lundi, 12 novembre 2012 18:49

Fabien Canal (Cube) a remporté la course de Hohrod

Canal surclasse Spiesser

 

Champion du monde de relais alors qu’il était encore espoir l’an dernier aux côtés de Maxime Marotte en VTT, Fabien Canal affiche une classe internationale. Avec l’objectif des championnats de France le 13 janvier sur ses terres franc-comtoises à Nommay, le pilote Cube de Giromagny s’est mis au cyclo-cross de manière de plus en plus sérieusement, au point de battre son spécialiste de beau-frère, Laurent Spiesser (VC Sainte-Croix-en-Plaine) hier à Hohrod comme le 1 er novembre à Epinal.

Impressionnant de puissance tant sur les parties de pré, que dans la rude montée qu’il a franchie à vélo comme les planches, Fabien Canal a d’entrée pris les devants. Et il aura fallu une chute aux planches, pour que Laurent Spiesser entretienne l’espoir. À l’arraché dans toutes les relances et la montée, le Croisé a donné le meilleur de lui-même, mais quand son adversaire a accéléré après trente-cinq minutes de course, il n’a rien pu faire.

Ressources de Canal dans le Haut-Rhin

À son aise dans le Haut-Rhin, Fabien Canal y puise toutes ses ressources pour une montée en puissance, qui lui tient à cœur surtout en vue de la fin de semaine lors de la 2 e manche du Challenge national à Besançon, après qu’il a déjà fini 13 e à Saverne. Son dauphin dominical lui prodigue des conseils techniques et il en a tiré les bénéfices hier avec des boyaux au lieu de ses pneus habituels. L’entraîneur de Francis Mourey, Joseph Mumbach, le sorcier d’Eteimbes, le met aussi sur la voie à l’entraînement depuis trois semaines. « Je me rends compte qu’avec une autre approche avec plus de foncier sur route, que je n’aurais pas eu de moi-même, me fait du bien, souligne l’intéressé. Et avec les boyaux, c’était impressionnant, j’avais l’impression d’avoir dune bande de roulement dans l’herbe ».

Avec tous ces éléments, les ambitions peuvent légitimement croître au fur et à mesure de ses sorties. « Je vise un top 10 au championnat de France, j’espère tenir jusque-là ». Et son beau-frère a aussi apprécié la performance, même s’il aurait aimé gagner dans sa vallée. « J’étais pas mal, mais j’étais collé quand même. Quand il est parti, il n’a pas fait dans la demi-mesure. Il me manque de la puissance. La montée sur le vélo dans le gras, je ne sais pas comment il fait ça. Un top 10, ce sera quand même dur pour lui au championnat de France face à des spécialistes ».

Ceci traduit le niveau, comme l’a aussi démontré le cadet Emile Canal (VC Ornans) en cadets, lequel défendra sa position de leader du Challenge à Besançon. « Je devais partir fort et bien gérer pour aller à bloc, indique le petit frère de Fabien. L’an dernier, j’avais participé au Challenge sans trop me préparer, là mon frère m’entraîne ». Une affaire de famille qui roule !

Seniors et espoirs : 1. Canal (USG) 47’45’’; 2. Spiesser (VCSCP) à 43’’; 3. Fretz (VCS) 3’26 ; 4. Geyer (ACB) 4’11 ; 5. Minoux (SCS) 5’03 ; 6. Guillon (VCSMM) 5’41 ; 7. Jacquot (VCW) à 1 tour ; 8. Pierrel (ASPTTM) 9. Kempf (VCW) ; 10. Fischer (MJCB). Juniors et masters : 1. Steiblé (CBVN) 38’25’’; 2. Guth (ACTB) à 52’’; 3. Lamour (CBVN) 1’12 ; 12. T. Canal (ACTB) 4’41 ; 13. Pincipalli (ACTB) à 1 tour ; 18. Vauchier (VCM). Cadets : 1. Canal (VCO) 27’50 ; 2. Matmour (VCE) à 2’47

le 12/11/2012 à 05:00 par Gilles Legeard

Lu 3203 fois Dernière modification le jeudi, 15 novembre 2012 19:35