préciser sa vision à cette occasion. Vojo y sera bien entendu présent et suit ce dossier de près.

Enquête réalisée par Elodie Lantelme

Publié dans News

Maxime Gasser et Antoine Ringenbach ( ex: VTT Michelbach) ont participé au 1er Bernex Slopestyle 2017.
 

Le programme de vendredi et samedi a du être annulé suite aux pluies abondantes de la semaine mais malgré tous cette première a été une réussite. 
Les shapers , aidés des pilotes, ont pu sécher la Mountain Slopezone, rendre la ligne plus que praticable et permettre une bonne session de training Samedi en fin de journée. Le contest c'est finalement déroulé sous un beau soleil le dimanche.

 

Classement final Slopestyle Bernex 2017

1. Kévin Meyer 27,5 pts 
2. Alexis Bottin 26,5 pts 
3. Elie robert 26
4. Alexis Minard 25,5
5. Antoine Ringenbach 23,5
6. Raphael Robles - Rider Profil 22,57. Antoine Buffart 22
8. Jeremie Aziz Sevrain 21,5
9. Olivier Cuvet 21
10. Nicolas Rouze 20
11. Théo Scheiwe/ official 19,5
12. Yann Curien 19
13. Maxim Boulay 18
14. Maxime Gasser 17
15. Tom Chevalier 16
16. Nicolas Chauffier 15,5
17. Jean-Mi Pillot 15
18. Xavier Barneto 14,5
19. Cedric Krogmann 14,3
20. Raphaël Depoivre 14
21. Mercier Hippolyte 12,5
22. Martiny Charles OUT

 

La finale a été jugée par :
Vincent Tupin alias VINNY T pour les Tricks
Cyrille Kurtz (CK Racing MTB) pour la Fluidité
Sebastien Giraldi (Bike Vision Design) pour le Style


 

L'organisation tenait à remercier les  sponsors et à tous ceux qui ont aider à la réussite de cet événement.

Sponsors : Indem-clothing Jack Anthalis SPORT 2000 Bernex Jean Pierre Soldan @Mountain services APS74 plomberie chauffage Thonon Evian Le Relais de la Chevrette Restaurant Le Pré Richard Dent d'Oche@Restaurant Les Marmottes SKI CLUB Bernex Dent D'Oche@Boulangerie de la Dent d'Oche Vival L'Auberge de la Pallud L'Ormeau Trincat Electricité GTR L'Eterlou SRMBFumoir Savoyard

#bike #slope #indemclothing #bikepark #bernex #bikevisiondesign#freeride #dh #dropezone #shape #trail #vtt #mtb #dirt #eviantv #v8#freestyle

Antoine-et-Maxime-Bernex

Maxime-Gasser

Photos du contest publiés sur FB par Sylvain Cochard Photographe

 

 

 

 

Publié dans News
samedi, 12 août 2017 11:26

Giromagny mini Bike Park ouvert

 

Les travaux de création du mini Bike - Park et Pumptrack de Giromagny situé rue des casernes sont terminés. Les VTTistes, BMXeur et autres  peuvent dorénavant s'exercer et améliorer leurs techniques grâce à cette nouvelle structure. 

Giromagny-bike-park

 

 

 

 

 

 

 

 

L'accès est libre, les enfants de moins de 8 ans doivent être sous la responsabilité d'un adulte. Les consignes de sécurité sont affichées sur place et doivent être consultées avant de s'engager sur les parcours.

Publié dans News

Des représentants  de l'Antenne  MBF Massif des Vosges (Nicolas LAU, Arnaud MASSON, Jonathan CHOULET, Guillaume HEINRICH) 
Lucas NUSSBAUM en Vttiste volontaireet ont participé  à une réunion à la quelle ils étaient convié  par Baptiste CELLIER chargé de mission pour le  PARC DES BALLONS en vue de l'élaboration d'une  nouvelle charte VTT sur la zone du PNRBV.
On été abordé l' accessibilite, la gestion du terrain lors d'événements, l'Eco Tourisme , le VTTAE, les statuts des sentiers et chemins, les échanges avec ONF et le Club Vosgien.

Publié dans News

 

Selon le journal  Los Altos Town Crier, la ville de Los Altos Hills, proche de la Silicon Valley, a proposé une interdiction du VTT dans un des parcs naturels de la ville. En cause, les vitesses affichées par certains utilisateurs de Strava qui ont atteint 20 miles (35 km/h) sur la réserve naturelle de Byrne, ce qu’un membre du Conseil Municipal a dénoncé comme “juste incroyable et inacceptable”.

Des randonneurs pédestres et cavaliers locaux commençaient à accumuler les plaintes contre les vitesses excessives de certains vététistes dans la réserve de Bryne et en particulier sur le très raide « Artemas Gintzon trail ».Certains ont dénoncé la dangerosité de telles vitesses sur des chemins remplis de virages aveugles et ouverts à la circulation et à la contemplation d’un public large d’usagers de la nature.

 

ce qui a abouti à l’adoption de la mesure d’interdiction sur l’ensemble des sentiers de la Réserve.

La municipalité a justifié cette décision par “une influence notable des vitesses enregistrées”, très aisément récupérables sur l’application Strava. La profusion de données accessible à tous publics à travers des applications comme Strava (et même les photos Instagram, vidéos YouTube, etc…) a certainement des effets secondaires indésirables sur les usagers de la Nature dans leur ensemble et pas seulement les vététistes.

En France, nous avons déjà des soucis avec certaines vidéos sur des spots non officiels idem pour la publication de trace pirate. Ces preuves publiées sur le net sont largement repris par nos contempteurs. 

A partir de la, il n’est pas difficile d’imaginer des gestionnaires d’espaces naturels ou des autorités locales être forcées de prendre des mesures face à des preuves d’utilisations de sentiers interdits au VTT, par exemple, ou des vitesses de passages hallucinantes sur des sentiers fréquentés par piétons, familles, cavaliers et autres usagers.

 

 

 

Publié dans News
jeudi, 06 juillet 2017 21:38

VAE moteur BROSE

 

 
BROSE est une société qui travaille dans l’industrie automobile pour fournir des moteurs électriques pour les voitures.
Ils ont donc transférer leur expérience dans le domaine des moteurs électriques pour vélos avec leur système qui comprend le moteur, le pack batterie avec chargeur et l’ordinateur de commande.
Ce moteur central à engrenages  à triple capteur, compact et léger et composé de pièces en magnésium et aluminium et d'une courroie en carbone qui garantit un moteur silencieux.
Le moteur est intégré au cadre avec un impact visuel minimum et un centre de gravité bas. Il permet l'utilisation d’un groupe de transmission conventionnel à double plateau ou un moyeu à vitesses intégrées. Autre avantage de moteur électrique Brose, il n'offre aucun type de résistance en mode "sans assistance". Le moteur BROSE devient rapidement une référence grâce à son silence de fonctionnement et sa compacité. Il est monté dans le pédalier pour une meilleure stabilité du vélo et ses dimensions compactes et son poids de 3400 grammes permette d'avoir un VAE maniable et dynamique.
Le moteur BROSE se décline en deux puissances avec 250W et 500W avec une tension de 36V et un couple de 90 Nm.
Le moteur BROSE peut également être monté d’au moins trois manières différentes, ce qui permet une bonne intégration à différents types de cadres.
L’unité de commande centrale permet de sélectionner trois niveaux différents d’assistance avec l'aide des boutons latéraux
La batterie BROSE d’une puissance nominale de 500 Watts garantit une autonomie de 40 à 150 kilomètres selon l’utilisation et les parcours.
Les vélos électriques qui sont équipés du système BROSE ont rapidement rencontré un vif succès,
Publié dans News

Première manche de Coupe du Monde XCO 2017 à Nove Mesto en République Tchèque. Après avoir pris un super départ Maxime Marotte (Cannondale) se crash en tapant la pédale dans une racine. Gros vol, pour l'Alsacien quelque peu sonné qui est bien remontée en tête ensuite. Une belle bagarre avec les 4 pilotes francais pour la troisième marche du podium. Absalon à eu le dernier mot dans le dernier kilomètre.  Une 4ème place plutôt satisfaisante pour une première manche sous les couleurs de son nouveau Team.  A Albstadt, il avait terminé troisième l’an passé. Il a sans doute les moyens de faire aussi bien le week-end prochain.

Publié dans News

 

IMBA-Europe

take-care-of-your-trail-2017         Logo-MBF-Massif-des-Vosges

      

 

 

 

L'IMBA Europe avait lancé l'appel à la communauté des VTTistes pour se joindre le 1 & 2 avril au weekend "Take Care of your Trails" consacré à l'entretient de nos trails préférés. Deux chantiers ont été organisé par l'Antenne MBF Massif des Vosges (Mountain Bikers Foundation) respectivement à Mollkirch (67) et Bourbach-le-Bas (68).  Un peu plus d'une vingtaine de bénévoles ont troqué VTT contre pelles, pioches, râteaux, haches pour réaliser un travail en commun se rencontrer et partager un moment de convivialité.

P1080737

1762965613198402114426155228120366749540027n

 

17626579101551695292488391045136023302767136n

P1080746

 

1742612818261979642891485166710442051873367n

1779635914245789075947864307273568769225124n

1763435818261978976224884614664536803464479n

1762641518261979009558214940499886402072887n

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bilan de l'opération "Take Care of your Trails" 2017.
Mission accomplie du côté de Bourbach le Bas avec un nouveau sentier (L: 700 m  D+50 m) tous beau tous neuf aligné sur l'ancien chemin cadastré oublié.
Prise de contact avec les maires de communes de la Communauté de Communes Thann-Cernay dont certain se disent favorable à accueillir un chantier MBF  
 
 
D'autres RDV de terrain sont déjà au programme pour les membres de l'Antenne MBF Massif des Vosges & sympathisant :
 
- Journées d'information et de sensibilisation des pratiquants en zone sensible courant  Mai/Juin/Septembre
 
- Journée et demi - journée d'entretien de sentiers : dimanche 30 avril Raon l'Etape 09:00 -16:00
 
- Permanence sur des manifestations de masses : 
 
- Matinée de nettoyage de la nature : samedi 22 avril Champ du Feu  09:00- 14:00 
 
 
 
Publié dans News

 

Dans le cadre de leur activité de développement touristique, les Communautés de Communes de Thann-Cernay, de la Vallée de la Doller – Soultzbach, et de la Vallée de Saint Amarin, mènent depuis 2011 un programme de formation à destination des prestataires touristiques. Ce programme vise à aider les hébergeurs, restaurateurs, prestataires de services touristiques à élargir les compétences essentielles à la bonne gestion de leur activité et à suivre les évolutions rapides du domaine touristique. Une des conférences organisées s'intitule "Comment bien accueillir les cyclistes" . 

Formation--Conference-Tourisme-Cycliste-Cernay

Publié dans News

Premier succès de Maxime Marotte en Coupe de France XCO . Bon  début de saison pour le pilote alsacien qui étrenait son nouveau maillot du Team Cannondale à Marseille.Derrière lui Thomas Griot et un étonnant Miguel Martinez sont venus décrocher le podium à l'issue d'un scénario palpitant. Julien Absalon (4e) et Stéphane Tempier (5e). Les résultats de la déléguation alsacienne juniors, masters, dames sont par contre largement en retrait par rapport à l'édition précédente.

Reportage complet sur Vélo Vert 

Classement Elite Hommes 

Classement Elite Dames

 

 

Publié dans News
Page 1 sur 39