La ville de Mulhouse a entamé la transition avec comme objectif de réussir le déconfinement. Un dispositif inédit mais déjà bien rodé par ailleurs en europe et dans le monde consiste à  augmenter de façon significative la capacité des aménagements cyclables en proposant des pistes éphémères . Comme dans d'autres villes en France  on entame une mue qui changera le quotidien des cyclistes en milieu urbain .A Mulhouse  l'Avenue Kennedy est transformée en VELORUE. La première "CORONAPISTE" de Mulhouse situé sur un axe  Est -Ouest débute  Bld des Nations (Coteaux) et se termine rue de la Navigation (Drouot). L 'avenue Kennedy comme l'ensemble du secteur centre ville sera  limité à 20 km/h.. Lorsque l'ensemble des pistes cyclables seront opérationnelles sur la l'agglo mulhousienne on devrait voir apparaître plus de cyclistes ce qui apaisera d'autant le trafic automobile.
Cette mesure temporaire devrait permettre de démontrer chiffre à l'appui que ce n'est quand prenant des mesures fortes que l'on atteint  des résultats probants dans la  lutte contre la pollution promis par les élus depuis .... 2007 

IMG20200530065045

Retrouver ici le plan des infrastructures vélos temporaire  qui seront mis en place à Mulhouse dans  les semaines à venir.

Publié dans News

C'est avec un peu de retard par rapport à d'autres  ville que le duo Rottner Trimaille rament pour remettre  Mulhouse et leur liste municipale dans la course en dévoilant  les futurs CORONAPISTES qui seront progressivement mis en place à partir de la semaine 22 jusqu'à fin août . La municipalité prévoit l'aménagement de 15 km d'axes cyclables "continus et sécurisé"  et en prime l'abaissement de la vitesse à 20km/h dans l'hyper centre.

Philippe TRIMAILLE, adjoint au maire de Mulhouse et délégué à la mobilité avait convoqué les médias locaux, mercredi 20 mai, pour faire un point de presse et déroule " la Ville de Mulhouse n'improvise pas …" il nous explique que tous était prévus mais que çà met plus de temps  "on travaille dessus depuis des semaines avec les équipes des services "  et poursuit "des aménagements cyclables qui vont être mis en place à Mulhouse suite au déconfinement" .

Hasard du calendrier un dossier consacré au vélo a été publié deux jours précédent dans les pages du quotidien local ….bien entendu aucun rapport avec cette petite action précipité de com autour du vélo !

L’objectif est de créer deux axes complets et sécurisés, reliant le pont de Bourtzwiller au pont de Riedisheim d’une part et le quartier du Drouot aux Coteaux d’autre part. « Transformer l’ambiance de la ville, l’apaiser, la rendre plus silencieuse… Le vélo et les transports en commun permettent de le faire », explique le premier adjoint au maire Jean Rottner également présent. Et si, de l’aveu de Philippe Trimaille, « les Mulhousiens n’ont pas attendu pour s’approprier les dispositifs qui existent déjà », ces derniers vont être largement renforcés et complétés.

S’appuyant sur des tronçons cyclables existants, la Ville  ainsi, dès la semaine prochaine, créer une quinzaine de (kilomètres) de CORONAPISTES - Mulhouse que vous pouvez télécharger ici d’axes cyclables sécurisés

Pour ce faire, des bandes cyclables vont être élargies, des rues placées en sens unique, des voies neutralisées… Mais pas seulement : « La vitesse sera limitée à 20 km/h dans toutes les rues du centre-ville, pour sécuriser les cyclistes et les piétons, expose Philippe Trimaille. Il y a une attente que l’on a mesurée, en consultant la population pour voir ses attentes en matière de déplacements au moment du confinement. »

transports-le-velo-se-deconfine-carte

                          http://www.alsace-velo.fr/reportages/item/2448-carte-des-coronapistes-mulhouse
DR

 

Les participants à la concertation, mise en ligne sur mulhousecestvous.fr, ont ainsi été majoritairement favorables à la neutralisation d’une partie de la voirie sur certains grands axes, pour favoriser les déplacements à vélo. « Il ne s’agit pas de semer la pagaille dans la ville », rassure Philippe Trimaille, qui annonce aussi des expérimentations à moyen terme, de mi-juin à mi-août, toujours en concertation avec les habitants. « Nous allons renforcer le dispositif de manière progressive et contrôlée, avec la possibilité pour les habitants de donner leur avis en permanence. Dans le même temps, un comité de suivi réunira des représentants de tous les conseils participatifs, des techniciens, des élus, des représentants associatifs… »

Ces expérimentations concerneront notamment le pont de Bourtzwiller, avec la libération au profit du vélo d’une voie de circulation dans les deux sens. Suppression de voies également du côté de la Porte de Bâle ou de la rue Lefèbvre. « C’est très technique, il ne s’agit pas non plus de supprimer des voies de bus », confie Philippe Trimaille. « Ce qui est intéressant, c’est de tester en direct, avec les Mulhousiens, pour trouver la meilleure formule possible, complète Jean Rottner. Le vélo est un bon moyen pour vivre la ville autrement ! »

Si l’accent est mis sur le vélo en cette période de déconfinement, Jean Rottner et Philippe Trimaille insistent sur l’importance des transports en commun. « La crise ne doit pas faire une victime de plus, les transports en commun, qui sont les moins polluants », souffle l’adjoint délégué aux Déplacements urbains. Et Jean Rottner de conclure : « Des efforts sont faits dans les transports en commun pour accueillir ceux qui les utilisent, il s’agit d’être dans la prévention ! »

 

Publié dans News

 

Manque de réactivité par rapport à d'autres villes, rien ne sera installé pour le premier jour de déconfinement à Mulhouse et dans les communes de la m2A . L'objectif était de profiter de la période de confinement pour mettre en place les premiers aménagements provisoires pour limiter l'espace dédié aux voitures comme le propose le guide des Aménagements Cyclables Provisoires du CEREMA.
 
Un gouffre entre la communication affichée sur les réseaux de société Facebook de la Ville de Mulhouseet les actes c'est tous simplement inacceptable 
 
FB"La Ville de Mulhouse se mobilise pour vous permettre d’adapter vos déplacements aux règles de la sécurité sanitaire, en encourageant et en facilitant l'usage du vélo et des mobilités douces dès le début du processus de déconfinement.
Des aménagements cyclables provisoires vont être mis en oeuvre dès le 11 mai sur deux axes structurants, accessibles aux habitants de tous les quartiers, desservant la plupart des établissements publics : Coteaux/Dornach-Drouot et Bourtzwiller-Hôpital, via Porte Jeune."
 
Un questionnairea été envoyé il y plus de 15 jours à toutes les communes et villes membre du 'Club des Villes & Territoires Cyclables de France" Mulhouse et d'autres communes de la m2A en sont membre.
 

      +              = O M

 
Il convenait également de communiquer en faisant une campagne pour inciter les gens à prendre leur bicyclette (coupdepoucevelo.fr) et les informer des itinéraires proposés ainsi que des solutions de stationnement sécurisés qui auraient du être mises en place.
 
La réalisation d'aménagements cyclables n'est pas chose aisée si l'on n'a pas une ambition politique forte en faveur de ce mode de déplacement. L'implantation du tramway en 2006 a eu des répercussions catastrophiques pour les cyclistes puisque les décideurs de l'époque, malgré leurs promesses, ont complètement délaissé le vélo au profit des véhicules motorisés.
 
En 2007, le CADRes Mulhouse avait  fait une étude pour analyser le point névralgique Pont de Bourtzwiller et son prolongement la rue de Soultz. L'étude réalisée  avait été pilotée par Mme Isabelle Lesens référente nationale dans le domaine cyclable  et a permis d'avancer plusieurs suggestions dont la plus pertinentes cliquez ici pour voir le document .
 
 
 
Dernière minute : 11.05.2020  8 h 30  : les pistes sont encore fermées crying 
Publié dans News

Une concertation flash "Mobilités" a été mis en ligne sur le site Mulhouse c'est vous. On vous demande comment vous vous déplaciez avant et comment vous allez vous déplacer en sortie de confinement. Enfin la question qui tue , "Etes-vous favorable à ce qu’une partie de la voirie soit provisoirement neutralisée, sur certains grands axes, afin de favoriser les déplacements à vélo ?" 
Un petit rappel l'objectif est de construire de manière pragmatique et efficiente un réseau vélo en cohérence avec l'enjeux de sécurité sanitaire qui permet la libération de places potentiel pour les personnes n'ayant pas d'autres choix que de prendre les transport en commun tout en assurant la distanciation sociale sans pour autant avoir recours à la  voiture individuelle qui génère la pollution et stress . Le vélo est le moyen de déplacement le plus efficient pour des trajets de moins de 5 km ( le VAE permet de doubler voir tripler ce rayon d'action). Le vélo permet de retrouver une ville à taille humaine , de privilégier le bien être, le commerce de proximité et  vivre dans un environnement apaisé !

 

Publié dans News

M

lien vers la publication M+ VOTRE MULHOUSE

Né il y a un peu plus d’un an, le collectif Achtung bicyclette a pour objectif de promouvoir la pratique du vélo, au sens large. En cette période de confinement, ses membres ont lancé un service de coursiers solidaires pour venir en aide à ceux qui ne peuvent pas se déplacer pour faire leurs courses…

Les-coursiers-solidaire

« Nous avons déjà fait des ateliers participatifs de réparation de vélos à Kingersheim et Illzach, et organisé des balades à destination des familles », explique Julien, un membre actif du collectif. Achtung bicyclette propose aussi des sorties à vélo nocturnes, plus sportives, les mercredis soirs en période estivale : les « Sérieux X Braquet » permettent aux amateurs de petite reine de parcourir une boucle d’une bonne trentaine de kilomètres autour de Mulhouse, avant de rejoindre l’afterwork et y boire un verre, avec modération !

Une carte des coursiers

Confinement oblige, il n’est plus question de faire des boucles de 30km ou plus, ni d’aller boire un verre en terrasse… Mais les membres et sympathisants du collectif ont décidé de ne pas attendre le

déconfinement les bras croisés et comptent bien mettre leurs gros mollets à disposition de ceux qui ne peuvent pas se déplacer pour faire des courses. « J’ai repris l’idée du collectif Annecyclo, qui a lancé un service de coursiers solidaires à Annecy, qui a été repris dans une dizaine de villes », explique Julien. Le principe est simple : une carte recense des cyclistes qui se mettent à disposition des personnes fragiles (seniors, malades…) pour faire et livrer leurs courses ou médicaments.

Respect des gestes barrières

A ce jour une dizaine de cyclistes ont rejoint les rangs des coursiers solidaires, avec un fonctionnement simple : les personnes peuvent contacter directement le coursier le plus proche de chez elles (une carte est disponible), qui gère ensuite sa course de manière autonome. « Chacun doit être muni de son attestation, respecter les gestes barrières et le code de la route », expliquent les membres du collectif, qui souhaiteraient également se rapprocher d’associations comme les Restos du cœur ou la Banque alimentaire. En attendant, une « procédure » pour les livraisons : le livreur toque ou sonne chez le client avec le coude, peut discuter de loin avec la personne, privilégie un remboursement des courses par chèque… « Nous recherchons toujours des coursiers bénévoles et encourageons tout le monde à diffuser l’information, pour que le plus grand nombre puisse profiter de ce service », concluent les membres du collectif Achtung bicyclette.

+ d’infos sur www.facebook.com/lescoursierssolidairesducollectifachtungbicyclette et la carte des coursiers : www.google.com/maps

Publié dans News

Des chercheurs, notamment en Italie, ont  trouvé une corrélation entre le niveau de pollution et la vitesse de propagation du coronavirus.
Les particules fines et ultra-fines émises dans l'air par l'exploitation des ressources (gaz,pétrole,charbon, bois,culture intensive)  permettent au virus de se déplacer sur de plus grandes distances , et de contaminer potentiellement plus de gens.


Laisser la circulation reprendre comme avant, sans restriction d'usage ni mise en place de solutions alternatives (comme l'aménagement de davantage de pistes cyclables), reviendrai  à faciliter la diffusion du coronavirus.

Au courant du mois de mars un premier épisode de pollution printanier a été constaté en plusieurs points du territoire, notamment en Ile-de-France et dans le Grand-Est, les deux régions les plus touchées par la propagation de l’épidémie de Covid-19. Car, si les mesures de confinement ont permis de réduire la pollution liée au trafic routier avec une chute spectaculaire des émissions d’oxydes d’azote, elles n’ont pas eu d’effet sur les niveaux de particules fines, les plus dangereuses pour la santé, car elles pénètrent profondément dans les voies respiratoires. Ces niveaux ont même augmenté au cours de la semaine à la faveur des conditions météorologiques (ensoleillement et absence de vent) pour dépasser, samedi 28 mars, les limites légales, dans l’agglomération parisienne, le Bas-Rhin ou le Haut-Rhin.

Outre le chauffage résidentiel au bois, cet épisode de pollution se caractérise par « une part importante de particules secondaires formées à partir d’ammoniac et d’oxydes d’azote, l’ammoniac étant issu majoritairement des épandages de fertilisants », rappelle Atmo Grand-Est, l’organisme chargé de la surveillance de la pollution de l’air dans la région. Le processus chimique est bien connu : lors des épandages agricoles, le gaz ammoniac (NH3), en passant dans l’atmosphère, réagit avec les oxydes d’azote (NOx) – issus du trafic routier ou de l’activité industrielle – pour former des particules de nitrate d’ammonium et de sulfate d’ammonium. Ces particules peuvent voyager sur plusieurs kilomètres, d’où les pics de pollution constatés dans des grandes agglomérations, comme Paris, Strasbourg ou Mulhouse.

 

Les zones touchées par ces pics sont aussi celles qui paient le plus lourd tribut au coronavirus. Dans une note diffusée vendredi 27 mars, Atmo France, qui regroupe l’ensemble des organismes de surveillance de la qualité de l’air, conclut qu’« une exposition chronique à la pollution de l’air est un facteur aggravant des impacts sanitaires lors de la contagion par le Covid-19 ».

Publié dans News

Le guide Le vélo tête de liste a été écrit par le Club des villes cyclables. Il fait une dizaine de pages et pose la question : Que peut faire un élu local ? Il détaille d’abord des réponses simples d’un paragraphe chacune : 

 
  • Créer des fonctions de chargé de mission vélo
  • Planifier les continuités et le maillage des itinéraires
  • Reconsidérer les arbitrages entre la place de l’auto et celle du vélo
  • Décliner et adapter les expériences et innovations
  • Développer des services
  • Associer davantage les usagers
  • Faciliter l’embarquement des vélos dans les transports. 

Ensuite viennent des ambitions plus complexes, impliquer l’administration locale, sécuriser le stationnement, établir les connexions géographiques pertinentes, s’occuper de l’apprentissage et de la communication. Et à la fin, un résumé des arguments habituels sur la santé, le climat, les coûts, le commerce, le tourisme etc. 

Pour se le procurer en téléchargement : Club des Villes et Territoires Cyclables 

Publié dans News
vendredi, 29 novembre 2019 14:51

Le Père Noël se met aussi au vélo

Parmi les dizaines de calicots vu en ville, celui - ci me fait prendre conscience que le réchauffement climatique est valable pour tous ...même le Père Noël  va finir par se mettre au vélo.

Publié dans News

 

Mulhouse 

D'un quartier à l'autre : transitions et mutations

Dimanches | Sonntag 13.10 + 20.10
Départ | Abfahrt : 15:00, gare centrale | Hauptbahnhof

Nous découvrirons, lors de 3 grandes étapes, des quartiers mulhousiens au travers de leurs présentations urbanistiques, de leur histoire et de l’énoncé de leurs bâtiments les plus marquants puis, nous nous attarderons sur les réalisations les plus récentes de ces quartiers.
Bei Zwischenstopps an drei Stationen entdecken wir den Aufbau, die Geschichte und die markantesten Gebäude verschiedener Stadtviertel von Mulhouse. Außerdem betrachten wir die jüngsten Architekturprojekte dieser Viertel.
e A. Quartier Porte-de-Bâle | Stadtviertel Porte-de-Bâle e B. Écran, bâtiment d’habitation | Wohngebäude (2011) Réhabilitation | Instandsetzung : Jean-Marie Martini r A. Quartier Fonderie | Stadtviertel Fonderie r B. Le Quai, logements étudiants | Studentenwohnheim (2015) Architectes | Architekten : TOA r C. Pôle de formation numérique et accueil de startup, Km0 | Zentrum für digitale Fortbildung und Startup, Km0 (en cours | laufendes Projekt) Réhabilitation | Instandsetzung : DeA t A. Campus universitaire | Universitätscampus t B. Learning Center  (en cours | laufendes Projekt) 6, rue des Frères-Lumière Architecte | Architekt :  Hugues Klein


L’association Les Poto’Cyclettes assurera une assistance technique aux cyclistes. | Der Verein Les Poto’Cyclettes bietet den Radfahrern technische Unterstützung an.

Plan du parcours Mulhouse

Publié dans News

 

« Vélo doux » est une nouvelle manifestation dans le paysage mulhousien pour mettre là l’honneur la mobilité douce.

Le collectif qui porte cet événement a proposé à l’AFSCO et à d’autres partenaires mulhousiens d’organiser un circuit à travers la ville. La participation de l’AFSCO ne pouvait se faire qu’en musique !

The-Yokel

The Yokelnous fait le plaisir de jouer en plein air cette fois et de se sonoriser uniquement avec l’énergie des vélos de « Pédale tes watts », une association qui installe des vélo-générateurs en guise de source d’énergie pour la sonorisation des spectacles.

velo-doux-6-octobre

Infos:

Horaires :

Dimanche 6 Octobre 2019 de 11h à 17h

Entrée libre

Petite restauration sur place

Afsco Espace Matisse - Mulhouse 68200 Mulhouse

Renseignements :

 

Publié dans News
Page 1 sur 8