jeudi, 16 juillet 2015 11:31

VTT - Le Haut-Rhin, premier département au Championnat de France 2015 ?

Évaluer cet élément
(1 Vote)

 

Les chances de titres de champion de France sont multiples jusqu’au dimanche 19 juillet  à Oz-en-Oisans pour les vététistes haut-rhinois, avec dès jeudi 16 juillet  Perrine Clauzel en lice en Eliminator dames. Point d’orgue samedi, le cross-country Elites avec Maxime Marotte prêt à tomber Julien Absalon.

Auteur: Gilles Legeard
Maxime Marotte - © Vélo 101   Toute reproduction, même partielle, sans autorisation, est strictement interdite.
Le fort contingent haut-rhinois emmené par Maxime Marotte est prêt à se positionner au premier rang de ces championnats de France de VTT à Oz-en-Oisans.

Et si le Haut-Rhin remportait sept titres aux championnats de France de VTT en cette fin de semaine à Oz-en-Oisans ? Dans cette station iséroise, la junior Hélène Clauzel, qui court demain (15 h 30), pourrait ne plus être la seule championne de France cross-country comme l’an dernier en cadettes. Sa sœur Perrine est la première sur les rangs dès cette fin d’après-midi (16 h 45) en Eliminator. Et ceci peut la lancer vers un doublé samedi (12 h 45) en espoirs dames avec un accessit à accrocher chez les dames derrière le phénomène champenois Pauline Ferrand-Prévot, déjà sacrée en cyclo-cross, sur route et tenante du titre.

Ce samedi débutera par les juniors dès 8 h 30, avec de fringants pilotes du team Hase que sont Axel Zinglé, lauréat de la dernière manche de Coupe de France à Lons-le-Saunier et encore 2e le week-end dernier à Montsevelier (Suisse), ainsi que Simon Gourc, champion d’Alsace et 4e dimanche. Les deux Haut-Rhinois sont même capables de signer un doublé. Et dans l’après-midi (14 h 45), Maxime Marotte, qui a engrangé assez de confiance avec sa 2e place à Lons-le-Saunier (à seulement 18 secondes de Julien Absalon) et surtout son 5e rang de premier Français en Coupe du monde à Lenzerheide (Suisse), n’a jamais paru aussi prêt du titre après avoir déjà fini deux fois 2e (2010 et 2011) et 3e (2012 et 2013).

Entre-temps, les masters sont pour la première fois au programme demain avec Laurent Spiesser et Frédéric Frech en lice pour la 1re place. Dimanche, avec le relais des comités régionaux, l’Alsace aura fière allure avec Maxime Marotte, Simon Gourc, Gérard Steiblé et Hélène Clauzel.

« Je sais que je peux espérer le maillot »

Alos qu’ils peuvent passer du rêve à la réalité, les Haut-Rhinois, s’ils sont confiants, ne s’enflamment pas. Pas même celle qui survole les juniors filles. « J’ai la pancarte, mais je ne vais pas trop me mettre la pression, comme en Coupe de France », avance Hélène Clauzel. Et après un stage avec le pôle France aux Gets (Haute-Savoie), la pilote du VC Sainte-Croix-en-Plaine se sent « assez prête ».

Sur place depuis lundi, Perrine Clauzel estime que ce championnat peut être une belle opportunité au vu des derniers résultats. « Je fais l’Eliminator parce que je sais que je peux espérer le maillot. C’est un effort court que j’aime bien et comme ma course (de cross-country) n’est que le samedi, c’est très bien pour un mini-déblocage. Et j’espère aussi le maillot en espoirs. Il faut que ça se joue comme à Lons, où j’ai gagné parce que j’étais forte. J’espère juste ne pas souffrir de la chaleur. » Sa 4e place parmi les Élites dames dimanche à Montsevelier semble attester de son aptitude à encaisser ces conditions météorologiques, qu’elle n’affectionne guère.

« Là, c’est parti »

Pour Maxime Marotte, la donne est claire, il faut faire tomber de son piédestal Julien Absalon, qui reste sur 12 titres d’affilée. « C’est l’homme à battre , annonce-t-il. Julien est un peu moins aérien, mais il sera remis de sa gastro de la Coupe du monde. Cette 5e place à Lenzerheide, je l’avais dans les jambes, mais j’ai mis un peu de temps à concrétiser. Là, c’est parti. L’an dernier, je suis passé un peu à côté (4e à 2’32’’ d’Absalon) en étant venu tôt. L’altitude ne va pas énormément jouer. C’est le début d’un enchaînement de quatre gros week-ends, c’est dur de cibler, on verra sur lequel je peux le mieux tirer mon épingle du jeu ».

Maxime Marotte se verrait bien s’attaquer à ses objectifs internationaux en bleu-blanc-rouge. D’abord aux championnats d’Europe en Italie (20-26 juillet) aux côtés des sœurs Clauzel, d’Axel Zinglé et Simon Gourc, car les Haut-Rhinois prennent aussi possession de l’équipe de France. Puis en Coupe du monde début août à Mont-Sainte-Anne (Canada) puis à Windham (États-Unis).

Il en est un qui effectuera deux courses de cross-country, Laurent Spiesser. Le coureur du VCU Schwenheim remet en jeu son maillot en Masters 2 et enchaîne le lendemain parmi les Elites. « La priorité, c’est le titre à défendre, le samedi, ce sera très dur », jauge-t-il. Le Griesbachois s’est donné les moyens de toucher au but en remportant les 4 h de La Bresse le week-end dernier en duo avec son beau-frère Fabien Canal. Son beau-frère de l’Armée de terre, 23e de son premier championnat de France sur route le 28 juin à Chantonnay (Vendée) parmi les pros, effectue un retour aux sources ce samedi, lui le champion de France espoirs 2011.

Lu 2387 fois Dernière modification le jeudi, 16 juillet 2015 11:50