Les responsables de Vélo Campus, espace de réparation de cycles et de conseils aux amoureux de ce mode doux à Besançon, ont pensé à tous ceux qui n’ont plus enfourché de vélo depuis des années et aux personnes qui n’ont jamais su rouler à vélo.

Que ceux qui ne pratiquent plus de vélo depuis des lustres et ceux qui n’en ont jamais fait se rassurent. La vélo-école s’occupe d’eux. C’est le cas depuis 2017 à Besançon. La Vélo-École installée au 34, rue d’Arènes dans les locaux de Vélo Campus Besançon accueil les personnes qui souhaitent reprendre de bonnes habitudes, écologiques et physiques, en laissant la voiture de côté.

Les premières leçons se déroulent dans des endroits calmes, comme un parking ou sur le circuit de la sécurité routière en haut de Battant. Il faut compter de trois à douze séances pour être à nouveau opérationnel sur les routes, après avoir acquis un peu d’aisance, les principes de base et les règles routières en cours.

« Nous reprenons les bases : utilisation des freins, des vitesses, réglage de la selle, le pédalage, autant de points qui doivent devenir des automatismes. Ensuite, nous leur montrons l’équipement qu’ils doivent porter. Enfin, nous sommes près d’eux lorsqu’ils enfourchent le vélo pour les rassurer et faire une parade en cas de risque de chute. »  

Publié dans Vélo Ecole

Vous êtes un professionnel, un artisant, une TPE/PME, une grandes entreprises ou une collectivités territoriale. Vous souhaitez  adopter le bon réflex dans votre entreprise et faire une démarche pour préserver l'environnement. 
V- Logistique vous propose d'opter pour des trajets en vélo ou vélo-cargo à assistance électrique, plus rapides et propres, dans tous les environnements urbains.
lé.

L’UNION sport & cycle vient d'être désignée lauréate du dispositif des Certificats d'Economie d'Energie (CEE), pour expérimenter de nouvelles formes de transport pour les entreprises. Ce projet, V-Logistique, vient soutenir artisans et entreprises pour une transition vers des transports et un déplacement durables.

Pour rappel, les CEE, sous l’égide du ministère de la Transition écologique et solidaire, ont été mis en place en 2005 par la loi POPE (Programme fixant les Orientations de la Politique Energétique). Attribués aux entités (particuliers, entreprises, collectivités...) qui réalisent des travaux d'économie d'énergie, ils sont financés par les fournisseurs d'énergies et distributeurs de carburants. 

Le programme V-Logistique mis en place par l’UNION sport & cycle a ainsi été retenu dans ce cadre et cette volonté d'économie d'énergie. Le concept ? Expérimenter un dispositif de substitution de véhicules à propulsion thermique de tous types (scooter, voiture, utilitaires...) utilisés lors des opérations de livraison dite du « dernier kilomètre » ou dans la réalisation de services (artisans, dépannage à domicile, etc.) par des vélos à assistance électrique ou des vélos cargo à assistance électrique. 

Un projet qui fait sens quand on connait le poids de la logistique dans les émissions de gaz à effet de serre. Aujourd’hui, le transport représente en effet à lui seul environ 27% des émissions de gaz à effet de serre en France (source : Commission des comptes des transports de la Nation, 2014).

Concrètement, ce projet s'adresse à des entreprises (artisans mais aussi TPE, PME et grands groupes) ayant une activité nécessitant des déplacements du « dernier kilomètre » réguliers pour des livraisons ou interventions de proximité. Autrement dit, le projet s'adresse à des structures exerçant dans des zones géographiques réduites et généralement dans des environnements urbains denses, touchées à la fois par des difficultés de stationnement, par une production d'émissions de gaz à effet de serre et qui voient l’énergie occuper une part importante dans leur budget.

Avec cette flotte d'environ 1100 vélos, l’UNION sport & cycle, via ce programme, apportera une impulsion sans précédent à cette thématique de la logistique vélo. Elle pourra s'appuyer sur la construction de référentiels, d'indicateurs de performance et de satisfaction pour évaluer de de façon quantitative et qualitative l’impact de la mise en place de ces services vélos.

Ce programme V-Logistique, novateur et ambitieux piloté dans son intégralité par l’UNION sport & cycle pourrait faire référence à l'avenir afin d'envisager des solutions de mobilité active pour certains types d’opération de livraison et de trajet professionnels.

Plus d'informations sur : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/francois-rugy-selectionne-troisieme-serie-6-nouveaux-programmes-deconomies-denergie-portant-34

L’UNION Sport & Cycle est la première organisation professionnelle du secteur du sport. Elle a pour principal objet la représentation officielle de toutes les entreprises industrielles et commerciales du secteur économique des articles et équipements de sports, de loisirs, du cycle et de la mobilité. Elle fédère 1 400 entreprises représentant plus de 500 marques, 80 000 salariés, et 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires cumulé.

’UNION Sport & Cycle est la première organisation professionnelle du secteur du sport. Elle a pour principal objet la représentation officielle de toutes les entreprises industrielles et commerciales du secteur économique des articles et équipements de sports, de loisirs, du cycle et de la mobilité. Elle fédère 1 400 entreprises représentant plus de 500 marques, 80 000 salariés, et 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires cumulé. Sport & Cycle est la première organisation professionnelle du secteur du sport. Elle a pour principal objet la représentation officielle de toutes les entreprises industrielles et commerciales du secteur économique des articles et équipements de sports, de loisirs, du cycle et de la mobilité. Elle fédère 1 400 entreprises représentant plus de 500 marques, 80 000 salariés, et 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires cumulé.

 

Publié dans News

Faire en sorte que les jeunes se rendent au collège à vélo, en toute autonomie : c’est l’objectif du programme « Savoir rouler à vélo », lancé par le ministère des Sports en avril 2019. Ses objectifs sont ambitieux il s’agit de former 860 000 jeunes d’ici à 2022 ! Après un an d’existence, l’initiative est logiquement saluée par les associations qui encouragent la pratique du vélo. Mais faute de financements nationaux, de gros points d’interrogation subsistent quant à l’installation du dispositif dans le temps.

Tous en selle ! Après, le savoir nager, place au savoir rouler à vélo (SRAV), pour les initiés. Ses prémices remontent au Comité interministériel à la sécurité routière qui a adopté, le 9 janvier 2018, cette mesure visant à « accompagner le développement de la pratique du vélo en toute sécurité ». Elle a ensuite été lancée officiellement en avril 2019, par le ministère des Sports, après avoir été reprise dans le cadre du plan Vélo et mobilités actives de septembre 2018. Pour rappel, ce plan vise notamment à faire du vélo, un mode de transport à part entière. Dans les chiffres, cet objectif se traduirait par un triplement de sa part modale dans les déplacements du quotidien d’ici à 2024, en passant de 3 % à 9 %. Et ce, dans un pays où la place du vélo reste très modeste. La France se positionne en effet au 25e rang dans l’Union européenne…

Savoir pédaler, savoir rouler, savoir circuler

De façon concrète, « la loi d’orientation des mobilités (LOM) a donné une base légale à ce projet », souligne la ministre des Sports Roxana Maracineanu. « Les écoles primaires deviennent légalement parties prenantes de cet apprentissage ». Le savoir rouler à vélo cible donc les enfants âgés de 6 à 11 ans. Il doit leur permettre de se rendre au collège à vélo, de façon sécurisée et en toute autonomie. Pour cela, ils bénéficient – ou vont bénéficier – d’une formation de 10 heures réparties en trois étapes :

  • savoir pédaler : l’objectif est de maîtriser les fondamentaux du vélo. Il s’agit d’acquérir un bon équilibre et d’apprendre à conduire et à piloter son vélo. C’est-à-dire, pédaler, tourner, freiner ;
  • savoir circuler : pour découvrir la mobilité à vélo en milieu sécurisé. Autrement dit, savoir rouler en groupe, communiquer pour informer les autres d’une volonté de changer de direction, et découvrir les panneaux ;
  • savoir rouler : ici, l’enfant doit circuler en situation réelle. Cette étape consiste à rouler en autonomie sur la voie publique et à s’approprier les différents espaces de pratique.
Publié dans News

Le service voirie de la ville de Mulhouse à mis les bouchées doubles pour se  mettre en conformité avec le gouvernement et Mme le Ministre de l'Environnement . De mémoire de mulhousien ont avait jamais vu fleurir autant de vraie pistes  cyclable ses 20 dernière années!  Phénomène encore plus incongru des voitures qui suivent paisiblement des cyclistes sur les anciens boulevards dédié à la bagnole transformé en Vélo-Rue limité à 20km/h ou 30km/h.
A ce rythme là il sera bientôt agréable de faire du vélo à Mulhouse que dans la campagne environnante ! 

Tous çà c'est quand même grâce à Mme Elisabeth Borne qui a insufflé le changement de paradigme entre  vélos et autos.

 

 

IMG20200530065349IMG20200605110340IMG20200605110845IMG20200605111036IMG20200605111522Mitterand-sous-pont-zurhein

Publié dans News

La ville de Mulhouse communique en grand voir en très grand pour inciter les citoyens à privilégier le vélo pour les déplacements en ville durant la période de sortie de confinement COVID-19. 

A  MULHOUSE POUR MES DEPLACEMENTS ET MA SANTE JE CHOISIS LE VELO

#Deconfinement #Amenagementscyclables | A #Mulhouse,

Publié dans News

C'est avec un peu de retard par rapport à d'autres  ville que le duo Rottner Trimaille rament pour remettre  Mulhouse et leur liste municipale dans la course en dévoilant  les futurs CORONAPISTES qui seront progressivement mis en place à partir de la semaine 22 jusqu'à fin août . La municipalité prévoit l'aménagement de 15 km d'axes cyclables "continus et sécurisé"  et en prime l'abaissement de la vitesse à 20km/h dans l'hyper centre.

Philippe TRIMAILLE, adjoint au maire de Mulhouse et délégué à la mobilité avait convoqué les médias locaux, mercredi 20 mai, pour faire un point de presse et déroule " la Ville de Mulhouse n'improvise pas …" il nous explique que tous était prévus mais que çà met plus de temps  "on travaille dessus depuis des semaines avec les équipes des services "  et poursuit "des aménagements cyclables qui vont être mis en place à Mulhouse suite au déconfinement" .

Hasard du calendrier un dossier consacré au vélo a été publié deux jours précédent dans les pages du quotidien local ….bien entendu aucun rapport avec cette petite action précipité de com autour du vélo !

L’objectif est de créer deux axes complets et sécurisés, reliant le pont de Bourtzwiller au pont de Riedisheim d’une part et le quartier du Drouot aux Coteaux d’autre part. « Transformer l’ambiance de la ville, l’apaiser, la rendre plus silencieuse… Le vélo et les transports en commun permettent de le faire », explique le premier adjoint au maire Jean Rottner également présent. Et si, de l’aveu de Philippe Trimaille, « les Mulhousiens n’ont pas attendu pour s’approprier les dispositifs qui existent déjà », ces derniers vont être largement renforcés et complétés.

S’appuyant sur des tronçons cyclables existants, la Ville  ainsi, dès la semaine prochaine, créer une quinzaine de (kilomètres) de CORONAPISTES - Mulhouse que vous pouvez télécharger ici d’axes cyclables sécurisés

Pour ce faire, des bandes cyclables vont être élargies, des rues placées en sens unique, des voies neutralisées… Mais pas seulement : « La vitesse sera limitée à 20 km/h dans toutes les rues du centre-ville, pour sécuriser les cyclistes et les piétons, expose Philippe Trimaille. Il y a une attente que l’on a mesurée, en consultant la population pour voir ses attentes en matière de déplacements au moment du confinement. »

transports-le-velo-se-deconfine-carte

                          http://www.alsace-velo.fr/reportages/item/2448-carte-des-coronapistes-mulhouse
DR

 

Les participants à la concertation, mise en ligne sur mulhousecestvous.fr, ont ainsi été majoritairement favorables à la neutralisation d’une partie de la voirie sur certains grands axes, pour favoriser les déplacements à vélo. « Il ne s’agit pas de semer la pagaille dans la ville », rassure Philippe Trimaille, qui annonce aussi des expérimentations à moyen terme, de mi-juin à mi-août, toujours en concertation avec les habitants. « Nous allons renforcer le dispositif de manière progressive et contrôlée, avec la possibilité pour les habitants de donner leur avis en permanence. Dans le même temps, un comité de suivi réunira des représentants de tous les conseils participatifs, des techniciens, des élus, des représentants associatifs… »

Ces expérimentations concerneront notamment le pont de Bourtzwiller, avec la libération au profit du vélo d’une voie de circulation dans les deux sens. Suppression de voies également du côté de la Porte de Bâle ou de la rue Lefèbvre. « C’est très technique, il ne s’agit pas non plus de supprimer des voies de bus », confie Philippe Trimaille. « Ce qui est intéressant, c’est de tester en direct, avec les Mulhousiens, pour trouver la meilleure formule possible, complète Jean Rottner. Le vélo est un bon moyen pour vivre la ville autrement ! »

Si l’accent est mis sur le vélo en cette période de déconfinement, Jean Rottner et Philippe Trimaille insistent sur l’importance des transports en commun. « La crise ne doit pas faire une victime de plus, les transports en commun, qui sont les moins polluants », souffle l’adjoint délégué aux Déplacements urbains. Et Jean Rottner de conclure : « Des efforts sont faits dans les transports en commun pour accueillir ceux qui les utilisent, il s’agit d’être dans la prévention ! »

 

Publié dans News

L'association guebwilleroise Roue Pèt, qui milite pour la promotion de l’usage du vélo au quotidien, ne peut que se réjouir à la suite de l’annonce du plan gouvernemental « Coup de pouce vélo ». « C’est totalement en adéquation avec notre démarche », souligne Géraldine Wiss, l’une des chevilles ouvrières de l’association. Cette dernière a d’ailleurs entamé des démarches afin que l’association puisse s’inscrire dans le cadre de ce plan. Elle annonce ainsi que l’atelier de la rue des Alliés rouvrira ses portes le 28 mai.

« Nous sommes une toute petite structure, alors ça risque d’être un peu de l’improvisation », redoute-t-elle. « Nous ne pourrons pas accueillir plus de deux adhérents à la fois au sein de l’atelier, avec les mesures sanitaires », prévient-elle. Géraldine réfléchit donc déjà à des moyens de faire patienter les adhérents. « Quand la météo le permettra, nous pourrons par exemple proposer des lectures de récits de voyage à vélo, qui se dérouleront en extérieur », dévoile-t-elle.

CONTACTER Géraldine au 06.86.66.19.67 ou Thomas au 06.16.86.68.98 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publié dans News

 

Manque de réactivité par rapport à d'autres villes, rien ne sera installé pour le premier jour de déconfinement à Mulhouse et dans les communes de la m2A . L'objectif était de profiter de la période de confinement pour mettre en place les premiers aménagements provisoires pour limiter l'espace dédié aux voitures comme le propose le guide des Aménagements Cyclables Provisoires du CEREMA.
 
Un gouffre entre la communication affichée sur les réseaux de société Facebook de la Ville de Mulhouseet les actes c'est tous simplement inacceptable 
 
FB"La Ville de Mulhouse se mobilise pour vous permettre d’adapter vos déplacements aux règles de la sécurité sanitaire, en encourageant et en facilitant l'usage du vélo et des mobilités douces dès le début du processus de déconfinement.
Des aménagements cyclables provisoires vont être mis en oeuvre dès le 11 mai sur deux axes structurants, accessibles aux habitants de tous les quartiers, desservant la plupart des établissements publics : Coteaux/Dornach-Drouot et Bourtzwiller-Hôpital, via Porte Jeune."
 
Un questionnairea été envoyé il y plus de 15 jours à toutes les communes et villes membre du 'Club des Villes & Territoires Cyclables de France" Mulhouse et d'autres communes de la m2A en sont membre.
 

      +              = O M

 
Il convenait également de communiquer en faisant une campagne pour inciter les gens à prendre leur bicyclette (coupdepoucevelo.fr) et les informer des itinéraires proposés ainsi que des solutions de stationnement sécurisés qui auraient du être mises en place.
 
La réalisation d'aménagements cyclables n'est pas chose aisée si l'on n'a pas une ambition politique forte en faveur de ce mode de déplacement. L'implantation du tramway en 2006 a eu des répercussions catastrophiques pour les cyclistes puisque les décideurs de l'époque, malgré leurs promesses, ont complètement délaissé le vélo au profit des véhicules motorisés.
 
En 2007, le CADRes Mulhouse avait  fait une étude pour analyser le point névralgique Pont de Bourtzwiller et son prolongement la rue de Soultz. L'étude réalisée  avait été pilotée par Mme Isabelle Lesens référente nationale dans le domaine cyclable  et a permis d'avancer plusieurs suggestions dont la plus pertinentes cliquez ici pour voir le document .
 
 
 
Dernière minute : 11.05.2020  8 h 30  : les pistes sont encore fermées crying 
Publié dans News

Une concertation flash "Mobilités" a été mis en ligne sur le site Mulhouse c'est vous. On vous demande comment vous vous déplaciez avant et comment vous allez vous déplacer en sortie de confinement. Enfin la question qui tue , "Etes-vous favorable à ce qu’une partie de la voirie soit provisoirement neutralisée, sur certains grands axes, afin de favoriser les déplacements à vélo ?" 
Un petit rappel l'objectif est de construire de manière pragmatique et efficiente un réseau vélo en cohérence avec l'enjeux de sécurité sanitaire qui permet la libération de places potentiel pour les personnes n'ayant pas d'autres choix que de prendre les transport en commun tout en assurant la distanciation sociale sans pour autant avoir recours à la  voiture individuelle qui génère la pollution et stress . Le vélo est le moyen de déplacement le plus efficient pour des trajets de moins de 5 km ( le VAE permet de doubler voir tripler ce rayon d'action). Le vélo permet de retrouver une ville à taille humaine , de privilégier le bien être, le commerce de proximité et  vivre dans un environnement apaisé !

 

Publié dans News

« Est-t-il vraiment interdit de pratiquer le vélo loisir dans un rayon de 1km ?  Seul le décret 2020-293 du 23 mars fait loi et il ne précise pas qu'il soit interdit d'utiliser vélo, roller ou autre trottinette (et ce malgré les allégations de certains cabinets ministeriels qui elles, ne font pas loi). »

Cette question est très épineuse. Sur son site, le gouvernement explique que : "il est interdit de pratiquer le vélo pour les loisirs".

Mais la Fub, la Fédération des usagers de la bicyclette, a vivement protesté contre cette interdiction, car dans la loi rien ne stipule que la pratique du vélo pour des "Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile" est interdite.

Le ministère de l'Intérieur le reconnait finalement : "La pratique du vélo reste donc possible dans tous les cas prévus par l’article 3 du décret du 23 mars, qu’il s’agisse d’une activité physique individuelle, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile comme pour les autres motifs de déplacements, aller faire ses courses ou aller travailler, par exemple. Ce sont les déplacements qui sont réglementés et non l’usage de la bicyclette."

Je conseil donc aux usagers de télécharger le Communiqué de Presse ci-dessous où de l'imprimer et le garder dans sa poche pour le présenter si vous vous faites contrôler par des agents tatillons ...

Une news à propos de la désinformation sur le site web d'Isabelle et le vélo

Publié dans News
Page 1 sur 34