Lucky

Lucky

Le 20 septembre 2020, Kidical Mass Cologne (Allemagne) a organisé une balade à vélo adaptée aux enfants à travers Cologne pour mettre en évidence et faire campagne en faveur de politiques de transport adaptées aux enfants dans leur ville. L’action, organisée sous le slogan « enfants à vélo », était ouverte aux participants de tous âges et a eu lieu le 20 septembre, marquant la Journée mondiale de l’enfance 2020, célébrée en Allemagne à cette date.

 

Avec des rues sécurisées par la politique locale, les participants ont voyagé en toute sécurité de Köln Rudolfplatz au parc Leo-Amann dans le quartier Ehrenfeld de la ville.

Un certain nombre d’organisations ont contribuer à l’action et sensibiliser à la question. Greenpeace Cologne, par exemple, a organisé une barrière humaine pour protéger les pistes cyclables près de la fin de l’itinéraire, soulignant l’importance de la sécurité routière, tandis que l’UNICEF Allemagne et Greenpeace Youth Cologne ont organisé des activités pour les enfants à mi-parcours, telles que la peinture de rue, soulignant les questions relatives aux droits des enfants en allemanagne.

vendredi, 03 septembre 2021 06:13

Semaine Européenne de la Mobilité en Alsace

Depuis 2002, la semaine européenne de la mobilité du 12 au 22 septembre 2021 a pour objectif d’inciter les citoyens et les collectivités dans de nombreux pays européens à opter pour des modes de déplacements plus respectueux de l’environnement.

Elle repose sur un appel à projets, “Europeanmobilityweek”, lancé en 2002 par la Commission européenne à destination des collectivités pour leur permettre de valoriser des initiatives et solutions de transport alternatives à la voiture individuelle : développement de modes de transport durables, aménagement de plans de déplacements doux.

Le ministère français de la Transition écologique et solidaire relaie l’appel européen pour favoriser l’action des collectivités territoriales, associations, entreprises et écoles qui souhaitent s’investir dans la mobilité durable.

Les dates et RDV en Alsace:

Le before 

03-09 - 2021 Mulhouse - Inauguration de la Passerelle Berges de l'Ill (limité)

04-09-2021 Vélorution Kingersheim- Place du village Centre Ville 17:15 (public -respecter les consignes sanitaire en vigueur)

08-09-2021 Lutterbach - CINE le Moulin - Formation des encadrants à l'entretient de base des vélos (privé)

09-09-2021 Webinaire - Objectif Employeur Pro Vélo - sur insciption 

 

 

La semaine Européene de la Mobilité du 12 au 22 septembre 2021

13-09-2021 Formation entretient vélo Les Poto'cyclettes  " Agents des Services Ville de Mulhouse"  entretient de base des vélos (événement privé)

16-09-2021 au 23-09-2021 Remise des Trophées Mobilité Actives Grand'Est

16-09-2021 Formation entretient véloLes Poto'cyclettes " Agents Soléa" entretient de base des vélos (événement privé)

13-09 au 25-09 Diagnostic sécurité vélo dans plusieur Collèges de la m2A - CADRes Mulhouse & Alsace-Vélo-École 

17-09-2021 Remise des vélos collectés pour les Etudiants par les communes de la m2A - Parvis de l'Université Fonderie à Mulhouse ( 13.00-17.00)

18-09-2021 "Village de la Mobilitée m2A" - Place de la Réunion  à Mulhouse (10.00-17.00)

18-09-2021 Lancement du Baromètre Vélo 2021 Mulhouse & Agglomération - FUB& CADREs Mulhouse Colmar Thur et Doller

La nouvelle passerelle pour les piétons et cyclistes, reliant les quais des Cigognes et des Pêcheurs, mis en place vendredi 18 juin.

44 mètres de long, 52 tonnes, 1m60 de haut.

Attendu depuis de longs mois, le beau bébé est arrivé, en temps et en heure, du côté des berges de l’Ill, devant des dizaines d’habitants du secteur Douves et Berges voisin, qui n’ont pas loupé une miette du spectaculaire chantier. Si les piétons et les cyclistes devront encore s’armer de patience pour l’emprunter et enjamber l’Ill entre les quais des Cigognes et des Pêcheurs (mise en service prévue fin août), la passerelle a déjà fait son petit effet du côté des promeneurs.

Le coût final de l'ouvrage s'élève à 1 099 000 €uros.

https://www.dna.fr/societe/2021/06/18/video-mulhouse-une-passerelle-a-quai

La nouvelle passerelle des Berges de l'Ill à Mulhouse qui relie le quai des Pêcheurs àu quai des Cigognes devrait être inaugurée sous peu.

En savoir +
 

La station Sankt Corona am Wechsel, située à une heure au sud de Vienne, n'a pas désempli cet été, attirant sur ses pistes vallonnées, ses sinueux sentiers forestiers et ses parcours à bosses des cyclistes de tous âges.

Voir la vidéo et lire la suite ici

Dans un village alpin d'Autriche, les skieurs ont cédé la place aux amateurs de VTT sur les remonte-pentes, un nouveau filon pour survivre dans une région forcée de s'adapter au manque de neige lié au réchauffement climatique.

La station Sankt Corona am Wechsel, située à une heure au sud de Vienne, n'a pas désempli cet été, attirant sur ses pistes vallonnées, ses sinueux sentiers forestiers et ses parcours à bosses des cyclistes de tous âges.

Avant cette reconversion qui fait des émules, "nous étions une destination à 100% hivernale", raconte à l'AFP son directeur Karl Morgenbesser.

Mais au fil des ans, cet ancien moniteur de ski a vu le manteau neigeux se raréfier, et cette tendance va s'accélérer au cours des prochaines décennies dans les zones situées au-dessous de 1.500 mètres, ont alerté les experts climat de l'ONU (Giec) dans un récent rapport.

Des centaines de remontées mécaniques ont déjà fermé dans les Alpes, qui ont perdu près d'un mois d'enneigement en basse et moyenne altitude depuis un demi-siècle.

 

 

L'Autriche, grande nation de montagnes, est en première ligne. Dès 2014, St. Corona, qui culmine à 900 mètres, a démonté ses principaux équipements, alors que le nombre de skieurs était tombé à 25.000, contre 70.000 il y a une vingtaine d'années.

Luge d'été aux allures de montagnes russes, espace d'escalade et surtout VTT: M. Morgenbesser a totalement revu le modèle économique de la station, dorénavant focalisée sur les beaux jours.

Avec le développement des vélos électriques, rendant l'ascension plus facile, l'activité a vraiment décollé dans ce village de 400 habitants, devenue une des destinations privilégiées du "mountain bike" en Autriche.

Sans compter l'engouement pour les sports de plein air ravivé par la pandémie de coronavirus.

"Nous aimons venir ici en famille", témoigne Lisa Goeschl, tout en surveillant d'un oeil son jeune fils, tandis que son mari, fan de VTT, dévale les pistes.

"La saison estivale fait un tabac car il y a toute une panoplie d'activités", s'enthousiasme la jeune femme de 33 ans, qui skiait dans son enfance à St. Corona.

Cerise sur le gâteau, plus besoin de prendre une navette pour rejoindre le sommet des pistes: la station a installé cette année une nouvelle remontée, permettant d'attacher le guidon de son vélo et de se laisser conduire tout en haut.

"Un tire-fesses spécialement conçu pour l'été", vante M. Morgenbesser.

- "Inévitable diversification" -

"Je l'ai voulu le plus simple possible", explique l'inventeur du système easyLOOPsystem d'accrochage des deux-roues, Simon Hanl, qui a déposé un brevet. "Je n'ai eu que des échos positifs", dit-il, avec à son compteur plus de 35.000 trajets déjà.

Il reçoit des demandes du monde entier, "même d'Afrique du Sud", sourit ce jeune entrepreneur de la région, amateur de VTT.

Karl Morgenbesser est lui aussi très sollicité par d'autres stations, curieuses de savoir comment St. Corona se prépare à un futur sans neige.

"On s'inspire clairement de leur exemple", souligne Marlene Krug, chargée de démocratiser le VTT à Saalbach (ouest), qui accueille régulièrement des courses de championnat du monde. "C'est spectaculaire de voir" comment ils ont fait leur mue, dit-elle.

Si certains ont longtemps misé sur la neige artificielle, les températures sont devenues si élevées que "la diversification vers l'été est inévitable", souligne Robert Steiger, expert de l'université d'Innsbruck qui étudie l'impact du changement climatique sur le tourisme.

Et dans cette transformation, le VTT "peut définitivement séduire" une large cible, estime-t-il.

A St. Corona en tout cas, le pari est réussi: la station attire désormais 130.000 visiteurs du printemps à l'automne... et l'appétit des investisseurs, qui ont racheté hôtels et restaurants naguère laissés à l'abandon.

© 2021 AFP

La matinée du jeudi 24 juin, collectivités et représentants d’acteurs économiques du Grand Est se sont retrouvés pour échanger sur les démarches locales en matière de logistique urbaine durable et la mise en action concertée entre acteurs privés et publics

Retour en vidéo sur les temps forts de l’événement diffusé en direct.

 
 

La logistique urbaine, ses enjeux, ses pistes d’action

Mathieu Gardrat, ingénieur de recherche au Laboratoire Aménagement Economie Transports (LAET), nous présente en quelques minutes un aperçu de ce qu’est la logistique urbaine : la définition, le périmètre, les principaux enjeux et chiffres clés. Il parle également de l’évolution que connaît la logistique urbaine ces dernières années et des familles d’action pour la rendre plus durable.

Abraham LAMAH (Logistic Low Carbon) et Marion COTTET (Cerema) ont ensuite présenté le programme CEE InTerLUD et l’accompagnement mis à la disposition des collectivités et acteurs économiques dans la mise en œuvre d’une démarche locale en faveur de logistiques urbaines plus durables.

La démarche de logistique urbaine durable de l’Eurométropole de Strasbourg

Lors de son intervention, Anne-Marie JEAN (vice-présidente en charge du développement économique) est revenue sur la démarche de l’Eurométropole de Strasbourg en matière de logistique urbaine, dont la ZFE marchandises, le transport par voie fluviale et l’outil e-toile logistique – développé par l’agence d’urbanisme ADEUS.

La Communauté d’Agglomération Sarreguemines Confluences

Mise en place d’une solution de logistique urbaine durable – cas d’une collectivité de 65 000 habitants

Jean-Bernard BARTHEL (vice-président développement durable et transition énergétique) et Claire KIEFFER (Cheffe du service Transition Energétique) ont présenté la démarche de Sarreguemines Confluences pour réduire l’impact environnemental du transport sur leur territoire. Ils ont présenté leurs stations de carburants alternatifs (électrique, GNV et hydrogène) et ont fait part de leur retour d’expérience.

L’intervention de Jean-Vicent BAUWENS (dirigeant de la société Airbornes) a permis de compléter l’exposé avec le témoignage d’un acteur économique, dont l’activité s’est développée avec la mise en place des bornes de recharge.

La Métropole du Grand Nancy

La démarche d’engagement volontaire en faveur d’une logistique urbaine durable et l’accompagnement du programme InTerLUD

Pour la Métropole du Grand Nancy, Leonel DA CUNHA () et Véronique TECHE () ont présenté la démarche portée par la collectivité en matière de logistique urbaine durable et sont revenus plus précisément sur son engagement dans le programme InTerLUD. En effet, le Grand Nancy est la première collectivité du Grand Est à s’être engagée dans le programme !

Des témoignages de représentants d’acteurs économiques du Grand Est

Lors d’un échange animé par Jérôme BERGEROT (animateur), Michel CHALOT (FNTR Grand Est), Christophe SCHMITT (TLF), Philippe PAUL (Passion Froid – Groupe Pomona) et Valentin VARIN (CRMA Grand Est) ont pendant plus d’une vingtaine de minutes présenté les enjeux de la logistique urbaine pour leurs différents secteurs. L’occasion de souligner l’importance de prendre en compte, dans la réflexion autour de la logistique urbaine, l’aspect économique et les contraintes propres à certains secteurs d’activité – notamment autour du verdissement des flottes : implantation et disponibilité d’infrastructures de recharge et d’avitaillement, délais de production de véhicules propres pour les professionnels, etc.

Cette table ronde a été l’occasion pour ces représentants de se montrer force de proposition et d’inviter les collectivités à travailler ensemble, en s’appuyant sur l’expertise des acteurs économiques locaux, pour construire des mesures cohérentes et satisfaisantes face aux réalités de terrain et aux attentes de l’ensemble des parties prenantes.

 

 

 

Lancé il y a un an, l’appel à manifestation d’intérêt InTerLUD (Innovations Territoriales et Logistique Urbaine Durable) a pour objectif d’accompagner 50 collectivités et leurs partenaires dans la co-construction de chartes de logistique urbaine durable. Une dynamique qui concerne aussi bien les grandes agglomérations que les territoires moins denses.....

Lire plus

logistiqueurbainefluxmarchandiseacteurstransportstockageactiviteseconomi

 

De plus en plus d'entreprises investissent le créneau de la vélo - logistique.K-Ryole présent sur le marché français adopte la solution du triporteur avec son modèle utilitaire fortement inspiré de la Carla mais se différencie au niveau de l'implantation moteur. Le constructeur français à choisit de motorisé les deux roues placées à l'arrière de la  K-Ryole.

L'association CADRes Thur-Doller organise sa traditionelle bourse vélo samedi 28 aoûtdans la commune de Ranspach dans la vallée de la Thur.

Infos 

Lieu: 4 Général de Gaule 68470 Ranspach

Tél: 06 75 70 37 52

FB: CADRes Thur-Doller

horaires : de 10h à 12h et de 14h à 17h

 

Page 2 sur 211