Lucky

Lucky

Le Snow Bike Festival est la première course de VTT qui se déroule sur la neige. L'événement est accrédité en tant que course officielle de l'Union Cycliste Internationale (UCI) . Les VTTistes professionnels peuvent obtenir de précieux points UCI à GSTAAD

Snow Bike Festival 2018 - Trailer - Gstaad (SUI) from World of Freesports on Vimeo.

 

COURSE PAR ETAPE
Le Bike Festival Neige est une course par étapes VTT de quatre jours qui se déroule au cœur des Alpes suisses. La toute première course UCI (Union Cycliste Internationale) sur neige. un cours à court prologue (essai de temps) et trois étapes plus longues sont au cours des 4 jours maîtrisé. Chaque étape est entre 30-35 km de long, avec env. 750-1000 mètres d'altitude. Il y a une catégorie pour les professionnels et une pour les amateurs. / (Il est temps de faire face au prologue et trois étapes) Chaque participant à son temps total détermine la position finale au classement.

 

Plus d'informations sur les lieux de départ peuvent être trouvés >> ici <<.


EXPO
Le EXPO Bike Festival neige est le lieu idéal pour tous les amateurs de vélo, les spectateurs et les résidents pour voir les dernières tendances du vélo pour découvrir. Que ce soit le vélo, la mode d'hiver ou tout simplement un café chaud, l'EXPO offre quelque chose pour tout le monde. Pour les grandes entreprises, ainsi que des magasins locaux EXPO est une grande opportunité pour une clientèle internationale à réaliser.

 

Pour plus d'informations sur l'EXPO, et les demandes des exposants, s'il vous plaît contactez-nous sur: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..


VELOS
Le Snow Bike Festival se déroule selon les règles de l'UCI. Ceux-ci permettent de VTT normales, ainsi que des vélos et Fatbikes pour participer à la course. Par conséquent, il appartient à chaque participant avec lequel ils vont à la ligne de départ. Tous les participants seront marqués dans la même catégorie, quel que soit le vélo qu'ils pilotent. Les catégories sont divisées uniquement par sexe et par statut UCI. Les utilisateurs peuvent également se déplacer entre les étapes (par exemple, la première étape avec une conduite normale du VTT, et le second avec un Fatbike) du vélo. Plus d'informations sont disponibles sur notre FAQ. Page (disponible en anglais seulement).

La possibilité d'échanger le vélo entre les étapes apporte un nouvel élément tactique. Cela fera revivre la course et la rendra encore plus excitante. La concurrence spectaculaire est garantie!

Course des jeunes 18-01  en prologue de la course Elite hommes 

Cat. 4 (moins de 10 ans): 3km

Cat. 3 (10 à13 ans): 6km

Cat. 2 (14 à 15 ans): 6km

Cat. 1 (16 et plus ): 6km

 

 
 
 
 

PeakRider est le premier système de transport de vélo étudié pour les portages . Finit les vélos à bout de bras et les douleurs sur le haut des épaules. Une canne excamotable s'adapte à la plupart des sacs à dos vélo du marché ( disposant d'une ouverture centrale) et transforme ce dernier en porte vélo qui vous laisse les mains libre pour poursuivre votre chemin vers l'aventure.

Parmi les dossiers brûlants du moment, l’ancien Président de la FFC (2009-2017) fait de la lutte contre la fraude technologique sa priorité.

Côté VTT les propositions sont minces, mais bonne nouvelle, l’Enduro est en bonne place dans son programme “Our Passion”. On l’avait noté en page 21 de son programme, celui qui avait signé un partenariat avec les Enduro Series dès 2011 et lancé la Coupe de France Enduro VTT a en effet mis l’Enduro au coeur de ses trois projets pour le “Mountain Bike” !

Même si “développer l’Enduro” reste une proposition assez vague, et la discipline n’ayant pas attendu l’UCI pour progresser, elle a le mérite d’exister et on imagine bien le nouveau Président (bien aux faits de la discipline et de ses évolutions) négocier une reconnaissance UCI avec les promoteurs du circuit Enduro World Series. Ce serait une bonne nouvelle pour le milieu qui va dans le sens des discussions rapportées par Fred Glo à l’occasion de notre récente ITW.

Autre sujet “chaud” que devra gérer David Lappartient : le VTT à assistance électriqueet la question de sa délégation en format compétition… Le VTTAE est face à des enjeux de taille, et suite à l’attentisme/le désintérêt premier de l’UCI sur la question, la FIM s’est positionnée et le milieu de la Moto est déjà prêt à “récupérer” le bébé. On en reparlera sous peu sur VTTAE.fr !

vendredi, 29 décembre 2017 04:16

Specialized Rookies Cup 2018

 

Avis aux jeunes bikers qui souhaitent emmagasiner de l'expérience sur de vrais tracés de descente. Le calendrier Européen  " Specialized Rookies Cup" compte désormait six dates de courses pour la saison à venir.

 

Specialized Rookies Cup presented by iXS    
10.05.18 Specialized RDC #1 Winterberg Germany
09.06.-10.06.18 Specialized RDC #2 Steinach Germany
07.07.-08.07.18 Specialized RDC #3 St. Kassian/Alta Badia Italy
14.07.-15.07.18 Specialized RDC #4 Saalbach Austria
03.08.-04.08.18 Specialized RDC #5 Serfaus-Fiss-Ladis Austria
08.09.-09.09.18 Specialized RDC #6 Schöneck Germany

Lien web Specialized Rookies Cup

mercredi, 13 décembre 2017 21:30

Un point juridique sur la circulation des VTT

La circulation en forêt est un domaine juridique compliqué, qui est à la croisée de plus de 5 codes en vigueur : rural, forestier, de la route, de la voirie routière, des collectivités territoriales…

1. CHEZ QUI CIRCULEZ-VOUS ? Le premier point à connaître quand on est confronté à un problème de circulation en forêt est de savoir à qui appartient celle où l’on circule et si elle fait l’objet d’une protection spécifique. A qui appartient la forêt : - l’Etat ; - une collectivité territoriale : commune, région, département, groupement de communes… - un propriétaire privé (hypothèse non examinée ici, car elle relève du droit de la propriété privée). A cette question s’ajoute celle de savoir si la forêt concernée fait l’objet d’une protection spécifique, qui peut ajouter des règles particulières : parc naturel, espace Natura 2000… Cette question est importante, car savoir à qui appartient la forêt permet de savoir qui peut légalement y réglementer la circulation.

2. L'ARTICLE R 163-6 DU CODE FORESTIER PERMET IL DE VERBALISER LA CIRCULATION DES VTT EN FORET ? NON. Le texte est -sur ce point- très clair : « Est puni de la peine d'amende prévue pour les contraventions de la 4e classe tout conducteur, ou à défaut tout détenteur, de véhicules, bestiaux, animaux de charge ou de monture trouvés dans les bois et forêts, sur des routes et chemins interdits à la circulation de ces véhicules et animaux. Est puni de la peine d'amende prévue pour les contraventions de la 5e classe tout conducteur, ou à défaut tout détenteur, de véhicules, bestiaux, animaux de charge ou de monture trouvés dans les bois et forêts, hors des routes et chemins. »

Il faut donc nécessairement un autre texte préalable, de l’autorité compétente (maire, préfet…) interdisant la circulation de véhicules sur le chemin concerné, pour que l'article R 163-6 puisse servir de base à une verbalisation. Ou alors il faut rouler en-dehors de tout chemin si l'on admet que le VTT est un véhicule (voir ci-après).
Et ce texte, qui restreint une liberté fondamentale (celle d'aller et venir), doit nécessairement être limité dans l’espace (certains chemins ou secteurs seulement) et comporter une motivation valable pour cette interdiction, appuyées sur des faits réels tangibles (étude faunistique, dangers répertoriés…).
Cette motivation ne doit pas être discriminatoire selon les catégories d'usagers : une interdiction qui ne concerne qu’une catégorie d’usagers est toujours suspecte. Il faut en outre un affichage valable sur les lieux. Si un texte réglemente la circulation des VTT sur le territoire concerné, il faut voir s’il est légal. S’il ne l’est pas, il faut faire comprendre à son auteur que son interdiction est discutable et proposer des modifications dans le cadre d’une concertation. 2 08.11.2016 L'éventuelle illégalité du texte, peut en principe être soulevée à l'appui d'une contestation d'un PV, quand bien même ce texte aurait été publié depuis plus de 2 mois (technique que dans le jargon juridique, nous appelons "l'exception d'illégalité").


3. LA COMPETENCE POUR CONSTATER LES INFRACTIONS. L’article L362-5 1° du code de l’environnement indique quelles sont les personnes habilités à constater des infractions en forêt : « Outre les officiers et agents de police judiciaire et les inspecteurs de l'environnement mentionnés au 1° du II de l'article L. 172-1, sont habilités à rechercher et à constater les infractions aux dispositions du premier alinéa de l'article L. 362-1, du dernier alinéa de l'article L. 362-3 et aux dispositions prises en application des articles L. 2213-4 et L. 2215-3 du code général des collectivités territoriales :
1° Les agents des services de l'Etat chargés des forêts commissionnés à raison de leurs compétences en matière forestière et assermentés à cet effet ;
2° Les agents de l'Office national des forêts commissionnés à raison de leurs compétences en matière forestière et assermentés à cet effet ;
3° Les gardes champêtres ;
4° Les agents de police judiciaires adjoints mentionnés à l'article 21 du code de procédure pénale, qui exercent ces missions dans les limites et selon les modalités       fixées par le code de procédure pénale ;
5° Les gardes du littoral mentionnés à l'article L. 322-10-1, agissant dans les conditions prévues à cet article ;
6° Les agents des réserves naturelles mentionnés à l'article L. 332-20, agissant dans les conditions prévues à cet article. »
 

Les infractions qui peuvent être constatées sont les suivantes :

 Article L362-1 1 er alinéa du code de l’environnement : « En vue d'assurer la protection des espaces naturels, la circulation des véhicules à moteur est interdite en dehors des voies classées dans le domaine public routier de l'Etat, des départements et des communes, des chemins ruraux et des voies privées ouvertes à la circulation publique des véhicules à moteur ». Un VTT non AE n’est pas un véhicule à moteur. Un VAE comporte un moteur, même s’il est électrique.

 Article L362-3 3° alinéa du code de l’environnement « L'utilisation, à des fins de loisirs, d'engins motorisés conçus pour la progression sur neige est interdite, sauf sur les terrains ouverts dans les conditions prévues au premier alinéa. » Cela ne concerne pas le VTT

 Article L2213-4 du code général des collectivités territoriales « Le maire peut, par arrêté motivé, interdire l'accès de certaines voies ou de certaines portions de voies ou de certains secteurs de la commune aux véhicules dont la circulation sur ces voies ou dans ces secteurs est de nature à compromettre soit la tranquillité publique, soit la qualité de l'air, soit la protection des espèces animales ou végétales, soit la protection des espaces 3 08.11.2016 naturels, des paysages ou des sites ou leur mise en valeur à des fins esthétiques, écologiques, agricoles, forestières ou touristiques. Dans ces secteurs, le maire peut, en outre, par arrêté motivé, soumettre à des prescriptions particulières relatives aux conditions d'horaires et d'accès à certains lieux et aux niveaux sonores admissibles les activités s'exerçant sur la voie publique, à l'exception de celles qui relèvent d'une mission de service public. Ces dispositions ne s'appliquent pas aux véhicules utilisés pour assurer une mission de service public et ne peuvent s'appliquer d'une façon permanente aux véhicules utilisés à des fins professionnelles de recherche, d'exploitation ou d'entretien des espaces naturels. » Si un arrêté municipal a interdit la circulation des VTT sur tout ou partie du territoire d’une commune, les agents habilités peuvent constater les infractions à cette interdiction. En l’absence d’arrêté municipal, dans ce cas il n’y a tout simplement pas d’infraction.

 Article L2215-3 du code général des collectivités territoriales « Les pouvoirs confiés au maire par l'article L. 2213-4 ne font pas obstacle à ce que le représentant de l'Etat dans le département puisse, pour plusieurs communes ou pour une seule commune après mise en demeure adressée au maire et restée sans résultat, interdire, par arrêté motivé, l'accès de certaines voies ou de certaines portions de voies ou de certains secteurs de la ou des communes aux véhicules dont la circulation sur ces voies ou dans ces secteurs est de nature à compromettre soit la tranquillité publique, soit la protection des espèces animales ou végétales, soit la protection des espaces naturels, des paysages ou des sites ou leur mise en valeur à des fins esthétiques, écologiques, agricoles, forestières ou touristiques. Dans ces secteurs, le représentant de l'Etat dans le département peut, en outre, dans les conditions prévues au premier alinéa, soumettre à des prescriptions particulières relatives aux conditions d'horaires et d'accès à certains lieux et aux niveaux sonores admissibles les activités s'exerçant sur la voie publique, à l'exception de celles qui relèvent d'une mission de service public. Ces dispositions ne s'appliquent pas aux véhicules utilisés pour assurer une mission de service public et ne peuvent s'appliquer d'une façon permanente aux véhicules utilisés à des fins professionnelles de recherche, d'exploitation ou d'entretien des espaces naturels. » C’est l’hypothèse où l’interdiction a été prise par le préfet, à la place du maire, hypothèse assez rare (par ex. pour une manifestation qui passe sur de nombreuses communes).

4. UN VTT EST-IL UN « VEHICULE » ? Oui… et non ! L’article R 311-1 du code de la route comporte une très longue liste de ce que sont les véhicules et notamment : « 6. 10. Cycle : véhicule ayant au moins deux roues et propulsé exclusivement par l'énergie musculaire des personnes se trouvant sur ce véhicule, notamment à l'aide de pédales ou de manivelles ;
6. 11. Cycle à pédalage assisté : cycle équipé d'un moteur auxiliaire électrique d'une puissance nominale continue maximale de 0, 25 kilowatt, dont l'alimentation est réduite progressivement et 4 08.11.2016 finalement interrompue lorsque le véhicule atteint une vitesse de 25 km / h, ou plus tôt si le cycliste arrête de pédaler ».

Toutefois, la première phrase du texte précise que ces définitions ne sont données que pour l’application du code de la route : « Pour l'application du présent code, les termes ci-après ont le sens qui leur est donné dans le présent article ». A ce stade, il faut rappeler que la loi pénale est d'interprétation stricte : en d'autres termes, la définition du VTT/AE comme véhicule est limitée au code de la route. Or, le code de la route ne réglemente pas la circulation sur les chemins ruraux. En effet, l’article L 161-1 du code de la voirie routière renvoie aux articles L 161-1 à L 161-13 du code rural et de la pêche maritime, qui définissent ce que sont les chemins ruraux.

Sont reproduis ici les plus importants de ces articles, avec quelques observations (obs.), pour cadrer les choses :

Article L161-1 « Les chemins ruraux sont les chemins appartenant aux communes, affectés à l'usage du public, qui n'ont pas été classés comme voies communales. Ils font partie du domaine privé de la commune. » Obs. :Les chemins de randonnées sont affectés à l’usage du public.
Article L161-2 « L'affectation à l'usage du public est présumée, notamment par l'utilisation du chemin rural comme voie de passage ou par des actes réitérés de surveillance ou de voirie de l'autorité municipale. »
Article L161-3 « Tout chemin affecté à l'usage du public est présumé, jusqu'à preuve du contraire, appartenir à la commune sur le territoire de laquelle il est situé. » Article L161-5 « L'autorité municipale est chargée de la police et de la conservation des chemins ruraux. » Obs. :C’est bien le maire qui est compétent pour réglementer la circulation sur les chemins ruraux On peut en l’état parfaitement avancer que la notion de véhicule telle que figurant au code de la route ne s’applique pas au titre du code forestier ou rural.

Depuis quelques années, le vélo à assistance électrique (VAE) a « fait son trou » dans le paysage cycliste. Produit et diffusé de manière anecdotique il y a une quinzaine d’années encore, il a depuis créé une véritable niche commerciale, qui ne cesse de se développer pour rafler des parts de marché encore inimaginables au début de ce siècle.

Weelz-test-VAE-Neomouv-Artemis-19Si l’on en croit l’Association nationale pour la mobilité électrique, le marché français a progressé de plus de 70% en dix ans. Et il a encore du potentiel.

L’industrie du cycle aurait-elle mis la main sur ce qui manquait à son paysage ?

Si le VAE semble connaître son heure de gloire et être promis à un bel avenir, peu d’entre nous savent pourtant que son invention ne date pas d’hier. Ni même d’avant-hier… Jugez plutôt : c’est dès la fin du 19ème siècle que le premier VAE est recensé !

Oui, vous avez bien lu. Alors que la chaîne de vélo fut inventée aux environs de 1880, il n’aura fallu attendre qu’une quinzaine d’année après cette invention avant de voir naître le premier vélo électrique. Il s’agissait d’une draisienne (pour les néophytes, un vélo sans pédales) dans la roue arrière de laquelle fut monté un moteur électrique.

Son inventeur, un certain Odgen Bolton Jr. avait déposé un brevet (photo ci-dessus) aux Etats-Unis, pour une draisienne dont la roue arrière incorporait un moteur à courant continu de 6 pôles. Ce moteur supportait 100 ampères qu’il tirait d’une batterie de 10 volts, placée sous le tube horizontal du cadre.

US596273-0Quelques années plus tard, en 1897, Hosea W. Libbey dépose quant à lui un brevet pour le Lampociclo (photo ci-contre), un vélo à double moteur électrique placés au niveau du pédalier.

Si le développement commercial de l’engin fit long feu, l’idée sera reprise près d’un siècle plus tard par Giant Lafree, pour sortir un vélo électrique qui eut le mérite d’être commercialisé fin des années 90.

Ce principe continue d’ailleurs d’être exploité par bon nombre de manufacturiers de nos jours.

Pourtant, vite rattrapée par l’invention du moteur à explosion et la révolution automobile, le VAE fut pour ainsi dire tué dans l’œuf à l’aube du siècle passé. C’était tout profit pour la moto, alors « voiture du pauvre » qui, elle, a directement conquis ses lettres de noblesse.

Pour autant, le VAE n’a jamais vraiment disparu du paysage, puisque de nombreux prototypes et productions de petites séries ont vu le jour depuis lors.

Ainsi, après la fin de la première guerre mondiale, la société allemande Heinzmann lance la première production en série de moteurs électriques pour vélos. Sa qualité avait pu convaincre la poste allemande qui s’en était équipée.

electrocyclette-velo-electrique-2 introduction-histoire-velos-electriques

En France, c’est l'Electrocyclette qui apparaît en 1927. Et comment ne pas mentionner ce prototype très « futuriste » de VAE, conçu en 1946 par le designer britannique Ben Bowden.

space-age-bike-600x347

Le Spacelander de Ben Bowden

Son prototype baptisé « The Classic » fut développé et amélioré pour être vendu à 544 exemplaire dans les années 50 sous le nom de « Spacelander » au prix de 89,50$ (une fortune pour les clients potentiels de l’époque).

spacelanderMais l’après-guerre, c’est surtout l’avènement de la production automobile de masse, et de plusieurs décennies de popularisation de la voiture comme mode de déplacement individuel et familial.

Difficile, dans un contexte où la voiture devient reine au point d’en façonner les doctrines urbanistiques, d’imaginer le développement du VAE dans une optique commerciale. Il faut donc attendre le début des années 2000 et la vague du développement durable pour revoir le VAE prendre du poil de la bête.

Il faut dire que le progrès technologique en matière de batteries et l’apparition des batteries au lithium, plus légères et dotée d’une plus grande autonomie en ont fait une alternative crédible à la voiture pour des trajets de moyenne distance.

Et si en 2007, 9700 VAE ont été vendus en France, en 2014, pas moins de 77 000 d’entre eux ont été écoulés (voir ici les chiffres VAE 2015). Vous l’aurez compris, si le VAE ne date pas d’hier, son avenir est bel et bien devant lui…

mercredi, 13 décembre 2017 13:01

Vélos Volés Trafic : L'enquête de France 2

 

Il est devenu incontournable : le vélo. Pour aller au travail, se balader. Et pour les voleurs, il est l'objet de toutes les convoitises. En France, 350 000 vélos sont dérobés chaque année ; un par minute. Locaux à vélos, garages ou même magasins... Qu'ils soient électriques ou vieillots, aucun n'échappe au phénomène. Des réseaux de plus en plus structurés Quand Jean-Baptiste arrive au travail, un matin de février, il n'en croit pas ses yeux. "Là, il n'y a plus rien, plus de vélos", se rappelle-t-il. Les voleurs sont très organisés. "Ils sont rentrés par l'extérieur en sciant les barreaux", indique le commerçant abusé. Les voleurs désactivent l'alarme, restent plus de cinq heures dans le magasin. 400 000 euros de préjudice, dont 60 000 rien que pour les VTT. Quelques jours plus tard, tout le matériel est retrouvé, les suspects arrêtés. Depuis deux ans, des réseaux de plus en plus structurés sont mis au jour, comme en Île-de-France.

vendredi, 08 décembre 2017 14:22

THUR ET DOLLER - VÉLO TOUT TERRAIN & MONTAGNE

Deux référents MBF (Mountain Bikers Foundation ) pour les vallées Thur & Doller

LOGOVOSGESquadri

 

 

 

 

 

L’association Mountain Bikers Foundation s‘affirme comme le porte-parole
des VTTistes vis-à-vis des collectivités et des associations d’usagers de la montagne.
L’antenne vosgienne a nommé deux délégués sur les vallées de la Thur et de la Doller.

Structurée depuis 10 ans sur le territoire national, la MBF a essaimé voici deux ans dans le nordest
avec la création d’une antenne Massif des Vosges présidée par le Bas-Rhinois Ludovic
Lechner. « Nous travaillons au développement durable et responsable du VTT en conduisant des
actions de sensibilisation auprès des vététistes, ainsi qu’auprès des institutions pour les aider dans
leurs réflexions et éviter des interdictions de pratique par manque de connaissance dans un
domaine où beaucoup d‘idées reçues fausses circulent », explique Jonathan Choulet, délégué pour
le Florival, venu présenter ses homologues pour les vallées de la Thur et de la Doller.
Être l’interlocuteur VTT auprès des élus et des autres associations
montagnardes
Jean-Luc Lehmann, 50 ans prend en charge la vallée de la Thur. « J’ai rejoint la Mountain Bikers
Foundation en 2016, Je suis convaincu que l’antenne MBF Vosges à un rôle à jouer dans le
développement de l’activité VTT sur le massif grâce à notre connaissance du terrain des enjeux
environnementaux et sociaux. Je suis tombé dans la marmite VTT à l’âge de 19 ans. C’était la
préhistoire du VTT en France (1987). J’ai pas mal bourlingué en compétition, d’abord en solo puis
avec mes frangins en tandem VTT. Trophée National VTT de 1991 à 1993 et cerise sur le gâteau
08/12/2017 Secteur de Thann | Des référents de la Mountain Bikers Foundation sur les vallées
Championnat du Monde VTT en 1993 à Métabief. J’ai une expérience hors du commun dans le
domaine de la formation des jeunes au VTT. Avec mon frère Pierre on a créé de toutes pièces une
des premières écoles VTT d’Alsace à Michelbach (devenu club VTT Michelbach). J’y ai cumulé le
rôle d’entraîneur, de président, de constructeur d’infrastructures VTT et aussi d’organisateur ».
David Keller, 44 ans, de Guewenheim, travaille chez PSA et est vététiste depuis l’âge de 14 ans. Il
représente la MBF dans la vallée de la Doller où il s’efforce de nouer le dialogue avec les élus et
associations et d’inciter les vététistes à respecter la charte du vététiste. La devise de la MBF ne
dit-elle pas : De nos comportements d’aujourd’hui, dépend notre accès de demain.
« 80 % des pratiquants de VTT ne sont affiliés à aucune structure », rappelle-t-il appelant les
vététistes à rejoindre la MBF pour faire valoir leur liberté de rouler en responsabilité. « Le massif
est attractif pour la pratique du VTT et cette pratique représente un poids économique et
touristique non négligeable » mentionne-t-il aussi.
Association nationale agréée par l’État, la MBF compte bien être considérée localement comme le
principal interlocuteur auprès des pouvoirs publics, collectivités locales, autres associations
d’usagers de la montagne, pour ce qui concerne la pratique et les enjeux de la pratique du VTT.
« Nous travaillons déjà avec Jeunesse et Sports et le ministère de l’Environnement via le Parc
naturel régional des Ballons des Vosges », rappelle Jonathan Choulet.
 

dimanche, 26 novembre 2017 18:17

Tentative de vol chez Culture Vélo à Cernay

Le magasin Culture Vélo de Cernay a été la cible d'une tentative d'effraction par véhicule bélier.
Les cambrioleurs ont employé les gros moyens pour tenter de forcer le rideau de fer. A priori d'après la captation des images de vidéo surveillance il s'agirait d'une bande de malfaiteurs bien organisée qui écouleraient les produits volés dans les pays d'Europe de l'Est.

dimanche, 26 novembre 2017 18:08

Vol de vélo de cyclo- cross à Haguenau

Dans l'après midi du 22 novembre un jeune cycliste de 14 ans s'est fait agresser par un individu alors qu il était en plein entraînement de cyclo cross dans la forêt de haguenau (67), côté chemin des friches pour les locaux. En haut d'une butte, cet individu l'a aspergé avec un produit pour le faire chuter. Il lui a dérobé son vélo et s'est sauvé à bord d'un véhicule Mini Cooper de couleur gris. 
Le licencié n'est pas blessé mais très choqué.
Concernant le vélo il s'agit d'un STEVENS SUPERPRESTIGE taille 50 de couleur blanc, numéro de cadre S16CGHMEF0009, groupe Shimano Ultegra, derailleur 11 vitesses mécanique, pédales Time Atac. Ce vélo avait un support de compteur et un compteur Garmin Edge 510
Une plainte a été déposée.
Si quelqu'un essaie de vous vendre ce vélo, je vous invite à contacter la Police ou la Gendarmerie.

Page 1 sur 170