Lucky

Lucky

Le vélo à encore une fois fait débat lors du dernier conseil municipale de Mulhouse en mode confiné.
Ce n'est pas la première fois qu'a droite à gauche en haut et en bas on se targue d'avoir fait de faire et faire plus pour la petite reine que tous les autres.
Historiquement enfin dans un passé pas si lointain on fêtait  encore l'Automobile de belles et élégantes en oubliant que le trésor de guerre "La grande collection Shlumpf " présent à Mulhouse et rebaptisé "Citée de l'Automobile" n'avait pas été constitué pour être vue des ouvriers et des petites gens et encore moins pour faire briller Mulhouse la Manchester française était connut mondialement dans plusieurs domaine de l'industrie mais pas dans celui de l'automobile hormis l'usine de production PSA .

Aucun problème de distanciation sociale ce lundi 11 mai pour faire mon tour LIBREMENT ….finalement la pluie c'est bien aussi et je suis même pas MORT !

 

Manque de réactivité par rapport à d'autres villes, rien ne sera installé pour le premier jour de déconfinement à Mulhouse et dans les communes de la m2A . L'objectif était de profiter de la période de confinement pour mettre en place les premiers aménagements provisoires pour limiter l'espace dédié aux voitures comme le propose le guide des Aménagements Cyclables Provisoires du CEREMA.
 
Un gouffre entre la communication affichée sur les réseaux de société Facebook de la Ville de Mulhouseet les actes c'est tous simplement inacceptable 
 
FB"La Ville de Mulhouse se mobilise pour vous permettre d’adapter vos déplacements aux règles de la sécurité sanitaire, en encourageant et en facilitant l'usage du vélo et des mobilités douces dès le début du processus de déconfinement.
Des aménagements cyclables provisoires vont être mis en oeuvre dès le 11 mai sur deux axes structurants, accessibles aux habitants de tous les quartiers, desservant la plupart des établissements publics : Coteaux/Dornach-Drouot et Bourtzwiller-Hôpital, via Porte Jeune."
 
Un questionnairea été envoyé il y plus de 15 jours à toutes les communes et villes membre du 'Club des Villes & Territoires Cyclables de France" Mulhouse et d'autres communes de la m2A en sont membre.
 

      +              = O M

 
Il convenait également de communiquer en faisant une campagne pour inciter les gens à prendre leur bicyclette (coupdepoucevelo.fr) et les informer des itinéraires proposés ainsi que des solutions de stationnement sécurisés qui auraient du être mises en place.
 
La réalisation d'aménagements cyclables n'est pas chose aisée si l'on n'a pas une ambition politique forte en faveur de ce mode de déplacement. L'implantation du tramway en 2006 a eu des répercussions catastrophiques pour les cyclistes puisque les décideurs de l'époque, malgré leurs promesses, ont complètement délaissé le vélo au profit des véhicules motorisés.
 
En 2007, le CADRes Mulhouse avait  fait une étude pour analyser le point névralgique Pont de Bourtzwiller et son prolongement la rue de Soultz. L'étude réalisée  avait été pilotée par Mme Isabelle Lesens référente nationale dans le domaine cyclable  et a permis d'avancer plusieurs suggestions dont la plus pertinentes cliquez ici pour voir le document .
 
 
 
Dernière minute : 11.05.2020  8 h 30  : les pistes sont encore fermées crying 

La MBF à lancer un sondage début avril  aux quel  4813 pratiquants ont répondu  réponses recueillies. En terme de données de genre et d'âge de profil comme par exemple l'implantation du domicile 56.9% des pratiquants habitent en milieu et pratique du VTT a minima  de façon hebdomadaire (87.1%). ce qui correspondent  aux bases statistique recueillit sur le territoire nationale par d'autres sondages. 

 

graph fréquence

Le confinement et vous

Nous sommes presque un sur deux a vivre bien voir très bien le confinement (48.1% des sondés), avec notamment une libération de temps pour soi (39.5%). Néanmoins celui-ci a un impact négatif sur notre forme physique (54.5% des sondés) ou sur notre moral (33.9%).

graph impact

Un confinement durant lequel plus de la moitié d’entre nous a stoppé sa pratique du VTT en extérieur en se rabattant sur des activités annexes comme la réparation ou l’entretien (48.1%) ou sur des activités physiques d’intérieur tel que le home-trainer (41.9%).

Mais nous pratiquons aussi des activités en extérieur durant le confinement, que ce soit du vélo (24.3%) ou une autre activité physique (39.4%).

Sur l’aspect réglementaire, nous sommes 56.1% à ne pas avoir compris le décret gouvernemental sur les activités physiques (1h / 1km, seul(e)…). Ce chiffre est toutefois à nuancer car il ne sépare pas la proportion de personnes qui n’ont pas compris factuellement le décret de ceux qui en avaient une opinion défavorable.

 

En cas de nouveau confinement…

Dans la consultation, nous avons soumis diverses propositions-tests, afin d’avoir le ressenti des vététistes sur celles-ci dans l’hypothèse ou un nouvel épisode de confinement devait se produire.

graph proposition

En ce sens, nous sommes majoritairement prêt à faire du vélo seul(e) ou avec les individus de notre foyer dans le respect des gestes barrières. L’opportunité de pouvoir entretenir des sentiers durant un confinement nous semble également intéressante.

Certaines propositions sont plus mitigés et ne remportent pas une franche majorité tel que la pratique par petit groupe ou avec un(e) partenaire unique.

Ensuite, il y a des propositions que nous rejetons assez catégoriquement : faire du VTT à certains créneaux horaires, sur une certaine durée ou avec un éloignement maximal du domicile, porter un masque durant la pratique ou encore rouler uniquement sur des chemins larges (exclusions des monotraces).

Pour conclure, nous sommes quand même 40% à être inquiet sur nos possibilités d’accès à la nature suite à la crise sanitaire.

 

Voilà les quelques données clés et marquantes de la consultation. Dans une prochaine partie, nous mettrons en avant les propositions et réflexions que les vététistes ont pris le temps de nous écrire autour de ce confinement.

Bien entendu l’analyse intégral de la consultation sera disponible prochainement.

 

Le recours : La Fédération Française des Usagers de la Bicyclette a demandé au juge des référés du Conseil d'État d'ordonner au Gouvernement d’indiquer expressément que le vélo pouvait être utilisé durant le confinement, de rouvrir les pistes cyclables fermées et d'enjoindre au ministère public de cesser de poursuivre les verbalisations ayant pour motif l'usage du vélo.

La décision du Conseil d’État : Le juge des référés a ordonné au Gouvernement d’indiquer publiquement et largement que le vélo peut être utilisé pour les déplacements autorisés durant le confinement.

Il a relevé que si le Gouvernement avait bien interprété le décret du 23 mars 2020 comme réglementant uniquement les motifs (achats de première nécessité, accès aux soins, activité physique individuelle…) et non les moyens de déplacements, plusieurs autorités publiques avaient néanmoins indiqué par différents moyens de communication que l’usage du vélo était interdit.

Le juge des référés a estimé que l’utilisation du vélo relève de la liberté d’aller et venir et du droit de chacun au respect de sa liberté personnelle, et que l'absence de clarté des positions du Gouvernement y portait une atteinte grave et manifestement illégale.

Le juge des référés du Conseil d'Etat a en revanche jugé qu’il n’avait pas le pouvoir de satisfaire les autres demandes de la Fédération. S'agissant en particulier de la demande d’ interrompre les poursuites engagées contre les cyclistes, le juge des référés a rappelé qu'il n’était pas habilité à ordonner des mesures à l’autorité judiciaire.

> Lire l'ordonnance de jugement

> Retrouvez l'ensemble des ordonnances liées au COVID-19

mercredi, 06 mai 2020 11:48

Consultation Mulhouse Flash Mobilités

La crise sanitaire que nous connaissons vient bousculer nos habitudes.

Pour poursuivre la lutte contre le COVID-19 et renforcer nos efforts en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, nous devrons plus que jamais favoriser l’usage des modes de déplacement doux.

Pour ces raisons, la Ville de Mulhouse souhaite mettre en œuvre 2 axes cyclables structurants eu égard aux quartiers et établissements publics desservis (Coteaux – Drouot et Bourtzwiller – Hôpital).

Dans cet état d’esprit, la ville de Mulhouse souhaite recueillir vos intentions en terme de déplacements à l’issue de la période de confinement.

 

Le questionnaire mis en ligne 

 
 
 

Une concertation flash "Mobilités" a été mis en ligne sur le site Mulhouse c'est vous. On vous demande comment vous vous déplaciez avant et comment vous allez vous déplacer en sortie de confinement. Enfin la question qui tue , "Etes-vous favorable à ce qu’une partie de la voirie soit provisoirement neutralisée, sur certains grands axes, afin de favoriser les déplacements à vélo ?" 
Un petit rappel l'objectif est de construire de manière pragmatique et efficiente un réseau vélo en cohérence avec l'enjeux de sécurité sanitaire qui permet la libération de places potentiel pour les personnes n'ayant pas d'autres choix que de prendre les transport en commun tout en assurant la distanciation sociale sans pour autant avoir recours à la  voiture individuelle qui génère la pollution et stress . Le vélo est le moyen de déplacement le plus efficient pour des trajets de moins de 5 km ( le VAE permet de doubler voir tripler ce rayon d'action). Le vélo permet de retrouver une ville à taille humaine , de privilégier le bien être, le commerce de proximité et  vivre dans un environnement apaisé !

 

 

Officiellement, les ateliers pouvaient rester ouverts, mais les conditions exigées pour désinfecter les vélos à l'arrivée et les outils touchés par les réparateurs étaient ingérables au départ. "Nous faisions uniquement les urgences pour le personnel médical et ceux qui avaient besoin de leur vélo pour raison professionnelle. Maintenant, nous sommes prêts pour accueillir tous nos clients, nous avons organisé les choses" explique le gérant, "et nous allons probablement ouvrir le samedi 2 mai". Pour faire face à la demande qui sera forte, et éviter trop de monde au même endroit, nous ouvrons même un troisième espace, situé au Neudorf, en plus de notre magasin de vente et de notre atelier de Strasbourg, qui peut accueillir une quarantaine de vélos."
 

Page 5 sur 204