lundi, 07 juin 2021 22:40

Valéo - Effigear la solution made in France au banc d'essai

Évaluer cet élément
(1 Vote)

La mobilité électrique, c'est le nouvel Eldorado des équipementiers du monde entier. De son coté Bosch l'a compris depuis belle lurette et s'est engouffré sur le marché du vélo électrique, avec le succès qu'on lui connait aujourd'hui. Très en retard sur le sujet, c'est au tour du français Valeo, l'un des principaux concurrents de Bosch sur le segment automobile, de s'intéresser à l'assistance électrique, en proposant un kit de motorisation complet pour vélo. 

 

Valeo, un kit vélo électrique made in France

Attention Thug life ?. Le kit dont est équipé le triporteur est encore un prototype, il ne s'agit pas d'une version finalisée. Surtout, il est à la norme nord-américaine et non européenne (EN 15194). Cela signifie que le bridage moteur, la coupure de l'assistance électrique, s'effectue à 32 km/h au lieu des 25 règlementaires. Un illicite ili Cycles. Légalement, ce vélo ne devrait pas rouler sur la voie publique. Mais il s'agit d'un test en vue d'une commercialisation.

Au-delà du bridage un peu plus élevé, c'est surtout la puissance de l'engin qui s'avère assez bluffante. Le couple en sortie moteur est de 130Nm¹ (il sera commercialisé ainsi). Dès nos premiers tours de roues dans les rues de Nantes, l'engin décoiffe ! Ce couple élevé permet des relances très vives. Il ne faut pas oublier également que Valeo, si elle s'intéresse au marché du particulier, a aussi en vue celui de la logistique urbaine. Cette vigueur sera la bienvenue pour le pilote d'un vélo cargo bien chargé, surtout avec du dénivelé.

Moteur et batterie sont encore assez grossiers. Espérons qu'ils perdent en volume sur la version finale

Rappelons que le couple est indépendant de la vitesse maximale d'assistance et de la puissance moteur. On peut avoir un moteur très coupleux, même sur un kit 250W bridé à 25 km/h. A titre de comparaison, un moteur Bosch eBike Performance CX - le plus coupleux de la gamme de l'équipementier allemand - culmine à 85Nm, tout comme le nouveau EP8 de Shimano. Un moteur électrique Brose présente un couple de 90 Nm. Quant à ceux de Yamaha (PW-X2 et PW-ST), ils offrent un couple de 70Nm.

Le moteur Valeo offre un système "Walk", pour pousser le vélo vers l'avant (fonction commune sur de nombreux VAE). Mais il offre aussi une marche arrière. Pratique, notamment pour un vélo cargo chargé. Au niveau de l'assistance, le système propose trois niveaux : Low, High et Predict. Ce dernier mode permettant de laisser le servo-moteur décider d'enclencher le mode Low ou High en fonction de la situation (vitesse, dénivelé, couple...).

Boite de vitesse Effigear

Valeo x Effigear, du franco-français ??

Comme nous le relations dans notre précédent article, Valeo s'est adossé à un autre fabricant français, Effigear (basée à Maclas dans la Loire). Si Valeo s'occupe de toute la technologie électronique et motorisation électrique, Effigear, de leur coté, fournissent une solution clé en main de boite de vitesses intégrée. Elle est peut être utilisée comme une boite auto. En d'autres termes, l'utilisateur du vélo n'a plus besoin de se soucier de son braquet, le système va choisir à sa place. Mais les vitesses peuvent aussi être passées manuellement (bouton Plus et Moins).

L'intérieur de la boîte Effigear

La boite de vitesse Effigear possède 7 vitesses. Sur notre galop d'essai nantais avec le ili Cycles, on a pu constater, malgré le fait que le kit était encore un prototype, que les passages de vitesses sont onctueux et bien étagés. On ressent à peine le moment où la pignonnerie s'active pour durcir ou assouplir le pédalage. Comme vous pouvez le voir sur les photos, c'est une chaine qui entraine le système (mais la courroie est possible). La roue arrière est dotée d'un pignon unique, qui entraine le plateau avant.

Le pignon arrière est fixe. Ainsi, il continue d'entrainer le plateau, même lorsque vous arrêtez de pédaler (c'est assez curieux au départ). Cela permet au système d'être informé de la vitesse en cours et d'anticiper le bon braquet au moment où l'utilisateur se remet à pédaler.

La commande au guidon est hideuse. Mais encore une fois, il ne s'agit que d'un prototype. Espérons que les équipes Valeo sauront trouver un designer capable de faire quelque chose de plus élégant (ça ne devrait pas être trop difficile). Le display que l'on a essayé est peu lisible au soleil. Les différentes commandes permettent d'activer l'éclairage du vélo, la marche avant et arrière. On peut changer le mode d'assistance et débrayer la boite de vitesse pour passer en mode manuel. Lorsque l'on éteint l'assistance, on peut enclencher le mode "antivol" qui débraye le système (les manivelles tournent dans le vide).

Le kit électrique Valeo / Effigear est prometteur. La motorisation est puissante et coupleuse, et le système de boite de vitesse agréable en mode tout automatique. On sent une technologie maitrisée, même si l'on note qu'il y a un effort sur le design et le volume de l'ensemble. On a ressenti un peu de flottement parfois dans le pédalage et des frictions parasites, mais encore une fois, il s'agit d'un prototype. Le kit est aussi un peu trop bruyant, mais cela sera sûrement amélioré.

Les premiers modèles de vélos électriques équipés devraient arriver dans les rayons des vélocistes fin 2021, voire début 2022. Les marques françaises de VAE passeront-elles le pas de proposer des gammes complète avec ce nouveau moteur français ? Wait and see...

 

 

 

 

 

Lu 871 fois Dernière modification le lundi, 07 juin 2021 22:56