Lucky

Lucky

Maxime Marotte,a décidé, à 30 ans, après la saison la plus aboutie de sa carrière, de relever un nouveau défi dans un autre grand team international pouvait ton lire dans les news du magazine Vélo-Vert publié le 01/01/2017 ....et dans Vojo Mag du 02/01/2017 Maxime Marotte quittera effectivement  le Team BH Suntour pour rejoindre l'équipe Cannondale ....Chez nous on appel çà l'Elsass Connexion clin d'oeil à G.K qui c'était déjà personnelement impliqué dans le recrutement de Jérome Clémentz avec les résultats qu'on sait et qui n'est sans doute pas étranger à ce transfert.

Les enfants de moins de douze ans vont devoir porter un casque lorsqu’ils seront conducteurs ou passagers d’un vélo, à partir du 22 mars, selon un décret publié ce jeudi au Journal officiel.

Cette mesure est destinée à «limiter les blessures graves à la tête et au visage».

En cas de non-respect de cette obligation, «les adultes transportant ou accompagnant les enfants pourront être sanctionnés par une amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe» (135 euros).

Le Comité interministériel pour la sécurité routière avait prescrit en octobre 2015 l’obligation du port d’un casque homologué pour les enfants de moins de 12 ans, sans généraliser cette mesure à l’ensemble des cyclistes.

Mikael Colville-Andersen, Copenhagenize Design Company KEY NOTE SPEAKER

 

Mikael Colville-Andersen is one of the leading global voices in urban planning and he regards the bicycle as the most important tool in our transport toolbox for rebuilding our liveable cities and nations. As CEO of Copenhagenize Design Company, he works with cities and governments around the world in coaching them towards becoming more bicycle friendly. He is known for his pioneering philosophies about simplifying urban planning and urban cycling and how cities and towns should be designed instead of engineered. He employs anthropology and sociology in his work to develop liveable cities and is sceptical about the weight we place on traffic engineering. His approach and philosophy have led to him being referred to as The Richard Dawkins of Cycling by The Guardian and the Pope of Urban Cycling by Canadian newspaper, La Presse. He travels around the world giving keynotes about how countries and cities could be better if we go "back to the future" and look at solutions that worked for centuries - and apply them today. His new TV series The Life-Sized City will premiere in 2017.

 

Liv Jorun Andenes, Agency for City Environment, City of Oslo PLENARY SPEAKER

 

Liv Jorun Andenes is a communication officer for the City of Oslo’s Bicycle Office. She spearheads the municipality’s communication with its citizens regarding the bold plans for rebuilding a bicycle-friendly Oslo. She has a bachelor’s degree in journalism and an MA in Development and Environment. Her studies culminated with her thesis, entitled “Bicycle Commuting in Oslo - Practices, Constraints and New Directions for Policy” which provided her with the perfect springboard into her current job, where she works daily with campaigns, communication and pilot projects.

 

 

Richard Armitage FCILT, C4ST, Hyde, UK

Richard has specialised in sustainable transport innovation for over 35 years in many settings, including low-floor buses, from cleaner fuels (EV, CNG) to car sharing, from personalised journey planning to residential travel plans, and now cycle logistics. Richard has successfully introduced new techniques and technologies in the transport industry. He currently contributes his transport planning and policy development skills to the CycleLogistics Ahead project, as Director of the European Cycle Logistics Federation. Back home in Manchester, he is co-director of a new cycle-based business, Cycle Waggle Ltd., providing last mile delivery services on cargo bikes and high quality affordable bike hire. Richard Armitage is non-executive chairman of public transport specialists, The TAS Partnership, and has been chair of the Cycling Forum of the Chartered Institute of Logistics & Transport UK since 2011.

 

Gary Armstrong, Outspoken Delivery, Cambridge, UK

Gary is a consultant with Outspoken LLP, the Cambridge-based cycle logistics company. He was a project leader on the EU CycleLogistics Project (2011-14) and the EU CycleLogistics Ahead Project (2014-17). He has delivered training workshops on how to start up a cycle logistics business all over Europe. He has worked for local government on the delivery of sustainable transport and mobility management programmes and worked previously for information technology firms.

 

 

Johan Erlandsson, Velove, Gothenburg, Sweden

 

Johan is a dedicated formula 1 fan, tech lover and lives in the city of Volvo Cars: Gothenburg, Sweden. But he also has a solid background in sustainability, and knows that a widespread use of cars and vans do not only fit badly into cities, but is also totally unsustainable, no matter how much electricity, hydrogen and self-driving you put into the mix. Mass car and van use is just too resource and energy demanding to be a real answer to the acute climate crisis we have at our hands. The cargo cycle is however the perfect answer to Johans background. Limitless possibilities to include beautiful tech, and so energy and resource efficient that every person on the planet can have one (or even two), without crossing planetary boundaries. Johan has for the last five years been going all in on cargo cycles, starting up both a cycle logistics company (Pling Transport) and developing a new groundbreaking cargo cycle, the Armadillo.

 

 
dimanche, 01 janvier 2017 23:53

Politique : Le vélo, un levier économique!

Communiqué de presse de l’ECF traduit de l’anglais par les DRC.

L’ECF publie un rapport intitulé « Les retombées économiques du vélo ». Il s’agit du deuxième chiffrage des retombées directes et indirectes du vélo dans les 28 Etats membres de l’UE.

Les éléments clés

  • Les retombées économiques actuelles du vélo dans l’UE dépassent les 500 milliards d’euros par an soit 1000 euros par citoyen européen !
  • Un usage du vélo plus important signifie plus de retombées économiques : les pays avec une part modale élevée du vélo tirent les bénéfices les plus importants. Puisque les déplacements à vélo ne représentent que 8% des transports en Europe, le potentiel est énorme.
  • Les meilleures retombées sont générées sur la santé publique avec une épargne chiffrée à plus de 190 milliards d’euros grâce au vélo pour les contribuables.
  • Le vélo n’est pas seulement bon pour la société, mais il lui est aussi rentable. Le vélo a des gains sociétaux : meilleure intégration des réfugiés, accès à la mobilité et insertion professionnelle. Le bénéfice de l’ensemble de ces capacités est estimé à 60 milliards d’euros par an.
Les effets bénéfiques du vélo dans l'UE
Les effets bénéfiques du vélo dans l’UE

Cette étude met en évidence que les effets bénéfiques du vélo vont bien au-delà du transport ou de la protection du climat. L’impact positif s’étend à des domaines dans lesquels l’Union Européenne et les gouvernements nationaux jouent un rôle important : emploi et croissance, santé publique, politique industrielle et intégration sociale.

Pour cela, les DRC relaient la communication de l’ECF pour une politique européenne qui défende au plus haut le vélo et qui rende ces bénéfices accessibles à tous les citoyens européens, même dans les pays où l’usage du vélo est encore faible.

Lire le rapport complet ici (en anglais)

Plus d’informations sur le site de l’ECF (en anglais)

L'économie du vélo - Mesurer ce que vous appréciez

 

 

 
15 décembre 2016

La Fédération Cycliste européenne (ECF)  avec Cyclisme Forum Europe a organisé un événement «L'économie du vélo - Mesurer ce que vous appréciez. Son objectif était de présenter la dernière étude de ECF ' économie Cyclisme UE »qui a révélé quelques conclusions impressionnantes - le cyclisme dans l' UE-28 crée 513 milliards € par an! Près de 100 participants - décideurs de l' UE à la décision, des analystes des politiques, des chercheurs et des représentants des milieux universitaires - ont examiné les conclusions présentées dans le rapport.

L'événement a été ouverte par M. Rainer Steffens, le chef de la Représentation Permanente de Nordrhein-Westfalen à l'UE qui a souligné l'importance croissante du vélo et les avantages qu'il crée dans sa région. Pendant ce temps, M. Ádám Bodor, ECF directeur de plaidoyer, a ajouté que même plus d' avantages pourraient être créés à la fois de l' UE en général, ainsi que de ses États membres (EM) ou des régions particulières si une politique commune de l' UE sur le cyclisme était présent '<... > nous avons besoin d' une commune  stratégie de l' UE à vélo  qui intégrerait tous les différents domaines d'action. En outre, la stratégie pourrait également accroître les avantages économiques en Europe, en particulier dans les PMs où la part modale du vélo est maintenant assez faible. M. Bodor a noté que ECF, en collaboration avec d' autres organisations et experts dans le domaine,

MEP M. Michael Cramer, dans son discours a attiré l' attention sur le fait que les cyclistes vivent en moyenne 5 ans de plus que les personnes qui ne font pas le cycle, et ils font face à 4 fois plus faible risque d'être malade (avoir l' obésité, les maladies cardio-vasculaires, etc. ). Avantages pour la santé du cyclisme qui contribuent à l'économie de l' UE par 191 milliards € ont également été soulignés par Mme Francesca Racioppi de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a souligné que les avantages pour la santé du cyclisme dépassent les risques (tels que la pollution, la sécurité routière), tandis que M. Manfred Neun (Président de l'ECF, l' un des auteurs du rapport) a ajouté qu'il a aussi des avantages pour la santé mentale des personnes, et M. Paulo Monteiro Rodrigues (Orbita Group) a souligné un grand nombre d'emplois que le cyclisme crée au Portugal et en Europe.

M. Holger Haubold, ECF fiscale et agent de la politique économique et l' un des auteurs de « l' économie du vélo UE méthodologie présentée qui a été utilisé pour un rapport. Cependant, il a également souligné le manque de données fiables qui pourraient être utilisées pour des estimations plus précises. «Dans certains domaines, nous avons identifié les avantages du cyclisme , mais nous n'étions pas en mesure de donner un calcul ou d'une estimation encore» - at - il dit. Ce fait a également été remarqué par la députée européenne Mme Olga Sehnalová dans les remarques de clôture: elle a souligné la nécessité d' une meilleure surveillance du cyclisme et actions de l' UE dans le domaine, qui reste encore un défi.

Après la pause déjeuner différents experts ont eu la chance de partager leurs expériences et de présenter d' autres méthodes qu'ils ont utilisées pour calculer les avantages du vélo: M. Martijn Lelieveld (Decisio) a parlé de l' analyse des avantages économiques et sociaux coûts-avantages qui ont été calculés dans le Pays - Bas, et M. Harry Rutter de la London School of Hygiene and Tropical Medicine présenté CHALEUR - un outil OMS pour mesurer les avantages pour la santé de la marche et le cyclisme. La réunion d' experts a été conclu avec une décision de collaborer davantage dans la création d' une méthodologie plus complète qui pourrait être utilisé dans tous les États membres de l' UE, et pourrait servir de base pour de nouvelles politiques de mobilité durable sur les niveaux national et européen.

ECF-logoECF-logo

Réseau / Projet Impliqué: 

 

Agenda :

 23 janvier 2017 - CVTC - Hôtel de Ville de Paris 

 

La force du vélo, c’est assurément qu’il est low tech. Le vélo, c’est le véhicule qui fonctionne quand tous les autres sont à l’arrêt après une catastrophe météorologique. Mais le potentiel de solutions de mobilité – considérable – dont il dispose passe aussi, et de plus en plus, par le déploiement des nouveaux outils numériques qui permettent d’offrir des services diversifiés, une combinaison avec les autres modes de déplacement plus efficace, une meilleure connaissance des besoins des usagers actuels et potentiels, des démarches collaboratives fructueuses… L’innovation se déploie dans les mobilités actives pour concevoir et mettre en œuvre des solutions là où les choix traditionnels ne sont parfois adaptés ni aux configurations territoriales ni aux marges de manœuvre budgétaire. Le vélo connecté est-il une chance pour des territoires plus résilients ? La Rencontre 2017 invite à faire le point de la place du vélo et des mobilités actives dans le paysage de la mobilité intelligente et du champ d’innovation qui s’offre aux territoires aujourd’hui.

 

 

Le soutien au schéma national véloroutes et voies vertes et au tourisme à vélo brutalement interrompus

Le ministère de l’environnement a décidé brutalement le 16 décembre dernier de ne plus attribuer de subventions aux associations Départements & Régions Cyclables et  France Vélo Tourisme au motif qu’elle relèveraient du tourisme à vélo !
Une décision incompréhensible étant donné que le réseau des Véloroutes et Voies Vertes contribue à encourager les déplacements à vélo dans un cadre sécurisé.  Les conséquences pour les facilitateurs de mobilité sont désastreuses !

chrystelle-beurrierChrystelle Beurrier, présidente des Départements & Régions Cyclables :
« Cet arrêt brutal du soutien du ministère de l’environnement est incompréhensible. Que cela signifie-t-il ? Quel est le message envoyé aux collectivités territoriales mobilisées sur le développement des grands itinéraires cyclables dans toute la France ?

On ne peut pas imaginer que le ministère de l’environnement se désengage du schéma national des véloroutes et voies vertes que les DRC suivent et coordonnent en son nom. S’il arrête son soutien, qui va suivre ce dossier au niveau de l’Etat ? Quelles alternatives propose-t-il ? Au même titre qu’il y a un réseau routier, fluvial ou ferroviaire, le vélo est doté de son propre schéma national qui doit bénéficier du soutien de l’Etat. 90% des utilisateurs des itinéraires cyclables du schéma national sont des cyclistes du quotidien, des habitants. Pourquoi traiter leur mobilité à vélo comme une mobilité de seconde zone ?

Une fois l’année écoulée et les actions convenues ensemble presque achevées, est-il normal de signifier à un partenaire de 10 ans, que la coopération est unilatéralement interrompue ? Cela va à l’encontre de toute relation partenariale équilibrée et de toute correction élémentaire. Les DRC endossent depuis plusieurs années des missions autrefois assurées par l’Etat. Aujourd’hui, le ministère de l’environnement met fin à son soutien aux DRC pour des missions qu’il lui a lui-même déléguées !

Les collectivités, nos adhérents, aménagent le schéma national des véloroutes et voies vertes. Depuis 1998, elles ont réalisé 12 700 km de ce schéma adopté par l’Etat. Aujourd’hui, pour le prix de 60 km d’autoroute (entre 400 et 800 millions d’euros), nous pourrions achever les 8 000 km manquants au schéma national des véloroutes et voies vertes ! »

Stephane-VillainStéphane Villain, président de France Vélo Tourisme :

« Le site de France Vélo Tourisme a enregistré 1 million d’entrées cette année. C’est la devanture numéro 1 des professionnels et des acteurs du tourisme à vélo au niveau national, au premier rang desquels les territoires et les collectivités. Le modèle économique de notre structure a été établi en fonction des subventions du ministère de l’environnement, un partenaire de la première heure de France Vélo Tourisme. En fin d’année, nous refuser cette subvention, c’est mettre en péril la pérennité de l’association et à la grande rénovation numérique entreprise pour le rayonnement des itinéraires et destinations valorisés par les collectivités qui les aménagent. La France est numéro 2 du tourisme à vélo en Europe. Ce n’est pas ainsi que nous passerons numéro 1 ! »

dimanche, 01 janvier 2017 17:26

Le père Noël cycliste est passé à Mulhouse

 

Trois nouveaux équipements et aménagements cyclables ont été inaugurés hier à Mulhouse, boulevard Stoessel et rue des Tanneurs. Mise en service d’un compteur, mise en double sens de l’axe cyclable Porte Haute - plaine de l’Ill et sécurisation du double sens cyclable rue des Tanneurs. Le plan vélo accélère… en attendant des infrastructures plus ambitieuses.

L'Alsace Textes : Laurent Gentilhomme Photos : Darek Szuster 

 


  •  

COMPTEUR DYNAMIQUE DE VÉLOS.- On appelle ça se faire coiffer sur le fil. Petit résumé de la situation hier matin, boulevard Stoessel, à Mulhouse à 12 h 30. Un compteur dynamique de vélos vient d’être mis en service et le chiffre affiché est encore le zéro. Les élus sont sur leur vélo et attendent la photo officielle quand, paf, un monsieur leur passe devant sur son vélo pliant Brompton et devient le déclencheur officiel du compteur ! Ce compteur permet donc, depuis ce déclenchement, de quantifier le flux vélo sur le secteur. « Pour nous, c’est important , explique Paul-André Striffler, assesseur M2A délégué aux deux-roues et aux cheminements pédestres. Ce n’est pas la même chose de demander des subventions à M2A pour aménager des pistes cyclables si nous avons dix cyclistes qui passent par jour que des milliers. » Pas faux, surtout dans le climat actuel de guerre froide entre Mulhouse et M2A… Les membres du Cadres, présents hier, ont regretté que le compteur ne soit pas visible par les automobilistes du boulevard Stoessel. « On sensibilise des cyclistes déjà convaincus ! »

DOUBLE SENS PORTE HAUTE-PLAINE DE L’ILL.- Cette fois il s’agit d’entériner - et d’améliorer - une habitude prise par les cyclistes. Entre la Porte Haute et la plaine de l’Ill, tous les cyclistes circulent côté stade de l’Ill, alors qu’initialement seuls les cyclistes roulant en direction des Coteaux devaient emprunter cette piste cyclable. Obstacles supprimés rue Flammarion, mise à double sens de la piste cyclable, voie verte pour que les piétons cohabitent avec les cyclistes… les investissements permettent de sécuriser et simplifier un usage.

SÉCURISATION DU DOUBLE-SENS CYCLABLE RUE DES TANNEURS.- Là encore, il s’agit de répondre à une demande des cyclistes, à l’angle de la rue des Tanneurs et des Bons-Enfants. Le face-à-face avec des véhicules a déjà donné quelques sueurs froides à des cyclistes et deux actions ont été décidées : le renforcement du marquage au sol pour la piste cyclable avec une résine verte bien visible et la mise en place d’un dispositif lumineux dynamique avertissant les véhicules qu’un vélo arrive à contresens. Dixit Denis Rambaud, vice-président M2A délégué aux deux roues, cet équipement est totalement inédit « en France et dans le monde ».

CINQ LEVIERS POUR DEMAIN.- Cette triple inauguration a été l’occasion pour Philippe Trimaille, adjoint délégué aux déplacements urbains et transports, de préciser les futurs axes de développement de la pratique du vélo dans le secteur M2A. « Nous devons rendre les aménagements cyclables plus lisibles, continus et sécurisés (NDLR : sur huit axes pénétrants vers l’hyper-centre, deux rings et une radiale le long de la diagonale verte), cibler les jeunes qui ne sont pas attirés par le vélo, proposer de nouveaux services autour du vélo en développant une offre de vélos à assistance électrique, lutter contre le vol (NDLR : aide au marquage et à l’achat d’antivols) et développer la communication. »

Philippe Trimaille a expliqué que Paul-André Striffler allait prochainement se rendre dans toutes les communes de M2A pour faire le point sur les besoins en aménagement des communes environnantes. Pour mémoire, l’agglomération compte actuellement 340 km d’aménagements (100 kilomètres à Mulhouse), 4100 arceaux à vélo et consacre un budget d’environ 500 000 € par an pour la mise en œuvre de sa politique cyclable.

Le chiffre : 56 600 €

Le coût des trois opérations se monte à 56 600 € (HT).

Mise à double sens de l’axe cyclable le long du tramway, 22 000 € (financement M2A).

Compteur de vélos : 19 800 € (M2A).

Panneau dynamique rue des Tanneurs : 10 600 € (M2A).

Marquage vert, rue des Tanneurs : 4200 € (Ville de Mulhouse).

La phrase

"La concertation va continuer, nous allons partager cette ambition avec les conseils participatifs […] Notre politique consiste à répondre aux attentes de ceux qui n’ont pas encore franchi le pas […] et en particulier cibler les jeunes qui ne sont pas attirés par le vélo."

Philippe Trimaille, adjoint délégué aux déplacements urbains et transports

Pour motiver vos jeunes troupes pensez à programmer une sortie vers le high spot des Riders d'alsace et des environs. Faite comme le Club VTT de Michelbach  qui c'est rendu  à Stride Strasbourg pour réaliser un rêve éveillé.