Lucky

Lucky

L'ancien Champion de France Cadet a dominé le cyclo-cross du Téléthon à Buhl. Le coureur de de la Pédale de l'Est de Haguenau à clairement fait entrevoir son talent avant le Championnnat d'Alsace qui se déroulera à Bischwiller. Hugo Hostetter (Cofidis) qui n'a jamais brillé en Cyclo-Cross à eu le mérite de s'accrocher mais à souffert et finit en 13e position.

jeudi, 24 novembre 2016 09:57

Alerte vélos volé - Specialized

3 Vtt Specialized ont été volé à Montbéliard (25) dans la nuit du 21 au 22 novembre 2016


-Specialized démo 7
-Specialized bighit 1 
-Specialized safire

 

Si vous avez localisé ces bikes contactez les forces de l'ordre et  JANNIOT THOMAS

 

 

 

Specialized-vole-2

 


Specialized-vole-3

 

 

 

 

La Communauté de communes de la Vallée de la Bruche a soutenu et porté le projet de réalisation d’un espace ludique de pratique du VTT et du BMX proposé par les communes de Lutzelhouse, Muhlbach sur Bruche, Urmatt et Wisches . Cet équipement est en cours de réalisation par l'entreprise Bike Solutions sur le ban communal de Muhlbach sur Bruche qui en assure la maitrise d’ouvrage sur le site de l’ancien terrain de football, à proximité de la salle des Fêtes. Les communes de Lutzelhouse, Urmatt et Wisches on apporté leur concours financier à ce projet. Le coût de l’investissement est évalué à 76 250.00 € HT. La Communauté de communes de la Vallée de la Bruche est a été sollicitée à hauteur de 15 000.00 €. Cet équipement destiné à un public jeune s’inscrit dans une démarche innovante de mutualisation entre quatre communes représentant plus de 6100 habitants.

                                                                                        vallee-de-la-Bruche

 

 

L'Alsace Texte et photos : Romain Gascon 

Trier, c’est responsable. Récupérer, c’est rendre à l’individu son rôle d’acteur. Le message porté par les participants au Salon de la récupération organisé hier à Vieux-Thann a séduit un public nombreux et enthousiaste : 2 000 visiteurs étaient à cette première édition.

 

Dès l’ouverture, à 10 h, les visiteurs étaient nombreux. Mais le terme « visiteur » est sans doute inadéquat, car le recyclage inscrit l’individu dans une démarche globale, qui lui propose de redevenir acteur. Le café-réparation, dans le cadre duquel des bénévoles de l’association Open fab', basée à Mulhouse, accompagnaient à la réparation d’objets apportés, résume cet esprit. Daniel, membre de l’association, explique l’enjeu : « C’est le principe du fab’lab. L’idée n’est pas seulement de réparer. On peut aller jusqu’à la fabrication : détruire et reconstruire un objet, c’est-à-dire sortir d’une économie linéaire et entrer dans une économie circulaire concrète. En mutualisant les moyens, c’est à la portée de tout le monde. On bascule du consommateur au consom’mateur, qui hacke les objets pour les adapter à ses besoins, les améliorer. C’est aussi une manière d’influencer les fabricants : nous voulons de la qualité. Mine de rien, nous y sensibilisons les gens. »

Faire du durable avec du jetable

Bien sûr, sur cet événement temporaire, la réparation constituait un objectif déjà satisfaisant. Tout y est passé : manette de Playstation, tourne-disque, cafetière… Maryse était venue de Saint-Louis pour faire diagnostiquer son pétrisseur à pain : « J’en ai assez du prétexte de l’obsolescence programmée. Ici, j’ai confiance. Nous avons démonté ensemble l’appareil et identifié la panne. Je ne peux pas le faire réparer maintenant, mais on ne pourra pas me raconter de salades quand je l’emmènerai en boutique. »

Qu’ils soient exposants professionnels ou bénévoles, animateurs d’ateliers, tous en sont convaincus : « Faire du durable avec du jetable, c’est possible », affirme la créatrice de Carton feel free, un atelier de fabrication de meubles en carton. « C’est possible, solide, réparable, redécorable », ajoute-t-elle. Et tout le monde en est capable. Charlotte Lelong, de Willer-sur-Thur, qui participait au salon pour prendre la température avant de décider si elle lancera des ateliers de bricolage à domicile sous le nom La palette d’Art’Thur, témoigne, encore surprise : « On a cherché à m’acheter des produits de démonstration, mais je ne cherche pas à vendre ! On m’a rétorqué : « mais je ne saurais pas faire ça ! » Ça me conforte dans mon projet. »

Ateliers de fabrication

Pour prouver que la récupération et la fabrication sont à la portée de tous les consom’acteurs, des ateliers étaient proposés aux adultes et aux enfants, tout au long de la journée : mosaïques, bijoux, étagères, cuisine de restes, vélo, doudous… Amandine Lebert, tout récemment installée à Storckensohn, pratique la glane et la récupération pour fabriquer des bijoux. Elle a encadré la fabrication de petite maroquinerie, pour fabriquer des pochettes : « Nous travaillons avec des patrons et nous réinvestissons des techniques de cordonnerie sur d’autres matériaux (de la chambre à air). » Et effectivement, en mutualisant les moyens, encadrés par des animateurs compétents, les résultats sont convaincants.

Icare, le chantier d’insertion par le maraîchage bio de Sentheim, proposait en plus de son activité traditionnelle de vente de légumes, une démonstration de fabrication de condiments à partir de fanes. L’association pratique une gestion fine pour réduire les pertes à zéro. Lucile Zwingelstein, l’animatrice de l’atelier, explique : « Avec le bon sens paysan, on y arrive. Ce qui n’est pas mis dans les paniers est vendu sur les marchés, sert à préparer les déjeuners pour les employés, est distribué aux salariés et aux partenaires. Et ce qui est défraîchi va au compost. » Pour atteindre plus facilement ses objectifs de réduction des déchets, l’association compte sur les abonnements aux paniers, qui lui offrent plus de visibilité, et appelle en ce sens les consommateurs locaux. Acteur de bout en bout : en consommant juste et en fabriquant soi-même !

Le Club Vosgien et l'ONF, l'Office National des Forêts, viennent pour la première fois de renouveler leur convention pour la préservation de la forêt en y incluant l'ONF lorrain. Tout le massif vosgien et ses 20 000 kilomètres de sentiers sont concernés.

 


Signature d'une convention entre l'ONF et le Club Vosgien

Hêtre, sapin, chêne ou encore châtaignier...Le massif vosgien, c'est 80% de forêt avec un avantage et une spécificité régionale: les trois quarts de cette forêt font partie du domaine public. Un patrimoine gérée conjointement et en bonne intelligence par l'Office National des forêts et le Club Vosgien. Chacun a bien conscience de la nécessité de préserver ce patrimoine inestimable pour le biotope comme pour les radonneurs. Tout est une question d'équilibre et de dialogue: c'est tout l'enjeu de la convention signée le mercredi 16 novembre 2016 pour les cinq prochaines années.

La campagne de com de l'ONF succite des réactions sur Facebook

L'alternative reste le montage de projet d'aménagement légaux en concertation avec les collectivités et avec l'aide et l'expertise de la MBF (Mountain Bikers Foundation) qui est seule association à défendre la pratique du VTT libre et durable.

Lorsqu'on parle aménagement de parcours VTT on exclut trop souvent la solution du partage d'itinéraire entre les différents usagés. C'est d'autant plus dommage qu'une trace VTT  bien pensée qui s'adresse aux vététistes randonneur est en phase les attentes des marcheurs et les cavaliers. L'exemple US qui incite fédérer de la collaboration démontre que nous avons encore du chemin à faire.

 

Quand Thierry raconte les Poto’Cyclettes, ça sonne assez familier. Et oui, parce que l’atelier participatif d’auto-réparation vélo de Mulhouse se cherche toujours un local. L’avantage, c’est que du coup l’activité est littéralement mouvementée !

Grâce aux connaissances du CADRes Mulhouse, les contacts se sont fait vite et naturellement avec les communes de l’agglomération : entre les journées citoyennes, le grand Marché aux puces de Kingersheim et les invitations à l’auto-réparation de Dannemarie, d’Altkirch, de Mulhouse, les occasions de sensibiliser les usagers vélos à la retape de leur biclou ne leur ont pas manqué cette année.

Vélotafeurs dans l’âme, les fondateurs de Poto’Cyclettes en parlaient depuis tellement longtemps de cet association, qu’à un moment il a fallu s’y mettre. Les statuts ont été bichonnés pendant 6 mois, Thierry se marre encore de la tête du greffier recevant des statuts digne d’une multinationale, tout en reconnaissant que c’est pas plus mal d’avoir une base solide pour se faire plaisir après “les statuts, c’est comme un contrat de mariage, faut toujours imaginer le pire “. En attendant la gouvernance est collégiale, les réunions bon enfant et pas toujours régulières : l’envie c’est d’être sur le terrain et de bricoler avec les gens !

Prochains ateliers Poto'Cyclettes 

Dimanche 27 novembre : 14-18h : site DMC batiment 75, rue de Pfastatt Mulhouse de 14 à 18h dans le cadre de la semaine de réduction des déchets 

Mulhouse-Prevention-des-Dechets

 

 

 

 

Mercredi 30 novembre 17-19h : rue de la Moselle devant le salon de thé TILVIST Spour une soupe-vélos de 17 à 19h

Jeudi 1 décembre :  K'fé vélos à la maison des Berges, quai des cigognes Illberg (derrière la patinoire).

Prochain ateliers et ballades avec Petr Altkirch 

Jeudi 8 décembre 8-20h : After-Work à l’italienne

Mercredi 14 décembre 14-18h : K’Fé Vélo – Frimas et Matuvue  autour d’un café et d’un thé parlons vélos

Samedi 17 décembre 14-16h30 : Circuit des légendes à vélo. A vélo, découverte de légendes du sundgau (Altkirch, Carspach, Hirtzbach).

Dimanche 18 décembre 16-18h : Répare K'fé

Samedi 31 décembre 16-18h : Remiser / Ranger son vélo pour l’hiver

jeudi, 17 novembre 2016 21:38

LE RÉEMPLOI DANS TOUS SES ÉTATS

 
 
 
 
Vous en avez peut-être un peu ras le bol de la société de consommation lié au consommé et jeté? Alors venez nombreux pour re découvrir une alternative qui socialise et redonne du sens et dévellope les jobs de proximité. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
dimanche 27 novembre 2016 
 

Site DMC, bâtiment 75, 13 rue de Pfastatt (ancien bât. DMC) à Mulhouse

14h-18h

Echangez avec des professionnels lors d’animations ludiques pour réduire vos déchets :

– Un Café de la réparation : apportez vos objets cassés (vélo, petits électroménager, informatique…) : des surdoués du bricolage leur redonneront vie avec votre aide !

– Un stand de m2A présentant l’annuaire du réemploi et le site internet « jetermoins » : vous saurez tout sur la réduction des déchets…

– Des ateliers « DIY – faites-le vous-même » pour petits et grands : découvrez-vous des doigts de fée avec l’aide de passionnés

– Un espace d’échanges de savoirs sur les pratiques de réduction de déchets (réemploi, éco-consommation, compostage, …) : partagez vos astuces !

– Un coin de collecte (de jouets, de textiles usagés, de petit électro-ménager) : apportez vos objets superflus ce jour-là pour alléger vos placards encombrés !

– Un espace vidéo présentant les « Clips verts », petits films sur l’éco-responsabilité et de la réduction des déchets réalisés par les jeunes du CSC Wagner.

– Une séance de tri de différents matériaux (textile, chutes de production) collectés précédemment par l’Art et la Matière, ouverte à la participation des visiteurs. Une visite du stock de l’association est proposée à 16h.

– Une exposition étonnante d’objets de récupération par le CINE – Le Moulin de Lutterbach et le Relais Est

De nombreux partenaires vous attendent : Mulhouse Alsace Agglomération,  L’Art et la Matière, Openfab, Le Relais Est, Envie, Le Magasin pour Rien, des artisans, de nombreux réparateurs, Le Rezo, Pot’O’cyclette, le Sivom de la région mulhousienne, les Petits Débrouillards, la CLCV……

A 17h , une réception de clôture de la SERD est proposée à tous.

Evénement organisé par m2A dans le cadre de la Semaine européenne de réduction des déchets