mercredi, 27 mai 2020 22:19

« Coup de pouce vélo » forte hausse d'activité chez les réparateurs

 

L’annonce du plan gouvernemental « Coup de pouce vélo » engendre une forte hausse d’activité chez les réparateurs de cycles  Une bonne nouvelle et une belle opportunité de jeunes chef d'entreprise implanté dans le Florival.

 

Les ateliers de réparation de vélos connaissent actuellement une forte affluence du côté des professionnel on se bouge pour satisfaire une clientèle qui souhaite profiter de l'aide gouvernemental « Coup de pouce vélo », qui permet aux propriétaires de cycles de bénéficier d’une aide d’un montant de 50 euros pour faire réaliser des réparations sur leur deux-roues. Fraîchement installé à Guebwiller avant le début du confinement  Alsace Bike Tour qui propose une approche différente des grandes enseignes en proposant  le montage de produits à la carte , l'entretient des fourches et amortisseurs et des services tel que la location  de VTTAE et de l'encadrement à le sourire , on est assez loin de notre  concept  mais ce qui compte c'est de satisfaire une clientèle très varié avec un panel de vélos très hétéroclite qui nécessite un minimum de savoir faire. Celà permet aux pratiquants de découvrir notre petite structure et qu'elle meilleur promotion que celle d'être là pour les clients à "dépanner "  c'est de fait adapté à la demande.  Bien entendu  Des tournées à domicile  

Xavier Cupillard constate que de nouveaux clients font appel à ses services de réparation de vélos depuis la mise en œuvre du plan gouvernemental « Coup de pouce vélo ». 

Xavier Cupillard  auto entrepeneur et  pionnier du service de réparation vélo à domicile dans le Ht-Rhin qui dispose déjà d'une clientèle d'habitué est ravi de voir de nouveau clients franchir le pas de porte de sa boutique de réparation de cycles.  Pour l’instant il parvient à maintenir la cadence et à tenir les délais promis à ses clients. « Mais je dois avouer que je fais de bonnes journées. Il m’arrive de rester jusqu’à minuit dans mon atelier ».

 
 

 

Hugo De La Losa, d’Alsace Freeride Academy, est davantage connu pour proposer des stages de BMX et VTT ou encore pour gérer les deux sites de bike-park du Markstein et de Wittenheim. « En plus de ces activités, nous proposons également un service de réparation, mais c’est surtout un public de sportifs qui fait appel à nous au cours de l’année », concède-t-il. Dans l’attente de pouvoir concrétiser son projet d’atelier de réparation de cycles à Guebwiller, il a lui aussi décidé de participer au plan gouvernemental. Les travaux de la future boutique ayant pris du retard à cause du confinement, c’est à son domicile, à Lautenbach-Zell, qu’il a temporairement aménagé un atelier, dans un espace de stockage.

Chaque matin, il prend le volant de sa camionnette pour aller réceptionner des vélos qui nécessitent des réparations, de la vallée du Florival à la vallée de la Thur, en passant par les secteurs de Cernay, Wittenheim ou Rouffach. « J’ai fait le choix de la tournée pour deux raisons. La première, c’est tout simplement pour éviter aux gens de se déplacer. La seconde, c’est que de nos jours, les vélos sont de plus en plus volumineux, mais aussi plus lourd, pour ceux qui sont dotés d’une assistance électrique. Du coup, le fait de le charger dans une voiture peut parfois s’assimiler à un vrai parcours du combattant », sourit-il.

 « En moyenne, il faut entre deux à trois jours avant que les clients récupèrent leur vélo. Si je dois commander des pièces, ce qui peut être complexe en ce moment, ce délai peut aller jusqu’à une semaine », avoue-t-il. Alors qu’il avait dû se résoudre à mettre au chômage technique son apprenti et son stagiaire, Hugo De La Losa se réjouit de pouvoir à nouveau travailler avec eux, ainsi qu’avec sa compagne.

Le réparateur de cycles est content de voir que les gens ressortent les vélos de caves et de leurs garages pour les remettre en état. « Avec les 50 euros alloués par l’État, on peut déjà faire pas mal de choses », affirme-t-il. Et de préciser : « Ce coup de pouce vélo est éligible pour tout ce qui concerne les freins, les pneus, les dérailleurs, etc. En revanche, l’objectif, ce n’est pas de faire de l’esthétique. Les gens ne pourront pas en bénéficier s’ils souhaitent changer leur porte-bagages, leur sonnette, ou faire repeindre leur vélo. » Autre impératif : la pose des équipements doit être effectuée par un professionnel agréé. Grâce à ce plan gouvernemental, Hugo De La Losa espère que les gens vont renouer avec la pratique quotidienne du vélo, que ce soit pour se rendre à l’école, effectuer ses courses ou encore aller sur son lieu de travail.

CONTACTER Allo Vélos, Xavier Cupillard, 06.82.16.45.10 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Alsace Freeride Academy, Hugo De La Losa, 06.32.41.04.96 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 72 fois Dernière modification le mercredi, 27 mai 2020 23:20