vendredi, 24 mai 2013 09:50

Florivalienne - Coupe d'Alsace VTT à Guebwiller

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Harold Flandre espère toucher au but ce dimanche à Guebwiller. Photo Thierry Gachon

Harold Flandre espère toucher au but ce dimanche à Guebwiller. Photo Thierry Gachon

 

Si les doutes n’ont pas quitté Harold Flandre en Coupe de France, le sociétaire de la SSOL Habsheim a en revanche retrouvé de sa superbe en Coupe d’Alsace. Avant d’enchaîner dimanche (14 h) avec La Florivalienne, sur le site du Sandgrube à Guebwiller, Harold Flandre s’est classé deuxième de la difficile manche d’Orbey dimanche dernier. Seul le champion de France masters Laurent Spiesser l’a empêché d’aller cueillir le bouquet de la victoire comme Fabien Canal l’avait fait à Osenbach lors de la première manche le 28 avril.

De dauphin, Harold Flandre a les moyens de se hisser au rang de vainqueur, seule une crampe qui l’avait conduit à une faute technique l’en avait empêché le week-end dernier. C’est donc avec un certain esprit de revanche que l’Habsheimois aborder ce rendez-vous guebwillerois pour s’affirmer au sommet du général de cette Coupe d’Alsace.

Du côté des autres catégories, la hiérarchie est bien établie : en cadets, Simon Gourc (VC Sainte-Marie-aux-Mines) a pour l’heure réalisé un saus-faute comme le junior Sven Den Hartog (EC Colmar), les masters Laurent Spiesser (VC Sainte-Croix-en-Plaine/M1), Alain Bernhardt (M2) et Jean-Claude Blaise (tous deux EC Colmar/M3). Chez les dames, la cadette Hélène Clauzel (VC Sainte-Marie-aux-Mines) a pris le relais de sa sœur aînée Perrine (lire ci-contre).

Il n’y a guère que les espoirs ou Gaëtan Steger (ASPTT Mulhouse) et Lionel Boehm (Team Obernai Cyclisme) se livrent un mano a mano avec la première place en jeu ce dimanche.

Mais ils n’inquiéteront de loin pas Harold Flandre, qui devrait avoir pris son envol, sauf incident mécanique. Outre le physique, c’est un paramètre à gérer lors de cette Florivalienne lancée à 14 h avec deux tours de sept kilomètres pour les cadets et féminines, trois pour les juniors et masters, ou encore cinq pour les espoirs, seniors et masters 1.

Dès 11 h, ce seront les vététistes en herbe du TRJV qui entrent en piste. Les pupilles auront un tour de deux kilomètres à couvrir, alors que les benjamins s’époumoneront sur deux boucles et les minimes s’affronteront au long de trois tours de deux kilomètres.

Lu 2935 fois Dernière modification le vendredi, 24 mai 2013 09:53