lundi, 25 mars 2013 12:37

Grand Prix de Seppois-le-Bas - 24 mars 2013

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Daniel Fricker a tenu tête à Olivier Lipp. Photo Vincent Voegtlin

Daniel Fricker a tenu tête à Olivier Lipp. Photo Vincent Voegtlin

Hier à Seppois-le-Bas, Daniel Fricker l’a emporté au nom du VCS Altkirch.

 

Le VCS Altkirch n’a pas organisé le Grand Prix de Seppois-le-Bas FSGT pour rien. Ses représentants ont remporté pas moins de quatre succès en cinq épreuves. Après le minime Jérôme Heinis, le cadet Thibaut Maillot et le vétéran 4 René Schlienger, Daniel Fricker s’est adjugé l’épreuve majeure des seniors 2/3, junior 2/3 et vétérans 3. Au métier, l’ancien 1re catégorie FFC apparaît inusable. Il aurait bien aimé passer le relais à son cadet Arnaud Schlienger, 3e , et a temporisé au maximum pour qu’il l’emporte. Mais une crevaison lente à l’avant, des crampes et la menace du véloce Olivier Lipp (VC Saint-Louis), 2e , l’ont amené à conclure en force un beau dimanche pour le président sundgauvien Gilles Hartmann.

« J’avais dit à Arnaud d’attendre parce que la bosse est longue , souligne Daniel Fricker. Dans la première partie difficile, j’étais tout souple et j’ai viré en dernière position. Mais sur le replat, j’ai mis le gros plateau et Kevin (Bahlinger du VC Wittenheim) a attaqué trop tôt ». Le quadragénaire altkirchois est alors allé cueillir un bouquet sous les yeux de son épouse Isabelle.

Daniel Fricker aura été déterminant dans la constitution de la bonne échappée, comme l’an dernier, mais il avait à l’époque déjanté. Après plusieurs escarmouches aux 3e et 4e des dix tours, il a entraîné huit compagnons d’échappée à mi-course. Outre les quatre coureurs déjà cités figuraient encore Eric Heitz (SSOL Habsheim), Vincent Guth (ACT Belfort), Valentin Richard (AC Thann), Louis-Paul Niemerich (VC Wittenheim) et un troisième Altkirchois, Lucas Brondani. Les coureurs ont assuré des relais, sous l’initiative de Daniel Fricker. « J’ai relancé, relancé pour qu’on enchaîne », a-t-il pointé. Brondani a lâché dans l’antépénultième ascension comme Richard dans l’avant-dernière, ce dernier recollant toutefois dans la relance.

Des huit hommes qui se sont disputé la victoire, le plus expérimenté a donc tiré son épingle du jeu. Pour le bonheur du clan altkirchois, Arnaud Schlienger se remettant rapidement de sa frustration auprès des siens.

le 25/03/2013 à 05:00 Gilles Legeard

Lu 3009 fois Dernière modification le lundi, 25 mars 2013 13:06