Lucky

Lucky

Vélo Ecole du CADRes MULHOUSE

 

Depuis les années 2000, l'association le CADRes Mulhouse a répondu positivement à la plus part des sollicitations que ce soit des établissements scolaires, centres socio-culturels, ou de particuliers pour l'apprentissage vélo ou des actions de sécurité routière sur tout le secteur de la M2A. 

 

La structure de vélo-école est en possession de l'agrément des associations éducatives complémentaires de l'enseignement public du Ministère de l'Education Nationale.

 

Les opérations/animations se présentent sous la forme de 3 modules :

  1. Vélo-école apprentissage de conduite pour débutant(e)s n'ayant jamais roulé à vélo aussi appelé primo-apprenant
     

  2. Vélo-école "remise en selle" (personnes ayant délaissé la bicyclette et qui veulent reprendre confiance pour circuler en toute quiétude en milieu urbain et péri-urbain)
     

  3. Intervention dans des structures scolaires ou autres pour des actions/animations 

 

Les premiers cours débutant(e)s se déroulent de préférence en face à face ou en groupe n'excédant pas trois personnes pour un encadrant. L'encadrant doit pouvoir évaluer le niveau et les capacité d'apprentissage et consacré une attention toute particulière aux primo apprenants qui ont besoins d'indications précises pour réussir les premiers tours de roues et passer rapidement les étapes cruciales pour se sentir rassuré.

Faire en sorte que les jeunes se rendent au collège à vélo, en toute autonomie : c’est l’objectif du programme « Savoir rouler à vélo », lancé par le ministère des Sports en avril 2019. Ses objectifs sont ambitieux il s’agit de former 860 000 jeunes d’ici à 2022 ! Après un an d’existence, l’initiative est logiquement saluée par les associations qui encouragent la pratique du vélo. Mais faute de financements nationaux, de gros points d’interrogation subsistent quant à l’installation du dispositif dans le temps.

Tous en selle ! Après, le savoir nager, place au savoir rouler à vélo (SRAV), pour les initiés. Ses prémices remontent au Comité interministériel à la sécurité routière qui a adopté, le 9 janvier 2018, cette mesure visant à « accompagner le développement de la pratique du vélo en toute sécurité ». Elle a ensuite été lancée officiellement en avril 2019, par le ministère des Sports, après avoir été reprise dans le cadre du plan Vélo et mobilités actives de septembre 2018. Pour rappel, ce plan vise notamment à faire du vélo, un mode de transport à part entière. Dans les chiffres, cet objectif se traduirait par un triplement de sa part modale dans les déplacements du quotidien d’ici à 2024, en passant de 3 % à 9 %. Et ce, dans un pays où la place du vélo reste très modeste. La France se positionne en effet au 25e rang dans l’Union européenne…

Savoir pédaler, savoir rouler, savoir circuler

De façon concrète, « la loi d’orientation des mobilités (LOM) a donné une base légale à ce projet », souligne la ministre des Sports Roxana Maracineanu. « Les écoles primaires deviennent légalement parties prenantes de cet apprentissage ». Le savoir rouler à vélo cible donc les enfants âgés de 6 à 11 ans. Il doit leur permettre de se rendre au collège à vélo, de façon sécurisée et en toute autonomie. Pour cela, ils bénéficient – ou vont bénéficier – d’une formation de 10 heures réparties en trois étapes :

  • savoir pédaler : l’objectif est de maîtriser les fondamentaux du vélo. Il s’agit d’acquérir un bon équilibre et d’apprendre à conduire et à piloter son vélo. C’est-à-dire, pédaler, tourner, freiner ;
  • savoir circuler : pour découvrir la mobilité à vélo en milieu sécurisé. Autrement dit, savoir rouler en groupe, communiquer pour informer les autres d’une volonté de changer de direction, et découvrir les panneaux ;
  • savoir rouler : ici, l’enfant doit circuler en situation réelle. Cette étape consiste à rouler en autonomie sur la voie publique et à s’approprier les différents espaces de pratique.

Avec les conflits sociaux du début d'année, mais surtout avec le déconfinement, l'usage du vélo s’accélère en France. Mais jusqu'où ?
Par Pascal JALABERT
1 | Vu 508 fois
Des cyclistes à Paris devant le Louvre. Avec le déconfinement, la rue de Rivoli, l'une des artères majeures qui encadre le musée, a vu deux de ses voies réservées aux deux-roues. Photo Thomas COEX/AFP
 

Elle vient d’être sacrée nouvelle grande reine du déplacement urbain, elle porte le maillot... vert des programmes aux élections municipales dans les villes et elle est présentée comme le maillon fort de la chaîne anti-CO2. La bicyclette, personnelle, électrique, collective est-elle l’avenir du transport quotidien en France ?

La pratique a augmenté de 87% après le confinement mais elle reste peu développée : seulement 3% à 4% des déplacements quotidiens.

Nous avons enquêté et exploré les statistiques et les études en pesant tous les arguments.

L’exemple vient d’ailleurs

Aux Pays-Bas, à Rotterdam. Photo Robin UTRECHT/ANP/AFP

"Faire 10 km à vélo tous les jours pour se rendre au travail évite l’émission d’au moins 1,3 tonne de gaz à effet de serre par an et permet d’absorber cinq fois moins de gaz toxique qu’en se déplaçant en voiture"... Cette conclusion à une étude du King's College de Londres (2016) prouve que le vélo produit moins de carbone que tout autre moyen de transport. 

Et les Néerlandais et les Danois montrent que le vélo peut devenir le premier moyen de transport quotidien : 36% des actifs dans ces deux pays l’utilisent tous les jours. Ils sont seulement 3 à 4% en France, classée 19e sur 28 en Europe (la moyenne est de 8%, l’Allemagne s’approche des 10%).

 

Le service voirie de la ville de Mulhouse à mis les bouchées doubles pour se  mettre en conformité avec le gouvernement et Mme le Ministre de l'Environnement . De mémoire de mulhousien ont avait jamais vu fleurir autant de vraie pistes  cyclable ses 20 dernière années!  Phénomène encore plus incongru des voitures qui suivent paisiblement des cyclistes sur les anciens boulevards dédié à la bagnole transformé en Vélo-Rue limité à 20km/h ou 30km/h.
A ce rythme là il sera bientôt agréable de faire du vélo à Mulhouse que dans la campagne environnante ! 

Tous çà c'est quand même grâce à Mme Elisabeth Borne qui a insufflé le changement de paradigme entre  vélos et autos.

 

 

IMG20200530065349IMG20200605110340IMG20200605110845IMG20200605111036IMG20200605111522Mitterand-sous-pont-zurhein

La ville de Mulhouse communique en grand voir en très grand pour inciter les citoyens à privilégier le vélo pour les déplacements en ville durant la période de sortie de confinement COVID-19. 

A  MULHOUSE POUR MES DEPLACEMENTS ET MA SANTE JE CHOISIS LE VELO

#Deconfinement #Amenagementscyclables | A #Mulhouse,

jeudi, 04 juin 2020 07:56

Ouverture du Bike Park Lac Blanc

Le Bike Park du Lac Blanc (68)  Massif des Vosges à ouvert ses portes  samedi 30 mai.

Des mesures restrictives  et sanitaires en lien avec la pandémie COVID-19 seront cependant à observer par les usagés et accompagnants.
 

Les principales zones à risques du Bike Park seront condamnées : R-line fermée, les plus gros modules de La Fat, road gap de la Nuts …

Le port des gants longs sera obligatoire et l'accès au télésiège limité à 2 personnes par siège.
 

Location de VTT DH et protections  disponible sur réservation sur www.rapideloc.com

Restaurant  et sanitaires  ouverts port du masque obligatoire dans l'enceinte du restaurant.

Toutes ces informations détaillées sur le site https://www.lacblanc-bikepark.com/

 

 

La ville de Mulhouse a entamé la transition avec comme objectif de réussir le déconfinement. Un dispositif inédit mais déjà bien rodé par ailleurs en europe et dans le monde consiste à  augmenter de façon significative la capacité des aménagements cyclables en proposant des pistes éphémères . Comme dans d'autres villes en France  on entame une mue qui changera le quotidien des cyclistes en milieu urbain .A Mulhouse  l'Avenue Kennedy est transformée en VELORUE. La première "CORONAPISTE" de Mulhouse situé sur un axe  Est -Ouest débute  Bld des Nations (Coteaux) et se termine rue de la Navigation (Drouot). L 'avenue Kennedy comme l'ensemble du secteur centre ville sera  limité à 20 km/h.. Lorsque l'ensemble des pistes cyclables seront opérationnelles sur la l'agglo mulhousienne on devrait voir apparaître plus de cyclistes ce qui apaisera d'autant le trafic automobile.
Cette mesure temporaire devrait permettre de démontrer chiffre à l'appui que ce n'est quand prenant des mesures fortes que l'on atteint  des résultats probants dans la  lutte contre la pollution promis par les élus depuis .... 2007 

IMG20200530065045

Retrouver ici le plan des infrastructures vélos temporaire  qui seront mis en place à Mulhouse dans  les semaines à venir.

 

L’annonce du plan gouvernemental « Coup de pouce vélo » engendre une forte hausse d’activité chez les réparateurs de cycles  Une bonne nouvelle et une belle opportunité de jeunes chef d'entreprise implanté dans le Florival.

 

Les ateliers de réparation de vélos connaissent actuellement une forte affluence du côté des professionnel on se bouge pour satisfaire une clientèle qui souhaite profiter de l'aide gouvernemental « Coup de pouce vélo », qui permet aux propriétaires de cycles de bénéficier d’une aide d’un montant de 50 euros pour faire réaliser des réparations sur leur deux-roues. Fraîchement installé à Guebwiller avant le début du confinement  Alsace Bike Tour qui propose une approche différente des grandes enseignes en proposant  le montage de produits à la carte , l'entretient des fourches et amortisseurs et des services tel que la location  de VTTAE et de l'encadrement à le sourire , on est assez loin de notre  concept  mais ce qui compte c'est de satisfaire une clientèle très varié avec un panel de vélos très hétéroclite qui nécessite un minimum de savoir faire. Celà permet aux pratiquants de découvrir notre petite structure et qu'elle meilleur promotion que celle d'être là pour les clients à "dépanner "  c'est de fait adapté à la demande.  Bien entendu  Des tournées à domicile  

Xavier Cupillard constate que de nouveaux clients font appel à ses services de réparation de vélos depuis la mise en œuvre du plan gouvernemental « Coup de pouce vélo ». 

Xavier Cupillard  auto entrepeneur et  pionnier du service de réparation vélo à domicile dans le Ht-Rhin qui dispose déjà d'une clientèle d'habitué est ravi de voir de nouveau clients franchir le pas de porte de sa boutique de réparation de cycles.  Pour l’instant il parvient à maintenir la cadence et à tenir les délais promis à ses clients. « Mais je dois avouer que je fais de bonnes journées. Il m’arrive de rester jusqu’à minuit dans mon atelier ».

 
 

 

Hugo De La Losa, d’Alsace Freeride Academy, est davantage connu pour proposer des stages de BMX et VTT ou encore pour gérer les deux sites de bike-park du Markstein et de Wittenheim. « En plus de ces activités, nous proposons également un service de réparation, mais c’est surtout un public de sportifs qui fait appel à nous au cours de l’année », concède-t-il. Dans l’attente de pouvoir concrétiser son projet d’atelier de réparation de cycles à Guebwiller, il a lui aussi décidé de participer au plan gouvernemental. Les travaux de la future boutique ayant pris du retard à cause du confinement, c’est à son domicile, à Lautenbach-Zell, qu’il a temporairement aménagé un atelier, dans un espace de stockage.

Chaque matin, il prend le volant de sa camionnette pour aller réceptionner des vélos qui nécessitent des réparations, de la vallée du Florival à la vallée de la Thur, en passant par les secteurs de Cernay, Wittenheim ou Rouffach. « J’ai fait le choix de la tournée pour deux raisons. La première, c’est tout simplement pour éviter aux gens de se déplacer. La seconde, c’est que de nos jours, les vélos sont de plus en plus volumineux, mais aussi plus lourd, pour ceux qui sont dotés d’une assistance électrique. Du coup, le fait de le charger dans une voiture peut parfois s’assimiler à un vrai parcours du combattant », sourit-il.

 « En moyenne, il faut entre deux à trois jours avant que les clients récupèrent leur vélo. Si je dois commander des pièces, ce qui peut être complexe en ce moment, ce délai peut aller jusqu’à une semaine », avoue-t-il. Alors qu’il avait dû se résoudre à mettre au chômage technique son apprenti et son stagiaire, Hugo De La Losa se réjouit de pouvoir à nouveau travailler avec eux, ainsi qu’avec sa compagne.

Le réparateur de cycles est content de voir que les gens ressortent les vélos de caves et de leurs garages pour les remettre en état. « Avec les 50 euros alloués par l’État, on peut déjà faire pas mal de choses », affirme-t-il. Et de préciser : « Ce coup de pouce vélo est éligible pour tout ce qui concerne les freins, les pneus, les dérailleurs, etc. En revanche, l’objectif, ce n’est pas de faire de l’esthétique. Les gens ne pourront pas en bénéficier s’ils souhaitent changer leur porte-bagages, leur sonnette, ou faire repeindre leur vélo. » Autre impératif : la pose des équipements doit être effectuée par un professionnel agréé. Grâce à ce plan gouvernemental, Hugo De La Losa espère que les gens vont renouer avec la pratique quotidienne du vélo, que ce soit pour se rendre à l’école, effectuer ses courses ou encore aller sur son lieu de travail.

CONTACTER Allo Vélos, Xavier Cupillard, 06.82.16.45.10 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Alsace Freeride Academy, Hugo De La Losa, 06.32.41.04.96 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

vendredi, 22 mai 2020 11:28

Carte des Coronapistes Mulhouse

Page 1 sur 201