Lucky

Lucky

 

La commune de Kingersheim à commencer sa vélorution  samedi 10 novembre, pour une première mise en selle à la Maison de la citoyenneté.
D'autres rendez-vous citoyens et ludiques sont prévus jusqu’en janvier.

Jeudi 15 novembre 
Horaire : 20:30
Lieu : Tival 2 Place de la Réunion, 68260 Kingersheim

Spectacle  "Anquetil tous seul" billeterie  10€ - 8€ - 6€ tél : 03 89 57 30 57  

 

Samedi 8 décembre
Horaire : 8:30
Lieu : Maison de la citoyenneté 18 Rue de Ruelisheim, 68260 Kingersheim

Journée citoyenne vélo "Ici et maintenant"
Etat des lieux des piste et itinéraires cyclable à Kingersheim

 

Jeudi 10 janvier
Horaire : 19:00
Lieu : Maison de la citoyenneté 18 Rue de Ruelisheim, 68260 Kingersheim

olivier-ramezon

 

 

 

 

 

Conférence avec Olivier RAZEMON
"La place du vélo dans la ville"

Samedi 12 janvier
Horaire : 8:30
Lieu : Maison de la citoyenneté 18 Rue de Ruelisheim, 68260 Kingersheim

1er Conseil du Conseil Participatif # VELOKINGERSHEIM

En savoir plus lien article DNA "Un plan vélo pour mieux respirer"


 

 

 

 

Cette année c'est Saint-Dié des Vosges et l'ANTENNE MBF massif des Vosges qui accueillent l'AG et les ateliers pour un weekend complet riche en agrémenté de temps plus conviviaux ride, pique-nique et apéros.
Toute personne adhérente ou non est invitée à l’Assemblée Générale 2018 de MBF France du 24 au 25 novembre à Saint-Dié-des-Vosges. Ce sera l’occasion d’échanger sur les sujets d’actualité, de faire le point sur l’action de MBF, de tracer des pistes de développements et de fêter les #10 ans de l’association.

Afin recevoir tout le monde dans les meilleures conditions, l’inscription est obligatoire (les inscriptions nécessitent une petite participation aux frais, le reste étant pris en charge par MBF et ses partenaires lien pour s'inscrire https://www.helloasso.com/associations/ ... erale-2018

Programme ouvert aux adhérents et non adhérents 

Samedi 24/11

– 10h -12h30 : Assemblée plénière pour un VTT durable dans le massif des Vosges *
– 12h30 : vin d’honneur, buffet avec la collectivité Saint Dié
– A partir de 14h30 : au choix, ride collectif + test e Bike Moustache OU ateliers de réflexion MBF**
– 18h : vente aux enchères + soirée des 10 ans !
– 20h : dîner festif sur site

Dimanche 25/11

– 9h -12h : Assemblée Générale MBF
– 12h : Buffet salades composées
– A partir de 15h : Départ ou ride collectif pour les personnes ayant le temps

*Assemblée plénière pour un VTT durable dans le massif des Vosges avec les invités suivants :

- Nicolas Blosse (adjoint au Maire de Saint-Dié-des-Vosges)

- Emmanuel ANTONOT (Co-fondateur Moustache Bikes)
– Christophe LEROUGE (chef de projet, Commissariat au développement du Massif des Vosges)
– Olivier CLAUDE (directeur du Parc Naturel Régional du Ballon des Vosges)
– François VANNSSON (Président du Conseil Départemental des Vosges)
– Victor AVENAS (chef de projet nature, Office National des Forêts)
– Alain FERSTLER (Président de la fédération des Clubs Vosgiens)
– Ludovic LECHNER (référent MBF Massif des Vosges)
– Eric JACOTE (vice-président Fédération Française de Cyclisme)
- Conclusions MBF : Kostia CHARRA, François BLEYKASTEN, Raymond CHEMINAL

Les ateliers de réflexion du samedi

- Enduro, all mountain, définition des pratiques, espaces dédiés ou partagés ?
- Quelles relations avec les gestionnaires d’espaces naturels
- Organisation de manifestations VTT
- Aspect juridique sur la liberté d’aller et venir en VTT
- Actions au profit local, entretien de sentiers, méthodologie

 

 

Le plan vélo annoncé par le Premier ministre le 14 septembre dernier prévoit la généralisation progressive du marquage des vélos afin d’éradiquer le vol et le recel de vélos.
Des informations erronées circulent dans la presse et sur les réseaux sociaux depuis hier et sont démenties par le Gouvernement. 

Ci dessous l’analyse de la FUB sous forme d’un Vrai / Faux.

Le plan vélo prévoit le marquage systématique pour les vélos neufs.
VRAI ! Tous les vélos neufs mis en vente un an après la promulgation de la loi d’orientation des mobilités devront être marqués.

Le plan vélo prévoit l’instauration d’une carte grise pour les vélos.
FAUX !
 Il y aura uniquement un certificat de propriété du vélo afin de garantir sa provenance et de lutter contre le recel lors d’une revente. Il n’y aura aucun document à porter sur soi. A ce jour, il existe déjà le passeport BICYCODE®, remis au cycliste qui fait graver son vélo. Il s’agit d’un mode d’emploi lui permettant de sécuriser son enregistrement sur la base de données bicycode.org et d’une preuve de propriété de son vélo à transmettre lors de la revente.

Le plan vélo prévoit l’instauration d’une taxe pour obtenir sa carte grise.
FAUX ! 
Actuellement, le marquage coûte entre 5 € et 15 €, et est parfois gratuit. Il sert à couvrir les frais de gestion du service (base de données sécurisée, machine de marquage, main d’œuvre…).

Le plan vélo prévoit de forcer les cyclistes à enregistrer leurs vélos dans un fichier national.
FAUX ! 
Pour être efficace contre le vol, le système de marquage de vélos doit être couplé à une base de données nationale unique, sur laquelle les propriétaires de vélos sont invités à noter leurs coordonnées, permettant d’être contactés lorsqu’un vélo volé est retrouvé. Cet enregistrement est utile afin de vérifier en cas de doute le statut du vélo et de savoir s’il a été déclaré volé ou non. C’est déjà le cas avec la base de données BICYCODE®, qui est déjà accessible par les services de Police et de Gendarmerie dans le cadre d’une convention de partenariat avec le ministère de l’Intérieur depuis 2015. 

Le plan vélo prévoit une immatriculation des vélos, permettant de verbaliser le cycliste.
FAUX ! 
L’objectif poursuivi en marquant les vélos est uniquement la lutte contre le vol et le recel, afin d’une part de restituer le vélo à son propriétaire lorsqu’un vélo volé est retrouvé, et d’autre part d’éviter d’acheter un vélo volé et de devenir de fait un receleur. Sa vocation n’est absolument pas de faciliter la verbalisation des cyclistes.

Le plan vélo prévoit la généralisation du marquage de l’ensemble des vélos.
FAUX !
 D’ici 2020, en effet les vélos neufs devront être marquées par les vendeurs de vélos professionnels.
Pour les vélos d’occasion, ils ne devront être marqués qu’en cas de revente par un professionnel, à partir de 2021 (12 mois après les vélos neufs). Il n’y a pas d’obligation pour les ventes entre particuliers. Par contre, il est toujours recommandé à tout propriétaire de vélo d’occasion de le faire marquer afin qu’on puisse lui restituer en cas de vol, et lorsqu’il vendra son vélo, de  garantir qu’il n’est pas volé, et contribuer ainsi à la lutte contre le vol de vélos. ‘’C'est comme un vaccin, tant que peu de vélos seront marqués, cela ne protégera que ceux qui sont marqués, mais avec une masse critique suffisante de vélos marqués, cela aura un impact global sur les vols’’, précise Olivier Schneider.

Le plan vélo prévoit l’obligation d’assurer son vélo.
FAUX ! 
En revanche, si le vélo est marqué, l’assureur sera plus enclin à l’assurer contre le vol et à proposer de meilleures conditions. Certaines assurances exigent déjà le marquage des vélos (tout comme un bon antivol).

L’objectif du plan vélo est de lutter efficacement contre le vol et le recel de vélos grâce au marquage et au stationnement sécurisé.
VRAI !
 Atteindre une masse critique de vélos marqués est la seule solution efficace pour décourager les voleurs. Un vélo non marqué ne trouvera plus d’acheteurs et devrait mettre fin aux trafics de vélos volés. C’est l’objet des efforts de la FUB qui travaille sur le sujet de la lutte contre le vol depuis 2004, avec la création du marquage BICYCODE®. Seule une mesure nationale comme celle du plan vélo pourra décupler l’impact de cette action sur les vols.
Plus d’infos sur le marquage BICYCODE® sur www.bicycode.org

Quoi qu’il en soit, le projet de loi visant à généraliser le marquage des vélos doit être présenté au conseil des ministres avant la fin de l’année. Il doit être discuté et peut-être modifié par des amendements courant 2019 à l’Assemblée nationale et au Sénat pour une mise en application un an après, donc pas avant 2020.

 

Télécharger le communiqué de presse de la FUB.

Laurent Spiesser (VC Sainte Croix en plaine) s’est adjugé pour une 3ème fois le Cyclo-cross d’Hohrod dans la vallée de Munster. Le champion de France master de cyclo- cross est venu à bout de Victor Thomas (pédale d'alsace) et de Florian Stumpf (ECS Meaux) . Théo Ruhlmann (VC Sainte Croix en plaine) plus connut dans le milieu du  VTT Alsacien avait lancé les débats et et emmèné un trio formé de Lucas Brondani ( VC Altkirch ) Victor Thomas ( Pédale d’Alsace ) et Lilian Schneider ( AC Thann) . Laurent Spiesser ,  remonta ses adversaires un à un et prit la tête de course à l’amorce du 4ème tour et se débarrassera de Victor Thomas et chercher une belle victoire.  

 

Une nouvelle  piste cyclable relie le Pont de Riedisheim situé à proximité de la Gare de Mulhouse à la Porte Jeune.  La concertation a été de mise pour la réalisation de cet aménagement que ce soit avec la population ou l'association le CADRes qui regroupe les usagés du vélo à Mulhouse et environs. L'avant projet avait déjà créé quelques tensions entre  D. Rosenfeld membre de l'association et la collectivité sur le choix d'une piste bidirectionnel. Les travaux étant désormais réalisé quelques membres du CADRes de Mulhouse ont procédé à un audit de l'équipement (PDF) cyclable du Pont de Riedisheim pour rejoindre la Porte Jeune et inversement.
Cette analyse en dit long sur la capacité des services technique à réaliser un équipemnt à la hauteur des attentes et de l'enjeu.

 

L'association reste assez neutre dans son analyse ...sans doute un peu trop !  
 

Mon analyse d'usager lambda sera beaucoup plus sévère. Cette piste est dangereuse , elle nécessite une vigilance accrue et  décourage plus qu'elle n'encourage à circuler à vélo. En résumé c'est du grand n'importe quoi ! 

 

 

 

La cause vélo semble s'inviter régulièrement dans les réflexions pour améliorer la vie des cyclistes à Mulhouse. Une série de concertations à destination des usagés de la voie publique a été mis en ligne sur le site Mulhouse c'est vous.
Plusieurs type d'aménagements sont soumis sur le formulaire en ligne . Bizarement aucune diapositive n'évoque la limitation de la vitesse à 30km/h en agglomération qui est pourtant depuis toujours la première revendication des usagers de la bicyclette regroupé sous forme associatiative (CADRes, FUB) à Mulhouse.

Une centaine de vététistes étaient à nouveau réunis dimanche 21 ocotobre pour la seconde édition " Sortie cohésion" de la jeune Hohlands'Bike Association (HBA) affilié à la MBF (Mountain Bikers Foundation) qui compte 150 membres 

L'association à ceci de particulier qu'elle a émergé pour défendre les droits des vététistes qui troquent régulièrement leur vélos pour entretenir les chemins et sentiers en concertation avec la commune de Wintzenheim et la section locale du Club  Vosgien. 

  • Stage Pumptrack 
    Lundi 22 octobre  de 10.00 à 16.00
     
    Prix : 45 € ( incluant acheminement )
     
     
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
    06 83 07 09 78
     
     
    Lieu : Muhlbach sur Bruche 
    Lieu départ:: ZA Fernand Anna , Village Decathlon de wittenheim, 68270 Wittenheim
     

Le quotidien L'Alsace lance un appel à témoignage pour relever les infrastructures vélos mal fichiues :

Appel à témoignages : les zones dangereuses à vélo

Il vous arrive de pester contre des pistes cyclables mal conçues ? Voire dangereuses ? Vous connaissez des rues où circuler à deux-roues est "mission impossible" ? Dites-le nous. Nous faisons appel à vos témoignages pour créer une carte collaborative des lieux dangereux à vélo en Alsace.

Lien vers le questionnaire en ligne 

jeudi, 18 octobre 2018 12:51

Carte grise vélo c'est pour bientôt

Les cyclistes pourraient être contraint d'enregistrer leur deux-roues dans un fichier national et de présenter leur «certificat de propriété» lors d'un contrôle des forces de l'ordre. Une mesure inscrite dans le nouveau projet de loi d'orientation des mobilités dévoilé par le site Contexte.

Les propriétaires de vélos devront bientôt avoir une carte grise. C'est en substance ce qui est inscrit dans le nouveau projet de loi d'orientation des mobilités, dévoilé par le site Contexte, qui, s'il est adopté fin 2019, devrait être mis en application en 2020. L'article 18 du texte réserve l'un de ses chapitres à la «lutte contre le vol des cycles» qu'ils soient ou non accompagnés d'une assistance motorisée... Comprendre: les vélos traditionnels et les électriques.

Page 1 sur 183